TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Exclusif : Sambaleuil Travel veut devenir le leader du tourisme irresponsable !

« Voyager irresponsable partout... mais surtout avec n’importe qui ! »



On connaissait le tourisme de guerre, celui des cat’ nat’, des crises climatiques et autres tendances exacerbant le côté sombre des individus. Gil Rienabat, le dynamique patron de Sambaleuil Travel mise, lui, sur le tourisme irresponsable. Une tendance protestataire et "vérité alternative" qui séduit de plus en plus de Français. Nous l’avons rencontré. Interview disruptive.


Rédigé par le Mercredi 31 Mars 2021

"Le traitement des déchets est, lui, assuré par la population locale qui récupère tout ce qu’elle peut dans la décharge attenante à tous nos hôtels.   Nous y entassons tout ce qui ne nous sert plus et contribuons de cette manière au développement durable en assurant une deuxième vie à nos meubles, accessoires et vieux ustensiles..." /crédit DepositPhoto
"Le traitement des déchets est, lui, assuré par la population locale qui récupère tout ce qu’elle peut dans la décharge attenante à tous nos hôtels. Nous y entassons tout ce qui ne nous sert plus et contribuons de cette manière au développement durable en assurant une deuxième vie à nos meubles, accessoires et vieux ustensiles..." /crédit DepositPhoto
TourMaG.com - Comment vous est venue l’idée saugrenue d’une production irresponsable ?

Gil Rienabat :
“Dans un environnement touristique où on nous sert à toutes les sauces un tourisme vert et responsable, nous avons pensé que la clientèle non sensible aux rejets carbone et à la préservation de la planète, avait aussi le droit de partir en vacances.

C’est pour cela que nous avons décidé de proposer des voyages qui ne tiennent pas compte de tous les grands thèmes, réservés généralement aux bien-pensants et politiquement corrects.

On ne se sent pas concernés. Nous on fait voyager tous les Français à la recherche de nouvelles expériences…”

TourMaG.com - Quel type de produits proposez-vous ?

Gil Rienabat
: “Nous proposons des produits de masse avec les prix les plus bas possibles par tous les moyens possibles.

Pour y arriver, nous privilégions des avions qui ont pas mal d’heures de vol pour être amortis mais capables de voler à n’importe quel prix et dans n’importe quelles conditions.

Parfois ils ont un peu de patine, mais la mécanique est toujours solide et au rendez-vous.

Pour réduire les coûts, nos pilotes mettent aussi la main dans le cambouis pour l’entretien et font le service plateau repas (mise en pilotage automatique), sitôt que l’appareil a atteint son altitude de croisière.

TourMaG.com - Avec quel type de flotte avez-vous ?

Gil Rienabat
: “Outre notre flotte de 3 Antonov que nous avons racheté pour une bouchée de pain au Kazakhstan, l’année dernière, nous avons décidé de voler tricolore cette année, et venons de rentrer une Caravelle (pas plus tard qu’hier) dans notre flotte.

On ne pourra pas nous reprocher de ne pas privilégier la France..."

TourMaG.com - Où est immatriculée l'entreprise ?

Gil Rienabat
: “Aux Iles Salomon, bien sûr. Vous ne nous croyez pas assez bête pour avoir notre siège social en France, tout de même ?

TourMaG.com - En effet, mais quel est votre “plus” concurrentiel ?

Gil Rienabat
: “Nous souhaitons que notre clientèle traditionnelle retrouve en vacances les mêmes habitudes que chez elle.

Par conséquent, en même temps que nous transportons nos touristes vers leur hôtel-club, les vastes soutes de nos Antonov sont bourrées des victuailles nécessaires à leur séjour.

Cela nous évite d’acheter quoi que ce soit à destination et garantit au client un vrai all inclusive.

Autre exemple : nous privilégions les circuits longs pour tout ce qui est nourriture et les clients trouveront sur place, pour leurs repas au restaurant, des “vache qui rit”, des Pasta Box ou des salades de fruits au sirop en boite.

La logique est la même par rapport aux transferts en autocars. Pour maîtriser nos coûts, nous roulons exclusivement au diesel, avec une préférence pour les vieux bus « Tata », quand cela est possible."

TourMaG.com - Et comment gérez-vous vos clients à destination ?

Gil Rienabat
: “Très simplement. Lors des séjours, les clients évitent soigneusement tout contact avec la population locale.

Nous leur assurons une autonomie parfaite et selon l’hôtel dans lequel ils se trouvent, nous proposons des souvenirs artisanaux fabriqués au plus bas coût possible en Asie.

Nous avons une filiale spécialisée en Corée du Nord, qui emploie familles et enfants aux alentours et leur assure le meilleur revenu possible. Ensuite, ces souvenirs sont transportés, avec les passagers, dans les vastes soutes bien pratiques de nos appareils, pour être livrés sur place.

De cette manière, nos clients peuvent acheter des « cadeaux locaux » et pas chers, à rapporter de leur voyage à leurs amis et famille."

TourMaG.com - Quel type d'établissements proposez-vous ?

Gil Rienabat
: “Nos hôtels-Clubs sont situés sur des spots paradisiaques. Avec la pandémie nous avons pu racheter à vil prix des établissements abandonnés par la concurrence, des hôtels obsolètes mais toujours fringants.

Bien sûr, par souci d’efficacité et pour pouvoir maintenir nos tarifs, nous évitons toutes les fioritures modernistes.

Par exemple, nous rejetons directement au large, dans la mer, toutes les eaux usées. Nous fabriquons nous mêmes notre électricité avec des mini-centrales au charbon au charbon de bois, achetées au Kirghizstan et très performantes.

Le traitement des déchets est, lui, assuré par la population locale qui récupère tout ce qu’elle peut dans la décharge attenante à tous nos hôtels.

Nous y entassons tout ce qui ne nous sert plus et contribuons de cette manière au développement durable en assurant une deuxième vie à nos meubles, accessoires et vieux ustensiles.

On nous dit que la tendance est au recyclage, or nous sommes avant-gardistes de ce point de vue, puisque nous le pratiquons depuis toujours..."

TourMaG.com - Comment pouvez-vous avoir un positionnement aussi irresponsable ? Les autorités vous laissent-elles faire ?

Gil Rienabat
: “Avec la crise les autorités recherchent de nouveaux développements et face à l’absence de projets de la part d’autres acteurs, trouvent notre action très intéressante et innovante.

Nous avons d’ailleurs quelques députés et ministres qui nous soutiennent (tous Partis confondus) et dont certains ont réservé leurs vacances auprès de nos services.

TourMaG.com - Combien de personnes ont voyagé “irresponsable” cette année et vous attendez-vous à un fort développement de ce type de clientèle ?

Gil Rienabat
: “La demande est extrêmement forte. Lorsque nous avons annoncé l’année dernière l’ouverture de notre service minitel 3615 Sambaleuil, nous avons doublé nos prévisions. Je précise que nous avons opté pour la télématique plutôt que pour Internet pour des raisons de coût publicitaire.

En effet, d’une part la promo des voyages est intouchable sur le web et, d’autre part, de nombreux français ont conservé des minitels chez eux ce qui représente pour nous une clientèle captive sinon exclusive.

Et je devance votre prochaine question : oui, la télématique existe toujours et se porte bien. Nous nous sommes arrangés avec Orange pour le maintien du réseau à cette catégorie de population et on s’en félicite, car c’est une véritable aubaine !”

TourMaG.com - Comment voyez-vous l’avenir ?

Gil Rienabat
: “Radieux ! Nous nous attendons à une forte progression pour les prochaines années. La pandémie va renchérir les voyages et de nombreux français aux moyens modestes ne pourront plus partir qu’avec Sambaleuil Travel.

De nombreux fonds de pension et quelques groupes internationaux nous courtisent d’ailleurs, pour permettre l’internationalisation de notre concept car notre stratégie et notre slogan c’est : « Voyager irresponsable partout... mais surtout avec n’importe qui ! »

Jean Da Luz L'interview de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3443 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Reibenberg le 01/04/2021 08:26
C'est dommage que l'article se termine enqueue de poisson.

Mais bien agréable à lire

2.Posté par Pierre le 01/04/2021 08:37
C’est un beau poisson d’avril. !

3.Posté par CAROLE le 01/04/2021 08:39
🐟🐟🐟

4.Posté par MERMOZ le 01/04/2021 09:00
Excellent!!!!!!!!
Pourquoi n'avez-vous jamais été aussi bon?

5.Posté par Gaudin le 01/04/2021 09:06
D'après des histoires vraies...

6.Posté par Lemonier-Rioux Sophie le 01/04/2021 09:34
Joli coup même si dans la vraie vie il existe des Samba...loeil (et je reste polie).
Merci pour ce décrochage de sourire pour débuter la journée. Ca fait du bien.

7.Posté par Franck Montbard le 01/04/2021 09:42
"Outre notre flotte de 3 Antonov que nous avons racheté pour une bouchée de pain au Kazakhstan"

on sent l'ennui du rédacteur devant un match de foot :p

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance