TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Garantie financière Zad Bulstrad : l'ACPR invite les opérateurs floués à porter plainte

Absence de mandat délivré à Renaud Dugros de Boisseguin



Après le communiqué d'Atout France qui met en garde contre de fausses attestations de garantie financière établies prétendument au nom de la société ZAD BULSTRAD VIENNA INSURANCE GROUP, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) va plus loin, et invite les victimes à porter plainte. Elle cite nommément Renaud Dugros de Boisseguin, qui a travaillé pour Schneider Finance et dont le nom est ressorti à l'occasion de la faillite de Travelink.


Rédigé par le Mercredi 10 Février 2021

A propos des fausses attestations de garantie financière au nom de l’entreprise bulgare d’assurance ZAD BULSTRAD VIENNA INSURANCE GROUP, les victimes de cette fraude sont invitées à déposer une plainte dans les meilleurs délais - DR : DepositPhotos.com
A propos des fausses attestations de garantie financière au nom de l’entreprise bulgare d’assurance ZAD BULSTRAD VIENNA INSURANCE GROUP, les victimes de cette fraude sont invitées à déposer une plainte dans les meilleurs délais - DR : DepositPhotos.com
Après Atout France c'est l'ACPR (Autorité de contrôle prudentiel et de résolution) directement qui, dans un communiqué, met en garde "contre de fausses attestations de garantie financière usurpant la dénomination de l’entreprise bulgare d’assurance ZAD BULSTRAD VIENNA INSURANCE GROUP", "notamment pour l'exercice de l'activité d’agence de voyages".

ZAD BULSTRAD VIENNA INSURANCE GROUP, agréée par la Financial Supervision Commission (FSC) en Bulgarie, est autorisée à commercialiser des contrats d’assurance en France au titre du régime de la liberté de prestation de services (LPS) et notamment des garanties financières.

Toutefois, cette entreprise d’assurance, interrogée par l’ACPR, a indiqué qu’elle n’assurait pas de risques sur le territoire français et "confirmé le caractère frauduleux des attestations établies, ainsi que l’absence de mandat délivré à une personne dénommée Renaud Dugros de Boisseguin", précise encore l'ACPR qui ajoute que "cette personne n’est pas inscrite à l’Orias."

Renaud de Boisseguin dément toute tentative de fraude

Ce dernier, que nous avons joint par téléphone, dément pourtant toute tentative de fraude.

"Ce qu'ont pu dire Atout France ou la Banque de France est mensonger. Ce n'est absolument pas frauduleux.

Nous avions jusqu'à fin mars pour faire ces cautions. L'ACPR a téléphoné hier à la Zad Bulstrad.

Elle les a harcelés de manière scandaleuse pour pouvoir leur faire dire que ces cautions étaient des fausses alors qu'elle savait parfaitement que ce sont des vraies et on en a la preuve. On les dévoilera, mais pas maintenant",
nous explique-t-il.

Il précise avoir un "accord" avec un courtier "important en France" et dont il ne souhaite pas révéler le nom.

"Ils m'ont demandé de m'occuper des agences et de trouver des garants", poursuit Renaud de Boisseguin. Une fois en contact avec les agences, ce dernier s'est alors tourné vers Me Eugène Parise, avocat spécialisé en opérations financières, installé en Suisse.

"L'instigateur de ces cautions a signé un contrat en bonne et due forme avec la Zad Bulstrad Sofia en Bulgarie. Maître Parise a parfaitement le droit d'émettre ces cautions", ajoute Renaud de Boisseguin.

Renaud de Boisseguin aurait reçu 400 demandes d'agences

Me Eugène Parise, que nous avons également contacté, reconnaît travailler avec Renaud de Boisseguin.

Il nous explique : "j'ai été mis en rapport avec la ZAD Bulstrad de Sofia qui est une compagnie d'assurance détenue par Vienna Insurance Group en Autriche. Ils vont faire un LBO, les dirigeants de Sofia vont racheter les parts de Vienna Insurance Group.

J'ai entamé des pourparlers avec la Vienna Insurance Group, que je connais par ailleurs, qui m'a dit de faire un essai en distribution sur l'Union Européenne et sur la France notamment, mais que cela ne pourrait pas durer au-delà du LBO qui était projeté.

La fin de cette collaboration était fixée entre février et fin mars - fin avril. Le fonctionnement ne s'est pas très bien passé avec les uns et les autres.

Devant la mésentente nous avons décidé d'un commun accord d'arrêter. Je vous rassure, je ne suis pas un gangster, j'ai quelques diplômes, je suis avocat, inscrit dans plusieurs barreaux en Italie, à Chypre..."


"Tout ça est fomenté par l'ACPR et Atout France dans la mesure où il n'y a plus de garants en France mis à part l'APST. Ils veulent que l'APST demeure.

Ils font tout pour interdire à toutes sociétés de cautions - nouvelles ou anciennes - de pouvoir donner des accords de garanties,
" ajoute Renaud de Boisseguin, qui affirme avoir été interrogé par 400 sociétés en création.

Parmi elles, une seule aurait souscrit un contrat de garantie d'un montant d'environ 3 500 €. "Aujourd'hui nous les avons déjà remboursés", précise encore Renaud de Boisseguin.

Renaud de Boisseguin a travaillé avec Philippe Ayme-Jouve (Schneider Finance)

Ce dernier, ne nous est pas totalement inconnu. Nous étions entrés en contact à l'époque de la faillite de Travelink, car il était également le courtier de ce voyagiste.

Un groupiste dont le garant financier - Royal Insurance Limited - s'était révélé être une "coquille vide". En effet, ce garant, pourtant autorisé par l'ACPR, avait vu semble-t-il son nom utilisé pour garantir des opérateurs de voyages en France, sans que la maison-mère basée au Royaume-Uni ne soit au courant...

Là aussi Renaud de Boisseguin nous explique qu'il n'y est pour rien.

Son nom apparait également chez l'ancien garant financier Schneider Finance.

A propos de cette affaire, il nous confiait à l'époque à propos de sa collaboration avec Philippe Ayme-Jouve, le dirigeant de Schneider, "j'ai travaillé chez Schneider Finance. J'ai été à l'initiative du montage de cette société, j'ai été le bras droit de Philippe Ayme-Jouve. J'y suis resté 3 mois et je suis parti quand j'ai vu que ce qu'il faisait ne me plaisait pas, mais j'étais le directeur général".

Mais revenons au présent et aux recommandations émises par l'ACPR concernant les fausses attestations de garantie financière usurpant la dénomination de l’entreprise bulgare d’assurance ZAD BULSTRAD VIENNA INSURANCE GROUP : les victimes de cette fraude sont invitées à déposer une plainte dans les meilleurs délais.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2933 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par LUQUEL le 11/02/2021 12:01
Je suis scandalisée par cette nouvelle affaire. Malgré le procès Schneider que nous avons ouvert en collectif pour nous défendre des 2017 pour récupérer nos cautions volées par Philippe Ayme Jouve; aujourd’hui cet homme est encore non inquiété par l’Etat et Atout France malgré des signaux envoyés depuis 2016. Plus d’une centaine d’agences se battaient au départ et à ce jour encore une trentaine ne lâche rien
Depuis 2007 nous nous battons auprès des tribunaux de commerce, administratif et pénal
Cette nouvelle affaire me rend encore une fois furieuse.
L’état gère la situation cette fois-ci ou est ce juste pour faire bonne figure pour dire que maintenant il surveille et fait enfin le travail de contrôle !!!
Si ce monsieur était un bras droit de Schneider il faut creuser plus et mettre en péril ces mauvaises fréquentations.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance