TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Jean-Pierre Mas (EDV) : "Le voyage n'est pas incompatible avec la sécurité sanitaire"

Le président des EDV prend la parole, un an après le début de la pandémie



"Sans ouverture des frontières nous demeurons prisonniers d'un rideau de fer sanitaire". Dans un courrier adressé aux adhérents des EDV, Jean-Pierre Mas, le président du syndicat, revient sur cette année de pandémie et de crise, et appelle le gouvernement à donner davantage de visibilité et de moyens au secteur du tourisme.


Rédigé par La Rédaction le Mardi 16 Mars 2021

J.-P. Mas : "Le Président de la République [...] défend le "pass sanitaire digital" qui intègre tests et vaccinations et qui permettra de vivre et voyager protégés. Nous sommes sur la même ligne" - DR
J.-P. Mas : "Le Président de la République [...] défend le "pass sanitaire digital" qui intègre tests et vaccinations et qui permettra de vivre et voyager protégés. Nous sommes sur la même ligne" - DR
Un an après le début de la pandémie de Covid-19 et la mise à l'arrêt du secteur du tourisme, Jean-Pierre Mas, le président des Entreprises du Voyage (EDV) fait le point dans un courrier.

"Voici un an que nous ne pouvons plus travailler librement, que nous ne pouvons plus voyager librement, que nous ne pouvons plus vivre librement", écrit-il.

Alors que le secteur "respire sous assistance", Jean-Pierre Mas rappelle la "mobilisation de l'ensemble des élus nationaux et régionaux des Entreprises du Voyage" et la collaboration du syndicat avec le SETO.

Avant de rajouter à l'attention de ses adhérents : "Nous luttons pour que chacun d'entre vous puisse jouer sa partition lors de la reprise.

C'est dans ce sens, par exemple, que nous combattons afin que le nouveau dispositif de prise en charge des coûts fixes ne soit pas limité aux entreprises qui réalisent plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires mensuel, mais soit ouvert à toutes les entreprises.
".

"Nous voulons vivre dans la dignité"

Il poursuit : "Nous voulons vivre dans la dignité. Le premier marqueur de la dignité, c'est le travail. Le nôtre est conditionné à la libre circulation des personnes.

Sans ouverture des frontières, la France ne retrouvera pas sa place de leader mondial du tourisme. Sans ouverture des frontières nous demeurons prisonniers d'un rideau de fer sanitaire.

Le 31 janvier, la France a choisi de fermer brutalement ses frontières hors UE et son accès aux Dom sous le prétexte de contenir les nouveaux variants.

Ce volte-face était plus démagogique que sécuritaire. La preuve : en dépit des barbelés hérissés autour du pays les nouveaux variants ont circulé allègrement, atteignant plus de 2/3 des cas de COVID sur l'ensemble du territoire et dépassant 80% en Corse du Sud, dans l'Aube et dans le département français le plus éloigné de toutes frontières et dépourvu d'aéroport international : le Cantal !

Sans parler des 90% de la Guadeloupe, pourtant bouclée à double tour.

On retrouve cette absence de cohérence en matière de contrôle sanitaire aux frontières :

- Un test PCR négatif permet d'entrer en France en provenance d'un pays européen. Quelle logique prive de valeur ce même test pour un voyageur provenant d'un pays hors UE ?

- Les contrôles sont rigoureux aux arrivées dans les aéroports, mais très aléatoires aux frontières terrestres. Le virus circulerait-il davantage dans les airs que sur la terre ?

Voilà qui altère la perception de la politique du gouvernement.
"

Les EDV favorables au "pass sanitaire digital"

Le Président des EDV appelle ensuite à davantage de visibilité, à "sortir du brouillard, savoir à quelle échéance nous pourrons revenir au restaurant, nous asseoir à une terrasse de bistrot ou dans les tribunes d'un stade, nous offrir une toile, visiter un musée, voyager à l'étranger et recevoir nos amis étrangers en France.

[...] Ces perspectives, cette dynamique de reprise et de confiance rétablie sont psychologiquement indispensables et économiquement impératives.

Le Président de la République accepte l'idée de la compatibilité d'un environnement COVID avec la liberté de mouvement, en défendant le "pass sanitaire digital" qui intègre tests et vaccinations et qui permettra de vivre et voyager protégés. Nous sommes sur la même ligne.

Le voyage n'est pas incompatible avec la sécurité sanitaire. Comme beaucoup de Français nous entendons vive debout et réinventer un monde de liberté.

Lu 1269 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias