TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



A Marseille, Voyages Couture se prépare à un été hors normes

L'agence va accueillir la version marseillaise de « la Bulle du Voyage »



Pour Barbara Roussel, la gérante de l'agence Voyages Couture à Marseille, l'année 2022 rimera avec nouveau départ, après deux ans de pandémie, la séparation d'avec son associé et alors que le voyage amorce une reprise plus nette. Rédactrice en chef du Membership Club de TourMaG.com en ce mois de juin, elle nous parle de l'été à venir, qui s'annonce aussi exceptionnel que tendu, mais aussi de son nouveau projet d'accueil de la Bulle du Voyage, version sudiste !


Rédigé par le Dimanche 19 Juin 2022

Barbara Roussel (Voyages Couture) : « Sur les départs de juillet et août, nous avons explosé les chiffres, il s'agit de notre plus grosse saison en termes de départs » - DR : Voyages Couture
Barbara Roussel (Voyages Couture) : « Sur les départs de juillet et août, nous avons explosé les chiffres, il s'agit de notre plus grosse saison en termes de départs » - DR : Voyages Couture
Après les montagnes russes des deux dernières années, l'activité repart pour l'agence Voyages Couture, à Marseille.

Cela a commencé dès novembre 2021, après les annonces successives d'ouverture du Canada et des États-Unis.

« Il y a eu un véritable boom sur ces destinations, nous avons réalisé de beaux dossiers, à tel point que nous avons dû stopper les ventes faute de disponibilités », explique Barbara Roussel, la dirigeante de Voyages Couture, mais aussi du tout jeune tour-opérateur Amériques Aventure, lancé en septembre 2021.

« C'était très frustrant, parce que nous sommes longtemps restés sans possibilité de voyager, et quand tout a rouvert, nous ne pouvions pas répondre à toutes les demandes », ajoute-t-elle.

Ouest américain, côte ouest, mais aussi autotours au Canada sont très demandés pour l'été, à tel point que l'agence, plutôt que de bâcler le travail, propose à ses clients de reporter leur projet de voyage à 2023 ou de remplacer ces destinations par la découverte du Nordeste au Brésil.

« Sur les départs de juillet et août, nous avons explosé les chiffres, il s'agit de notre plus grosse saison en termes de départs, plus importante qu'en 2019 », ajoute Barbara Roussel.

L'été 2022 s'annonce exceptionnel, mais "nous savons qu'il y aura des ratés"

En parallèle, le panier moyen augmente, « les clients sont prêts à dépenser plus, pour des prestations plus haut de gamme », souligne-t-elle.

De même, alors que Barbara Roussel et ses équipes ne vendent qu'en sur-mesure, elles constatent une hausse des demandes de groupes, des familles de 8 personnes en moyenne notamment.

Mais si l'été 2022 s'annonce exceptionnel, Barbara Roussel se prépare également à devoir gérer de nombreux imprévus entre les vols déjà annulés, les grèves de certaines compagnies aériennes, ainsi que le manque de personnel dans les aéroports, les hôtels, les restaurants dans des destinations qui se relancent tant bien que mal.

« Nous angoissons là-dessus et nous cherchons des solutions pour anticiper, prévenir nos clients. Nous essayons de les préparer et cela constitue un travail énorme pour notre agence, explique-t-elle.

Nous les préparons au fait qu'ils vont devoir partir très à l'avance à l'aéroport. De même, aux États-Unis par exemple, nous savons que les chambres dans les hôtels ne sont plus nettoyées tous les jours, donc nous donnons cette information à nos clients, pour leur éviter une déception.

Nous revérifions tout, alors que nous avons confirmé le voyage, nous envoyons à chaque hôtel les copies des passeports pour être sûrs qu'ils les aient, mais malgré cela nous savons qu'il y aura des ratés. Ce qui est terrible, c'est qu'en tant qu'agence de voyages, nous subissons tout cela, mais nous nous protégeons également
 ».

LIRE AUSSI : Agences de voyages : comment se préparer au "chaos" estival dans les aéroports ? 🔑

2022, une année de challenges

Dans l'agence marseillaise, toute la décoration colle à l'univers du voyage - DR : Voyages Couture
Dans l'agence marseillaise, toute la décoration colle à l'univers du voyage - DR : Voyages Couture
Chez Voyage Couture, par exemple, la gérante a fait le choix de ne pas travailler avec certaines compagnies aériennes, en particulier celles qui ne souhaitent pas travailler main dans la main avec les agences de voyages.

Par ailleurs, au mois d'août, Barbara Roussel sera sur le pont. Les vacances personnelles, ce sera en septembre ou en octobre.

« Je vais rester à l'agence parce je sais déjà qu'il y aura du travail et qu'il faut assurer la permanence pour les clients. Heureusement qu'en vivant à Marseille, la plage n'est pas très loin », commente-t-elle.

Malgré cette reprise évidente, Barbara Roussel alerte sur le peu de visibilité des mois suivants. « Nous avons énormément de départs entre septembre et novembre vers la Tanzanie et le Kenya, et en décembre de gros voyages de famille, mais très peu de visibilité sur le début de l'année 2023, alors qu'avant la pandémie, les clients réservaient onze mois à l'avance. Les ventes se font toujours plus en dernière minute », constate-t-elle.

2022 sera donc une année de challenges pour Barbara Roussel, qui doit à la fois assurer la reprise de l'activité, gérer la diminution des aides d’État et le remboursement du PGE, mais aussi voler de ses propres ailes après la séparation d'avec son associé.

« Heureusement que j'ai des clients exceptionnels, qui ont compris et accepté que j'échelonne le remboursement de leurs avoirs. Cet été, les derniers clients de 2020 vont partir, me permettant de repartir sur une situation saine », nous confie-t-elle.

Barbara Roussel, Rédactrice en chef du mois de juin du MemberShip Club à la rencontre de la Rédaction /credit MR
Barbara Roussel, Rédactrice en chef du mois de juin du MemberShip Club à la rencontre de la Rédaction /credit MR

Une équipe soudée

Voyages Couture s'apprête à décliner le concept de la Bulle du Voyage, un espace de co-working destiné aux free lances du tourisme - DR : Voyages Couture
Voyages Couture s'apprête à décliner le concept de la Bulle du Voyage, un espace de co-working destiné aux free lances du tourisme - DR : Voyages Couture
Il en va de même pour son équipe. « Ils m'ont soutenue durant cette période difficile. J'ai dû me séparer d'un collaborateur, que j'ai recontacté dès que possible, mais entre temps, il était parti dans l'immobilier.

Aujourd'hui, nous sommes quatre à l'agence et nous travaillons également avec des étudiants en alternance. Pourtant, cette année, j'ai ressenti pour la première fois à quel point les gens ont mal vécu la pandémie, et qu'il était plus compliqué qu'auparavant de recruter. Nous recevons moins de candidatures, alors que je rémunère mes salariés au-dessus du salaire de base
 », commente-t-elle.

Pour l'anecdote, durant la pandémie, la dirigeante de Voyages Couture a travaillé durant six mois au secrétariat médical d'un hôpital marseillais.

« J'avais mis mes équipes au chômage partiel, hormis un jour par semaine pour leur éviter de décrocher complètement, se remémore Barbara Roussel. Mais malgré les aides d’État, je ne parvenais pas à me verser un salaire, donc j'ai pris un 36 heures que j'effectuais sur 3 jours par semaine, d'octobre à avril. 12 heures par jour, c'était costaud !

Le reste du temps, j'allais à l'agence. J'ai appris un nouveau métier, je connais tous sur les ordonnances (médicales, ndlr), mais s'il y a bien une chose que j'ai retenue, c'est que pour rien au monde, je ne travaillerai là-dedans !

Cette expérience m'a permis de remettre mon métier en perspective, et de réaliser à quel point je prends plaisir à travailler en équipe, comme j'apprécie cette solidarité, ce fait de pouvoir s'appuyer les unes sur les autres, de travailler en open space
».

Une "Bulle du Voyage" version marseillaise

L'agence dispose d'un espace de 30 m2 au rez-de-chaussée, ainsi qu'un autre espace de 50 m2 environ sur la mezzanine - DR : Voyages Couture
L'agence dispose d'un espace de 30 m2 au rez-de-chaussée, ainsi qu'un autre espace de 50 m2 environ sur la mezzanine - DR : Voyages Couture
En parlant d'open space, Voyages Couture s'apprête à décliner le concept de la Bulle du Voyage, un espace de co-working lancé par Frédéric d'Hauthuille (Monde Authentique) à Paris, dans ses propres locaux, à Marseille, en partenariat avec son fondateur.

« Nous disposons d'un espace de 30 m2 au rez-de-chaussée, ainsi qu'un autre espace de 50 m2 environ sur la mezzanine, dans lequel est installé mon bureau », commente Barbara Roussel.

La Bulle du Voyage Marseille sera ouverte aux free-lances qui ont besoin d'un espace pour travailler à l'heure, à la demi-journée ou à la journée.

Toute la décoration colle à l'univers du voyage. « A Paris, l'espace est ouvert à toutes les personnes qui cherchent un espace de co-working, mais mon idée serait plutôt de le proposer en priorité aux professionnels du tourisme. Car pour l'avoir testé à Paris, on est dans une ambiance qui inspire au voyage, en plus de pouvoir échanger avec ses confrères, téléphoner partout en Europe, imprimer... », ajoute Barbara Roussel.

L'ouverture est imminente. Avis aux intéressés !

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email



Lu 2726 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 1 Juillet 2022 - 17:49 Géovisions en état de cessation des paiements






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias