Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Air Austral réduit son programme de vols mais lance Paris/Mayotte en direct

Ce vol arrive alors que la conjoncture est difficile



La crise économique, la cherté particulière du kérosène à Mayotte, le dossier de défiscalisation refusé : autant d’éléments qui viennent contrarier le lancement du vol direct d’Air Austral entre Paris et Mayotte. Mais la compagnie ne renonce pas et compte séduire une partie du potentiel de 9 000 passagers par la rapidité du trajet.


Rédigé par Geneviève Bieganowski à l'IFTM Top Résa le Vendredi 23 Septembre 2011

Le vol direct qui commencera ses opérations courant octobre à raison de deux rotations hebdomadaires, aura une gamme tarifaire tenant compte de ces surcoûts induits. Elle sera identique à celle des vols existants via la Réunion alors qu‘elle aurait pu être plus compétitive... - DR
Le vol direct qui commencera ses opérations courant octobre à raison de deux rotations hebdomadaires, aura une gamme tarifaire tenant compte de ces surcoûts induits. Elle sera identique à celle des vols existants via la Réunion alors qu‘elle aurait pu être plus compétitive... - DR
Gérard Ethève, le président d’Air Austral a l’habitude de tenir un discours direct et, sur le lancement du vol direct Paris-Mayotte pour lequel il dédie un B-777-200 LR tout neuf, il est contrarié.

Le business plan initial intégrait en effet deux éléments essentiels qui auraient du permettre de proposer une gamme tarifaire très compétitive.

Le nouvel appareil est, en effet, moins gourmand en carburant. Mais le carburant à Mayotte est 55% plus élevé qu’à Paris et les pétroliers comme l’administration ne sont pas prêts à faire des concessions sur les prix.

Par ailleurs, Air Austral comptait sur une défiscalisation portant sur la moitié du prix d’achat de l’appareil. Or, le dossier a été refusé par les autorités de tutelle.

19h30 au lieu de 32 heures via la Réunion

Le vol direct qui commencera ses opérations courant octobre à raison de deux rotations hebdomadaires, aura donc une gamme tarifaire tenant compte de ces surcoûts induits. Elle sera identique à celle des vols existants via la Réunion alors qu‘elle aurait pu être plus compétitive...

" Le seul avantage du vol direct c’est qu’un aller-retour se fera en 19h30 pour 32 heures sur la liaison via la Réunion ", indique Gérard Ethève.

Tout ceci dans un contexte de concurrence très vive où la clientèle communautaire est particulièrement attentive au tarif. Et le patron d'Air Austral de souligner que "dans le transport aérien, chaque fois que les coûts montent, les prix des billets baissent..."

Air Austral compte évidemment sur une clientèle Affaires, et sur les représentants de l’administration française, voire les hommes politiques qui préfèreront le vol direct mais leurs contributions ne suffiront pas à atteindre le point mort d’exploitation.

Le programme de vols réduit, sans fermeture de ligne

Le lancement de ce vol arrive donc à un moment où la conjoncture est particulièrement difficile. Le pétrole représente désormais 35% des coûts d’exploitation d’Air Austral et le personnel 17%.

La compagnie prévoit donc de réduire son programme de vols sans fermeture de ligne mais avec des suppressions de fréquences. Un programme qui pourrait être réalisé avec cinq appareils dédiés au long courrier au lieu de six actuellement.

Gérard Ethève envisage donc de louer ou de vendre un B-777-200 ER pour ne garder, à partir d’avril 2012 que trois B-777-300 et deux B-777-200 LR.

Quant à la commande de l’A 380 d’une densité de 818 sièges en mono cabine, pour une activité parallèle à celle d’Air Austral, sa livraison est maintenue pour 2014.

"La société est créée, le capital en cours de constitution intégrera Air Austral pour 30% des parts, les collectivités réunionnaises à travers la Sematra pour 25% des parts et des institutionnels français et autres pour le reste du tour de table", indique Gérard Ethève.

L’appareil volera entre la métropole et la Réunion mais également sur l’axe Antilles, "en coopération avec certains transporteurs". Le partenaire le plus logique étant Air Caraïbes…

Lu 3182 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par JOLIAT FRANCOISE le 23/09/2011 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Juste une petite remarque concernant la durée du vol. On parle de Mayotte, pas de la Polynésie. En fait, le vol se fera en 9 h 30 et non pas 19 h 30

2.Posté par La Rédaction le 23/09/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Il s'agit du temps de parcours aller / retour.

Cordialement
Céline EYMERY

3.Posté par Alexis le 23/09/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"...sur les représentants de l’administration française, voire les hommes politiques..." :
Il faut croire que les caisses de la "région" sont vides... ou peut-être que la nouvelle majorité a refait les comptes ?? allez, on va chercher de l'argent frais et tout neuf chez le voisin...
Les contribuables paieront...ce n'est pas grave...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias