TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Canada : le groupe Sinorama en faillite, quid de la filiale française ?

Le voyagiste propose des séjours à bas coûts vers l'Asie



Le groupe canadien Sinorama a été déclaré en faillite, le 12 octobre 2018. Autocariste et voyagiste spécialisé sur l'Asie, il possédait également une filiale en France.


Rédigé par le Mercredi 24 Octobre 2018

Depuis le 14 octobre 2018, Sinorama Voyages n'a plus de garant financier, comme le stipule le registre des opérateurs de voyages et de séjours d'Atout France - DR : Logo Sinorama
Depuis le 14 octobre 2018, Sinorama Voyages n'a plus de garant financier, comme le stipule le registre des opérateurs de voyages et de séjours d'Atout France - DR : Logo Sinorama
Après plusieurs mois d'attente, Sinorama a finalement été déclaré en faillite, le 12 octobre 2018.

Depuis le mois d'août 2018, ce groupe canadien avait perdu son permis d'agent de voyages car il « ne respectait pas les règles concernant la gestion de ses comptes clients », peut-on lire dans le journal canadien La Presse.

Il était à la fois voyagiste (Vacances Sinorama) spécialisé sur l'Asie, notamment la Chine, et autocariste, avec l'activité Sinoramabus.

Le montant du sinistre s'élèverait à « environ 40 millions de dollars provenant de près de 15 000 clients canadiens [qui] pourraient avoir été perdus dans cette affaire, auxquels s'ajoutent plusieurs millions de dollars dus à d'autres créanciers », estime La Presse.

Une demande d'autorisation d'enquête pancanadienne (Québec, Ontario, Colombie-Britannique) a même été formulée auprès des tribunaux afin de pouvoir examiner des documents financiers et des relevés de comptes bancaires de l'organisation.

Quant à la branche autocars, elle a été reprise par le Groupe La Québécoise, toujours selon La Presse.

« La firme a loué les locaux de Sinorama où étaient gérées les activités de transports en autocar. […] Elle a de plus repris la vingtaine d'employés d'origine chinoise qui travaillaient pour le compte de Sinorama dans la gestion des voyages en autocar ». La nouvelle activité a été rebaptisée Vacances Dragon.

La filiale française n'a plus de garant financier

Au-delà du Canada, le groupe Sinorama avait progressivement ouvert des filiales à travers le monde. Alors qu'en est-il de ces sociétés ?

En Nouvelle-Zélande, par exemple, l'agence de voyages Sinorama a été liquidée début octobre 2018, selon le NZ Herald. Plus de 1 000 clients seraient affectés par cette situation.

En France, le site Internet ne fonctionne plus. Pourtant, au standard téléphonique de l'agence parisienne, on nous confirme bien que l'agence continue à vendre des voyages.

Toutefois, malgré nos relances, nous n'avons pas réussi à joindre le directeur France du voyagiste, Félix Zhao, que nous avions interviewé en 2013, lors du lancement officiel de l'agence en France.

LIRE AUSSI : Sinorama veut devenir la référence des voyages en Chine sur le marché français

Impossible donc de savoir comment se porte la branche hexagonale. Sur Infogreffe, aucune procédure collective (sauvegarde, redressement, liquidation) n'est engagée.

Les comptes annuels 2017 n'ont pas été déposés. Ceux de 2016 (clos au 31 décembre) font état d'un chiffre d'affaires de 13 027 253 € pour un résultat net de 42 059 €. Si le CA est en progression (9,6 M€ en 2015 ; 5,8 M€ en 2014), le bénéfice se réduit (67 699 € en 2015 ; 356 990 € en 2014). Le groupe déclarait, par ailleurs, en 2015, employer 11 salariés.

Autre fait troublant : depuis le 14 octobre 2018, Sinorama Voyages n'a plus de garant financier, comme le stipule le registre des opérateurs de voyages et de séjours d'Atout France.

Contacté par nos soins, Groupama, son ancien garant, n'a pas souhaité s'exprimer sur le dossier. De son côté, Atout France a donné jusqu'au 6 novembre 2018 à Sinorama Voyages pour trouver un autre garant. Affaire à suivre...

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2279 fois

Notez



1.Posté par David le 25/10/2018 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On ne souhaite de mal à personne mais force est de constater qu'avec une telle politique tarifaire, la viabilité d'une société dans le tourisme sur le long terme est utopiste...

2.Posté par Christophe 75 le 26/10/2018 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, peut on avoir l'avis de nos chers confrères vente-privee.com à ce sujet?

3.Posté par Paillolitto le 30/10/2018 23:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, j'ai un voyage pour le 25 novembre qui vient d’être annulé par mon agence de voyage pour faillite de l' organisateur SINORAMA.
Pensez-vous que je suis en droit de demander un dédommagement selon l'article R. 211-10 du code du tourisme ou est- ce une annulation pour force majeure.
Merci

4.Posté par P. Regnard le 24/11/2018 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sinorama a dû mettre la clef sous la porte au Canada. Je m'étais inscrit pour le circuit Captivating China avec Sinorama France pour rejoindre ensuite une amie qui elle s'était inscrite dans le groupe anglophone à partir des Etats-Unis. Cette amie m'a averti que la filiale canadienne n'avait plus l'autorisation d'opérer. Elle a pu se faire immédiatement rembourser, tout comme les autres passagers d'Amérique du Nord. J'ai écris à Sinorama à Paris. Je considère en effet que j'aurais dû être averti de ce problème. Dans la mesure où les mesures prises par les autorités canadiennes à l'encontre de Sinorama ont eu un impact sur mes plans de voyage, j'ai alors sollicité en septembre dernier le remboursement immédiat de mon inscription pour le circuit organisé de 13 jours "Captivating China" prévu entre fin novembre et mi-décembre 2018. Or, après s'être engagés à me rembourser la totalité de mon acompte, et m'avoir envoyé plusieurs messages me demandant d'être "patient", Sinorama m'a finalement écrit ce mois-ci en m'indiquant que leur "situation financière" ne leur permettrait pas de me rembourser! Après cette volte-face, j'ai dû maintenant faire une réclamation auprès de leur assureur (dont j'attends d'ailleurs des nouvelles). Je recommande aux clients de Sinorama de faire très attention et de revoir leurs plans de voyage. Cet opérateur n'est simplement pas fiable.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 14 Décembre 2018 - 18:52 Été 2019 : TUI base un 2e avion au départ de Lille



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips