TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Europcar, Avis, Hertz, Sixt : le bel été des loueurs de voitures

"Des niveaux comparables à l’année record 2019"



Les grands groupes européens de locations de voiture font état d’excellents résultats sur l’été 2021 et s’attendent à poursuivre la dynamique de reprise sur la fin de l’année, comptant notamment sur la reprise du voyage d’affaires.


Rédigé par le Mercredi 15 Septembre 2021

© Depositphotos ijzendoorn
© Depositphotos ijzendoorn
L'été a été chaud pour les leaders européens de la location de voitures, à mesure que la reprise, déjà bien actée aux Etats-Unis, gagne le Vieux-continent.

Europcar fait état d’un rebond de 88% de son chiffre d’affaires global au deuxième trimestre 2021 par rapport à 2020 et se montre optimiste sur la fin de l’année. « Sur 2021, l’environnement Voyages & loisirs se redresse en Europe et a continué à afficher une bonne reprise aux Etats-Unis », indique Caroline Parot, directrice générale d’Europcar Mobility Group. Aux Etats-Unis, elle évoque même une « excellente dynamique des activités à mesure que les taux de vaccination progressent », dynamique qui gagne à présent l’Europe.

Même son de cloche chez Avis Budget Group, qui annonce sur son début d’été des revenus trois fois supérieurs à ceux de 2020, et même supérieur d’1% à ceux de 2019. « Il s’agit du meilleur résultat trimestriel de l’histoire de notre société. La dynamique que nous avons connue devrait se poursuivre tout au long de l’été et notre équipe sera prête à tirer parti de la demande accrue », s’est félicité Joe Ferraro, P-DG, dans un communiqué.

De son côté, le groupe Hertz a aussi quasiment rattrapé cet été ses niveaux de 2019 en chiffre d’affaires (1,643 millions de dollars contre 1,849 en 2019) comme en taux d’utilisation de ses véhicules (78% au second semestre 2021 vs 81% en 2019). Sans surprise, l’allemand Sixt atteint aussi cet été « les niveaux records de 2019, notamment grâce à la reprise significative dans les principaux pays européens ».

Des prix en fortes hausses

Côté consommateurs, professionnels comme grand public, on a surtout pu remarquer une forte hausse des tarifs pratiqués. Une étude, publiée dans l’été par le comparateur b[Carigami met en évidence, pour la France, une hausse de 35% (à environ 352 euros) pour une semaine de location d’une citadine par rapport à l’été 2019.

Avec des pointes dans les régions les plus attractives en été : +81% à Biarritz, +74% à Nice et même +87% en Corse à Figari. En cause, d’après les professionnels du secteur : les incertitudes liées aux vagues de pandémie de Covid-19. Plus de voyageurs d’affaires ont dû utiliser la route plutôt que le train ou l’avion, et les stocks de voitures des loueurs, aggravés par la crise des semi-conducteurs chez les constructeurs automobiles, posent problèmes.

« Nous sortons d’une crise sans précédent qui a amené l’ensemble des loueurs à réduire la voilure de leurs parcs automobiles pour préserver leurs liquidités », résume au micro d’Europe 1 Guillaume Crunelle, responsable du secteur automobile au sein du cabinet Deloitte France, précisant qu’après une année 2020 très difficile, les grands loueurs tentent de se rattraper en augmentant leurs tarifs en cette sortie de crise progressive.

La voiture, sésame des voyageurs d’affaires

Avec la reprise progressive des voyages d'affaires, les loueurs s'attendent à voir l'embellie se poursuivre. D’après une enquête menée en cette rentrée par Enterprise, 40% des voyageurs d’affaires français prévoient de faire un déplacement professionnel en voiture dans les prochains mois.

A noter que 54% des voyageurs d’affaires français utilisent leur véhicule personnel pour les déplacements professionnels (18% déclarant le faire pour 100% de leurs déplacements). Ce qui fait rêver les grands noms de la location de voiture d’une marge de progression considérable.

« Comme de plus en plus de personnes télétravaillent et que le marché des voitures d’occasion se porte plutôt bien, de nombreux employés envisagent désormais d’acheter une voiture d’occasion et de l’utiliser pour leurs déplacements professionnels. Malheureusement, il existe un réel manque de rigueur en matière d’entretien à long terme, ce qui n’est pas sans conséquence pour le conducteur et son employeur », analyse Guirec Grand Clément, directeur des opérations d’Enterprise France.

Ce dernier, comme ses confrères, met en avant des solutions de locations professionnelles qui garantissent sécurité et plus grand respect de l’environnement (47% des voyageurs roulent au diesel). « L’utilisation de la voiture personnelle peut amener l’employeur à devoir faire face à des coûts non maîtrisés. Une politique d’entreprise consistant à utiliser des véhicules de location ou de car club permet de mieux contrôler ces coûts et de garantir aux employés un accès facile à des véhicules à faibles émissions et bien entretenus », estime aussi Guirec Grand Clément.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 2406 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias