TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



III. Saga : Costa Croisières entre dans la galaxie Carnival

la saga de Costa Croisières



Le 31 mars 1948 le Anna C quitte le port de Gênes pour Buenos Aires. Il est le premier transatlantique à traverser le sud de l’océan Atlantique après la Seconde Guerre mondiale, le premier à offrir des cabines climatisées à ses passagers... C’est ainsi que débute la saga des croisières Costa. L’entreprise familiale révèle un tempérament de pionnier qui ne la quittera plus. En 2018, devenu premier armateur européen, Costa célèbre son 70e anniversaire avec de jolies surprises et de nombreuses initiatives à bord et à terre dédiées à ses hôtes et à ses partenaires agents de voyages. Un point d’orgue réservé aux membres du Costa Club : la croisière anniversaire de 12 jours à bord du Costa Pacifica. Consacrée à la Méditerranée elle partira de Marseille le 15 mai 2018.


Rédigé par Michèle Sani le Mardi 6 Février 2018

En 1993 Costa rachète la compagnie des Croisières Paquet héritière de la tradition française des voyages en bateau. Marque quasi patrimoniale avec ses aficionados, Paquet est alors quasi à l’abandon.

Mermoz son bateau amiral rénové à plusieurs reprises a fait son temps. Il trouvera tout de même refuge durant quelques années chez Louis Cruise avant d’être vendu aux chantiers de démolition indiens d’Alang. Quant à la marque Paquet, après avoir été jumelée pendant plusieurs années avec Costa, elle sera dissoute.

Le croisiériste italien en retiendra la connaissance de l’esprit et du marché français.

En 1997 la société Costa entre dans la galaxie Carnival Corporation plc qui représente aujourd’hui le plus important exploitant de navires de croisières au monde. Cotée à la Bourse de Londres et de New York, la société est à la tête d’une flotte de 102 navires.

Le Groupe Carnival représente à lui seul près de 50 % du marché mondial. En 2016, il a transporté plus de 11,5 millions de passagers. A ce jour il englobe les compagnies Costa Croisières, Holland America Line, Princess Cruise, Seabourn Cruise Line, P&O Cruises, P & O Cruises Australia, Cunard Line, Aida Cruises auxquelles s’ajoutent la chaîne d’hotels Westmark Hotels et trois chaînes de transports terrestres (Gray Line Seattle, Alaska et Yukon).

Ainsi intégrée, la compagnie génoise voit sa capacité d’investissement augmentée tout en gardant intacte son identité italienne et sa vocation de représenter le meilleur du « made in Italy » sur les mers et les océans du monde.

Marseille, sésame de l’essor de la croisière en France

Arrivée sur Marseille, depuis 1996 l'une des têtes de ligne de Costa. Crédit Costa.
Arrivée sur Marseille, depuis 1996 l'une des têtes de ligne de Costa. Crédit Costa.
En 1996, Costa fait de Marseille sa tête de ligne pour le marché français avec une offre inédite pour l’époque : « La Dolce Vita » à bord du Romantica. Le navire attend ses hôtes dans le port puis largue les amarres pour aborder en un seul voyage les plus belles escales de la Méditerranée Occidentale : l’Italie, l’Espagne et ses îles ensoleillées. Du printemps à l’automne, les départs sont hebdomadaires.

A bord les vacanciers découvrent le plaisir de voir défiler les escales. Chaque jour une nouvelle destination, un nouveau pays s’offre à eux sans qu’ils aient à faire ou défaire leurs bagages.

Depuis maintenant plus de 20 ans Costa réalise en moyenne 150 croisières par an au départ de Marseille et ce, pour toutes les durées, tous les rivages du monde et toutes les envies, de la mini-croisière de 3 ou 4 jours au Tour du Monde de plus de 100 jours.

Depuis 1996, 1 445 escales des paquebots Costa ont été effectuées à Marseille. Cela correspond à plus de 4 millions de passagers en transit et à un nombre croissant de Français qui partent de ce port d’attache. Dès novembre 2019, le Costa Smeralda, le nouveau navire alimenté au GNL fera escale à Marseille. Il en sera de même pour le Aida Nova qui sortira la même année.

Au fil des ans la compagnie italienne a développé ses engagements auprès de la cité phocéenne en y opérant ses navires et en y investissant. Le 2 août 2016, avec un apport initial de 10 millions d’euros le croisiériste entrait à hauteur de 33,3 % dans le capital du Chantier Naval de Marseille détenu par le Génois San Giorgio del Porto.

L’accord avec ce groupe génois spécialiste mondial en matière de réparations et d’aménagements de bateaux tend à améliorer l’efficacité du chantier naval et à promouvoir le développement d’un pôle de réparation et d’aménagement de navires d’envergure internationale.

Un tragique vendredi 13

Durant ses 70 ans de navigation à travers les mers et les océans du monde, la compagnie Costa a dû affronter quelques tempêtes et faire face à certaines épreuves. Une date est à jamais tragiquement inscrite dans sa mémoire : vendredi 13 janvier 2012.

Le Costa Concordia qui navigue au sud de la Toscane - trop près de la côte sur ordre de son capitaine - va s’échouer sur un récif de l’île Giglio. A son bord 4 229 personnes dont 3 200 touristes. Le bilan sera lourd. 32 morts.

Georges Azouze président de Costa France vit cette tragédie comme une épreuve personnelle. Deux mois après le naufrage il accorde une longue interview à TourMaG.com.

Il évoque l’émotion générale et l’immense tristesse des membres de la compagnie. « Chez Costa nous avons tous été atteints ». Il raconte l’organisation des secours. Il souligne le soutien sans faille des partenaires et de l’ensemble des professionnels du tourisme. « Les agents de voyages constituent notre premier et principal appui. La reconquête passera par eux ». Il dit la confiance renouvelée des clients.

Le temps est passé. Le souvenir n’est pas éteint. Il en reste de nouvelles et draconiennes consignes sécuritaires de navigation appliquées à bord de tous les bateaux de croisières. Quant à la flotte Costa elle se déploie avec l’arrivée de nouveaux navires. La reconquête est bien là. La confiance des clients Costa n’a pas failli, au contraire. Le trafic est en progression constante.

Costa, un esprit pionnier.

En 1960 le Bianca quitte le port de New York. Collection Costa.
En 1960 le Bianca quitte le port de New York. Collection Costa.
1948 : le Anna C est le 1er transatlantique à traverser le sud de l’océan Atlantique après la Seconde Guerre mondiale, le premier à offrir des cabines climatisées à ses passagers.
1957 : le Federico C, premier transatlantique construit spécialement pour Costa est mis en service entre l’Europe et l’Amérique du Sud.
1959 : le Franca C sorti des chantiers navals italiens Fincantieri est le 1er bateau au monde entièrement consacré aux croisières d’agrément. 1er à proposer des croisières aux Caraïbes et aux Etats-Unis sur le marché européen.
1968 : 1er programmes « vol + croisière ».
1993 : lancement des croisières « Fly & Cruise » au départ de Paris et Province pour des croisières hivernales aux Caraïbes avec Pointe-à-Pitre en tête de ligne. « 7 jours, îles » à bord du Costa Allegra. Lancement d’une série de croisières du Havre avec le Costa Magica.
2000 : introduction en Europe du 1er navire avec balcons.
2006 : 1ère compagnie de croisières internationales à pénétrer le marché chinois en proposant des croisières au départ de Chine. 1ère compagnie à ouvrir de nouvelles routes aux Emirats Arabes Unis et dans l’Océan indien/Maurice/Seychelles.
2007 : baptême à Marseille de son navire amiral le Costa Serena. 1er paquebot de croisière baptisé dans la cité phocéenne il a Marion Cotillard comme marraine. La même année lancement du tarif « Prima », une formule inédite sur le marché. Cette année -là Costa Europe atteint le million de passagers.
2009 : Costa entre au Guinness World Book en étant la 1ère compagnie à baptiser deux navires le même jour dans le même port : le Costa Luminosa et le Costa Pacifica à Gênes en Italie.
2015 : commande au chantier naval Meyer à Turku (Finlande) de deux navires destinés au marché mondial. Innovants et respectueux de l’environnement ils seront les premiers du marché mondial des croisières à utiliser uniquement du GNL pour s’alimenter. Livraison prévue en octobre 2019 et en 2021.
2019 : livraison d’un 3e navire nouvelle génération construit et imaginé tout spécialement pour la clientèle chinoise. Construit sur le chantier de Fincantieri (Italie) le Costa Venezia pourra accueillir 5 260 passagers.


Retrouvez toute la saga Costa Croisières en cliquant ICI.

Lu 4382 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips