TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Le tourisme, un produit de première nécessité ?

Exact... à condition d’en avoir les moyens !



Développement économique et tourisme sont étroitement liés. Un principe qu'il faut avoir en tête lorsque certains analystes du secteur touristique prétendent, sans rire, que les vacances hors du domicile sont devenus des produits de première nécessité...


le Vendredi 5 Septembre 2003

Un chiffre qui fait réfléchir : 15 % des européens vivent en dessous du seuil de pauvreté ! Un constat qui émane de l'étude réalisée par Anne-Catherine Guio d’Eurostat, pour le compte du Service des Etudes de la Statistique (SES) de la Région Wallonne en Belgique, pas moins de 15% des européens « ne disposent pas d’un revenu au moins égal à 60 % du revenu national moyen ».

Selon le quotidien belge Vers l’Avenir, qui a repris le contenu de cette étude : « Les pays qui récoltent les taux les plus enviables sont la Suède (9 %), le Danemark, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Finlande (tous à 11 %). Le Portugal et la Grèce (21 %), le Royaume-Uni et l’Espagne (19 % chacun), l’Italie et l’Irlande (18 % chacun) décrochent par contre les taux les plus élevés ».

Quant à la Belgique et à la France, ces deux pays se rapprochent de la moyenne européenne qui est de 15 %. Quant à savoir qui sont les plus démunis, selon l’étude, on les retrouve les plus exposés à la pauvreté parmi les jeunes, les personnes âgées, les femmes, les chômeurs, les familles monoparentales et les isolés.

Vive les prestations sociales !

L’étude démontre également que si les prestations sociales (allocations familiales, prestations de chômage, pensions, indemnités d’invalidité, …) n’existaient pas, 44 % des habitants de la Wallonie et 39 % des Flamands « auraient un revenu équivalant ou inférieur au seuil de la pauvreté » !

Informations régionales, direz-vous ? Pourtant les Belges n’ont pas l’image d’être parmi les plus démunis en Europe….

« Le tourisme, un produit de première nécessité ? Non, mais un produit de première envie ! » C’est ce que rappelle, avec justesse, Dimitrios Bethanis, le directeur général de l’Office de Tourisme de Grèce en Belgique.

Cet homme est l’un des plus anciens professionnels du tourisme en Belgique, avec une présence cumulée à la tête de la représentation touristique grecque locale. Il relève une donnée évidente : pour voyager, il faut disposer de revenus suffisants.

Trop souvent les professionnels du tourisme oublient que pour les consommateurs, les dépenses de tourisme ou de vacances hors de leur domicile vont passer après les achats de nourriture, de vêtements et les frais de logement. En réalité, le tourisme devient un achat indispensable uniquement pour les consommateurs qui disposent d’un revenu garanti et d’un emploi stable.

Il n’y a pas de petits dossiers...

Bart Brackx, managing director de Jetair, l’un des deux premiers TO de Belgique, a également fait en son temps une remarque pleine de bon sens. Pour rappel, Jetair appartenait à sa famille avant sa revente au groupe TUI et la famille Brackx est considérée comme l’une des plus fortunée du royaume.

Face à un dossier d’environ 500 Euros en litige, en réponse au responsable du problème et qui considérait qu’il ne s’agissait que d’un petit dossier, Bart Brackx a rétorqué : « Vous savez, 500 Euros, pour certains, c’est beaucoup d’argent ».

Ce qu’il faut retenir, c’est que nombre de personnes n’ont même pas les moyens de partir en vacances et que pour ceux-ci, nettement plus nombreux qu’on ne le pense, il s’agit d’une dépense impossible à réaliser. Il ne faut pas oublier non plus que de très nombreux clients sont obligés d’économiser euro par euro pour pouvoir partir.
Et s’ils poussent la porte d’une AGV, il est tout à fait logique qu’ils recherchent avant tout le prix le plus bas possible. Dans de très nombreux cas, s’agira même d’une dépense qui sera, sans aucun doute, la plus importante de l’année.

Michel GHESQUIERE à Bruxelles - 05 septembre 2003
michel.ghesquiere@euronet.be

Lu 993 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips