TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Liquidation de Thomas Cook : bientôt les premiers remboursements pour les clients ?

Le mandataire judiciaire a déposé l'état des créances début août



C'est un cap important pour les clients concernés par la faillite de Thomas Cook France. Après près de deux ans d'attente, le mandataire judiciaire en charge de la gestion de cette liquidation sans précédent a finalement déposé l'état des créances auprès du greffe du tribunal de commerce de Nanterre, le 6 août dernier. De quoi rassurer les voyageurs qui attendent toujours d'obtenir leur remboursement auprès de l'APST.


Rédigé par le Mercredi 25 Août 2021

Après la faillite de Thomas Cook France, il reste à rembourser 17 000 clients, soit 9 630 dossiers, pour un montant de 22 M€ - Depositphotos, Syda_Productions
Après la faillite de Thomas Cook France, il reste à rembourser 17 000 clients, soit 9 630 dossiers, pour un montant de 22 M€ - Depositphotos, Syda_Productions
Voilà des mois qu'ils attendaient une avancée. Pour les quelque 17 000 clients concernés par la faillite de Thomas Cook France et toujours dans l'attente d'un remboursement de la part de l'APST - le garant financier du voyagiste - l'horizon s'éclaircit.

Le 6 août 2021, le mandataire judiciaire en charge de la liquidation du voyagiste, à savoir le cabinet BTSG, a enfin déposé l'état des créances auprès du greffe du tribunal de commerce de Nanterre.

"Je tiens à saluer le travail remarquable du mandataire judiciaire, qui a déposé l'état des créances dans les temps comme il nous l'avait dit", souligne Xavier Beragne, un client concerné par la faillite de Thomas Cook et également l'administrateur de la page Facebook "Collectif français faillite Thomas Cook" regroupant plus de 1 600 membres.

Depuis des mois, à l'aide des réseaux sociaux, Xavier Beragne tente de faire le lien entre les clients, le mandataire judiciaire et l'APST.

Malgré la longueur de la procédure "les clients se sentent soulagés, c'était une étape importante pour l'ensemble du groupe", ajoute-t-il, même s'il constate que certains clients sont toujours aussi mécontents...

Et après ?

Il est vrai qu'il leur faudra encore s'armer de patience. "Chaque créance inscrite par le mandataire doit faire l’objet d’une décision du juge-Commissaire : acceptation ou contestation", nous expliquait Me Emmanuelle Llop, du cabinet Equinoxe Avocats, dans une précédente interview.

Etant donné l'ampleur du sinistre Thomas Cook - 54 000 clients impactés - et des "vacances judiciaires" en ce mois d'août, les délais de traitement pourraient à nouveau s'étirer...

D'ailleurs, l'état des créances de Thomas Cook n'est pas encore disponible au public, étant toujours en cours d'enregistrement.

Une fois le processus activé, les clients dont la créance aura été acceptée devraient recevoir par courrier simple une notification du greffe du tribunal à fournir à l'APST afin d'obtenir le remboursement.

Pour ceux dont la créance se verrait contestée par le tribunal, par l'APST ou par le client lui-même, souvent pour des raisons liées au montant déclaré par rapport aux justificatifs fournis, "ils recevront une convocation judiciaire par lettre recommandée du tribunal de commerce de Nanterre pour une audience lors de laquelle le juge commissaire acceptera ou rejettera la contestation, nous précise Xavier Beragne.

A ce jour, le mandataire judiciaire n'a aucune idée du temps que prendra le greffe du tribunal pour traiter et envoyer les notification d'admission que nous attendons toutes et tous avec impatience".

Des remboursements progressifs pour l'APST

De son côté, l'APST se prépare à devoir gérer la vague de remboursements.

Selon nos informations, des salariés ont été recrutés pour l'été pour accélérer la mise du jour des dossiers.

Pour rappel, sur les 54 000 clients directs impactés par la faillite du Groupe Thomas Cook, 11 000 ont été rapatriés et 24 000 pris en service par le garant financier.

A cela s'ajoutent 2 000 clients dont le dossier a été rejeté pour diverses raisons : billets secs, liste cadeau, forclusion.

Reste donc à rembourser 17 000 clients, soit 9 630 dossiers, pour un montant de 22 M€, selon nos informations.

Pour autant, l'APST ne devrait pas avoir à débourser une somme si importante d'un seul coup.

Dans un article paru dans La Voix du Nord, Valérie Malaspina, responsable du service assistance aux voyageurs de l'APST a déclaré que seuls "30% des dossiers sont complets", de nombreux clients ayant omis de fournir des documents, comme un relevé de compte notamment.

Thomas Cook, une faillite sans précédent et de nombreux couacs

Une course contre la montre qui a permis à l'APST de rassembler les fonds nécessaires à la gestion de cette défaillance, avec notamment la vente de son siège social, située avenue Carnot à Paris.

Pour autant, la transaction ne serait pas encore conclue. Elle serait même dans l'impasse, selon nos informations, la vente d'un appartement du même immeuble appartenant à un autre propriétaire faisant blocage.

Le propriétaire ayant revu le prix de vente de son bien à la hausse, le manager de transition Cédric Dugardin (qui devrait poursuivre sa mission auprès de l'APST en septembre) aurait tenté de négocier un accord avec l'acheteur, qui pourrait coûter à l'APST une remise sur le prix de vente compris entre un et deux millions d'euros, soit une moins-value sur la vente de l'immeuble pour l'association dépassant au minimum les 3 M€.

Autre épine dans le pied de l'APST : la question du paiement de la dette par les adhérents ayant repris des agences Thomas Cook lors de la faillite.

En effet, "à la suite de la défaillance de Thomas Cook, des agences physiques ont été vendues pour des bouchées de pain à de grosses entreprises du tourisme pour des montants moyens équivalent à 6 000€ environ", nous explique un adhérent de l'APST.

Le règlement intérieur de l’APST prévoit que chaque membre qui rachèterait une partie des biens d’une entreprise adhérente faillitaire, devrait couvrir la dette de celle-ci en proportion", poursuit-il.

Dans le règlement intérieur de l'association, il est en effet stipulé que "lorsque le demandeur aura repris ou continué l’activité d’un ancien Membre Adhérent de l’Association dont la défaillance a entraîné la mise en œuvre de la garantie fournie par l’Association, l’adhésion à l’Association peut être subordonnée à l’apurement préalable par le demandeur des obligations résultant de la défaillance de cet ancien Membre à l’égard de l’Association."

Une règle qui peut laisser place à l'interprétation. Pourtant, nous avons eu confirmation que cette participation à la dette s'est pratiquée durant des années. "Elle avoisinait les 20% du montant de la défaillance", nous a précisé un ancien adhérent de l'association.

Un manque de transparence ?

Dans le cadre de la faillite de Thomas Cook, et malgré des demandes officielles adressées à la direction de l’APST ainsi qu’aux élus, "ceux-ci refusent de nous donner les montants qu’ils auraient demandés (ou pas) aux entreprises acquéreuses, dénoncent plusieurs adhérents.

Nous sommes plusieurs à redouter que des faveurs aient été octroyées à ces entreprises et nous n’avons aucune possibilité de le savoir".

Car si ces derniers mois, l'association a manifesté quelques efforts de communication envers ses membres et certains médias, de nombreux adhérents se plaignent toujours du manque de transparence de la part de leur garant financier.

Et notamment sur le niveau système de bonus/malus qui devrait être mis en place dès 2022... mais nous y reviendrons plus tard.

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 8757 fois

Tags : APST, Thomas Cook
Notez

Commentaires

1.Posté par Bernard CHOUVENC le 26/08/2021 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si on comprend bien, on est pas prêt d être rembourser par l APST ???
Scandaleuse affaire

2.Posté par Delavier annette le 26/08/2021 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis que l on attend notre remboursement il serai temps nous sommes des petits retraité

3.Posté par Duhamelle daniel le 26/08/2021 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et surtout aucun retour des mail ou courrier en recommandé à la b t s g

4.Posté par Bailleul pascal le 10/09/2021 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est complètement scandaleux, ne serait ce que rejeté une demande de remboursement par manque de relevé bancaire par exemple quand on sait tous que vous n'avez pas le carnet de voyage sans avoir soldé votre voyage 1 mois avant votre départ. Tous ça pour gagner du temps.
Vous économisez pendant 1 an pour enrichir des voleurs d actionnaires qui vous volent sans scrupules puis le résultat, un grand mépris à ne même pas vous répondre quand vous demandez ou en est votre remboursement.
Terminé en ce qui me concerne de voyager avec la petite coccinelle qui soit disant vous assure en cas de défaillance du voyagiste.
Je conseille leclerc voyage qui eux on remboursé leurs clients en seulement deux semaines

5.Posté par Pelicot le 15/09/2021 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis le mois d'octobre 2019
Pour la somme de 11200euros
Que j'ai versé à Thomas Cook à Sceaux
J'ai fourni tous les documents nécessaire à mon remboursement
Et aucune nouvelle
J'espère que je le recevrai avant mon décès j'ai 82 ans
C'est du vol
et ils ont l'odace de proposer des voyages

6.Posté par Réaubourg Alain le 22/09/2021 10:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
3 ans d'attente pour un remboursement? c'est vraiment scandaleux, moi aussi je suis un petit retraité.....sans commentaire.

7.Posté par Marcel Devassine le 01/10/2021 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aucune réponse, pas de'information de puis 2 ans. A quoi sert d'arborer un bandeau dans les agences de voyage pour signifier "APST", pour en arriver là. .Vraiment, on est pris pour des "caves"

8.Posté par Bailleul pascal le 22/10/2021 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d accord c'est scandaleux, d autant que l'excuse du relevé de compte est complètement scandaleuse aussi. Car pour ma part j'ai payé mon voyage en économisant pendant un an en contractant des cheques vacances.
Impossible d apparaître donc sur un relevé.
Par contre le reçu du voyagiste et carnet de vol ne suffit pas ?
Qui a déjà su partir sans ces documents ? ( c'est bien la preuve qu'on a payé non ? )
Résultat des courses, depuis 2 ans je ne suis pas parti en vacances.
Sachez tous que leclerc voyages a remboursé tous ses clients sous 2 semaines.
Je sais avec qui faire mon prochain voyage en tout cas, dès que je le pourrai.
Je suis écoeuré

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias