TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Liquidation judiciaire : Terres & Rivages s'échoue sur le fleuve Niger...

une trentaine de départs à assurer pour l’APS



Le voyagiste en ligne Terres & Rivages voulait engager ses clients dans des opérations humanitaires auprès des populations les plus défavorisées. Aujourd’hui ce sont ses confrères qui, par le biais de l’APS, font acte de solidarité. La facture risque d’être lourde car le TO qui s’adressait à une clientèle de groupes avait engrangé une trentaine de départs échelonnés jusqu’en automne 2008.


Rédigé par Michèle SANI le Mardi 23 Octobre 2007

Liquidation judiciaire : Terres & Rivages s'échoue sur le fleuve Niger...
Les projets de Thierry Roynel étaient certainement remplis de bons sentiments. Il lui manquait sans doute un bon gestionnaire et/ou de bons conseillers.

Il aura fallu moins de trois ans pour que sa société Terres & Rivages soit mise en cessation de paiement (31 août 2007) puis en liquidation judiciaire (2 octobre 2007). Le 21 août l’APS cessait d’accorder sa garantie.

En 2006 tous les chiffres étaient passés au rouge. Cette agence de voyages, adhérente au SNAV et à l’APS employait en 2006 près d’une quinzaine de salariés. Ils n’étaientt plus que trois au cours des dernières semaines…

La « danseuse » de Thierry Roynel qui avait de quoi séduire, n’est pas pour autant abandonnée. C’est même un projet bien avancé. Il s’agit de la construction d’un bateau de croisière de 37 cabines qui naviguerait au moins sept mois par an sur le fleuve Niger au Mali.

Une société de droit malien, la Compagnie Africaine de Croisière, est créée et les capitaux sont attendus de Libye. Le projet est bien soutenu par les Autorités maliennes. De leur côté les Libyens ont bien donné leur accord de principe pour le financement… et « le chèque est parti hier… »

Une société malienne aux capitaux libyens

L’étude de faisabilité est faite. Les architectes ont achevé leur travail. Les commandes ont été passées auprès des fournisseurs : la coque à Dubaï, les cabines en France, la décoration en Italie.

L’aménagement des quais est prévu dans le budget ainsi que l’achat d’une Montgolfière… On en était là en juin dernier. Mais alors que les fournisseurs réclamaient leurs acomptes Terres & Rivages à bout de souffle n’a pu faire face. On connaît la suite.

Aujourd’hui Thierry Roynel attend toujours le déblocage des fonds libyens et le coup de pouce du Gouvernement Malien. Il n’est pas interdit de gestion. Son mandataire judiciaire reconnaît que des voies de recours lui restent ouvertes dans la mesure où les financements seraient trouvés à brève échéance.

Le bateau que tout le monde attend naviguera sans doute un jour sur le fleuve Niger et ce sera un joli produit très « tendance ». En revanche les clients de Terres & Rivages, voyagiste défaillant, sont pris en charge par l’APS et une dizaine de salariés se retrouvent sur le quai.

Lu 8262 fois
Notez


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

27.Posté par Robert Lespinglet le 02/11/2007 23:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'afrique n'a besoin que d'une seule chose : de stabilité. Si on a pas les reins assez solides pour s'engager financièrement sur du long terme, on s'abstient. Que ce soit sur un PAR-MRS AGADEZ que sur un Cotonou - Ouagadougou, les salariés d'une entreprises comme ses clients ne doivent jamais se sentir dans une "insécurité économique".
On ne peut pas construire sa vie en Afrique car on ne sait pas de quoi sera fait le lendemain. Si des grosses entreprises du tourisme ne peuvent pas apporter à leurs salariés africains cette "sécurité" qui va le faire. Quand certains auront compris que c'est cette stabilité et cette sécurité sur du long terme qui sont les seules conditions de développement (et pas des "workshops" à la noix avec des artisans dénichés on ne sait où), on aura fait un "grand bond en avant".

Personnellement, je pense qu'il est plus nuisible d'investir des millions sur des opérations si on a pas de quoi tenir le coup en cas de sous-fréquentation chronique que de ne rien faire du tout (ou de laisser les autres faire). Comme tu le dis Maurice, les Chinois arrivent aussi. Et ce n'est pas pour déplaire aux Africains... Tant mieux. Et puis après tout, ce sont des frères communistes...

Quand on vote à gauche et qu'on le crie sur les toits en France, autant (pour être en accord avec soi-même) appliquer en Afrique de son propre chef ce qu'on voudrait voir appliquer en France : salaires décents, formation continue, licenciement "réfléchi", etc....

26.Posté par Mélanie le 29/10/2007 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une entreprise gérée avant tout avec le coeur et au gré des rêves où il faisait bon travailler entouré de passionnés. Je pense à Thierry mais aussi à Cyrille et Bastien, qui jusqu'au bout sont restés présents. Bonne continuation à tous !

25.Posté par rial jf le 26/10/2007 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Maurice,

j'ai vu le projet de bateau, il est bien, vraiment.
Quand à thierry, c'est un homme honnete.
l'entreprise, c'est le risque
tu as raison de vouloir le voir

24.Posté par François Guillard le 26/10/2007 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à maurice : bien répondu !
comme d'habitude !
à très bientôt j'espère....

23.Posté par Freund Maurice le 25/10/2007 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Question à Lespinglet
Quelles sont les filiales qui rapportent " gros " à Point-Afrique ?
Souhaiterai rencontrer ce Thierry Roynel - passionné par l Afrique de l Ouest - Je connais un peu le Mali et les pays avoisinants...Projet de bateau au depart de Mopti - Tombouctou ou Gao , nous l' avons étudie des années durant.. Pour l instant , nous nous cantonnons à financer des "pinasses aménagées" multi fonctionnelles..qui se fabriquent au Mali
Mais un jour, un produit de ce type trouvera une issue positive.Des dizaines de personnes ont embrassé ce type de projet au Mali ou au Niger..Il y a un temps pour tout : La destination Mali progresse lentement ...Les problemes sécuritaires tant sur le plan du petit banditisme que de la santé sont les principaux freins au développement d' un flux suffisant pour la "viabilisation" d un tel projet.
Y a t il eu une étude de faisabilité ?

L augmentation du trafic passager se développe plus par les Ong que par les activités touristiques . Dumoins selon nos stats et le degré de satisfaction des touristes n est pas suffisant aujourd hui.
L activité touristique en Afrique sahélienne ne fait en effet pas vivre Point-Afrique ...
Trop d aleas - On met dix ans pour creer et obtenir l' équilibre d'une route comme Paris - Marseille- Agadez et une saison pour tout perdreµ...Mais c est le risque et si ce risque ne peut etre assumé que sous le seul angle du profit...il faut changer de route. Il s agit bien d un acte de foi...et ceci nos "clients" en sont conscients...apres, l'idéologie n est pas suffisante et 'il faut aussi beaucoup de réalisme économique, de l'endurance et beaucoup de patience

Mais bravo pour l initiative ...Il vaut mieux echouer que de ne rien entreprendre et emettre sans arret des critiques envers ceux qui osent ...L Afrique a besoin de gens comme vous ! un echec est bien plus instructif que l' immobilisme ou la frilosité
actuelle des investisseurs occidentaux.
Aujourd hui ce sont en effet les Lybiens, les Saoudiens...les Chinois qui osent...Nous perdons ce capital de sympathie et de proximité culturelle auquels les africains sont encore attachés...Mais l Afrique vaincra...Il faut continuer......d y croire


22.Posté par Abdou-Bahar/Favreau le 25/10/2007 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est malheureux tout cela ! Pourtant le Tourisme en Afrique possède des richesses et des potentiels qui ne cherchent qu'à être exploiter, mais exploiter avec une intéligence humaine et économique dans le respect de l'environnement. Il faut aussi être entouré par les bonnes personnes et faire appel aux bons partenaires. Pour le financement l'Etat lybien n'est peut être pas le meilleur choix ! Sinon c'est un bon concept, si vous avez pensez à responsabiliser vos clients avant le voyage. Bon courage pour la suite.

21.Posté par DABO ZOUMANA le 24/10/2007 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ceux qui ne connaissent pas Thierry doivent être surpris. Thierry était hypnotisé depuis le début de son projet. J'ai été sa première victime au départ du marathon avec la complicité de certains responsables de l'administration du tourisme malien. Je regrette que personne ne parle de ce fléau. Je prie les uns et les autres de laisser Thierry tranquile. Son projet était innovent et destiné au développement du Mali. Cherchez les coupables de cet échec au Mali. Le feuilleton ne fait que commencer. Personne ne fera du miracle en Afrque à l'absence des africains eux mêmes. Pour l'instant, stop à la corruption!!!!!!!

20.Posté par KONE le 24/10/2007 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Regretable de voir Thierry echouer une seconde fois au Mali ..après son vol charter non executer qui fut finalement ceder qu voyagiste sud voyage qui egalement c"est retirer pour laisser la place a ...go voyages.
Dieu asssitera Thierry tant qu'il se fait ambassadeur des pauvres IN CH ALLAH!!

19.Posté par Alex GERMANI le 24/10/2007 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ma part je n'ai qu'une seule chose à dire quel dommage mais il est vrai que croire à ce projet après une année de négociations ne présageait rien de bon...on s'est tous fait mener en bâteau et pas que sur le fleuve Niger!!!
Thierry est un excellent commercial plein de bonnes idées marketing, il ne manquait qu'un bon gestionnaire.
Quelle déception pour nous autres!!! 3 années de taf et RIEN juste des souvenirs.

18.Posté par Sebastien Montigny le 24/10/2007 18:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Courage Thierry,
Rendez vous fin 2008 sur le bateau avec une petite coupe…
Bonne chance

17.Posté par ponset le 24/10/2007 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Super le cliché ! Agent immobilier + Italien = malhonnête ! merci pour cette équation monsieur Blero !
Un point positif tout même : le choix de votre pseudo, il vous va comme un gant !

16.Posté par blero le 24/10/2007 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
j'ai connu un humanitaire pour lequel j'ai fait des fausses factures pour qu'il puisse se faire payer par son sponsor
le sponsor :
1°) un agent immobilier
2°) Italien
Alors, l'humanitaire avec l'argent des autres !!! Merçi j'ai déjà donné.

15.Posté par Laurent le 24/10/2007 15:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un proverbe americain dit : "plus vous prenez de risques, plus vous avez des chances d'échouer. Mais il y a une différence entre échouer et rater" ! Monsieur Roynel, je ne vous connaîs pas personnellement, mais si d'autres entrepreneurs dans le tourisme avaient votre audace et votre courage, il y aurait peut-être moins de "ratés", surtout que vos projets humanitaires "ont le vent en poupe". L'important c'est de rebondir et de tirer les leçons pour une prochaine fois réussir et récolter les fruits de ses investissements personnels et financiers. C'est tout le mal que je vous souhaite ! Bon courage pour la suite des événémnts...

14.Posté par bernard le 24/10/2007 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au vu des chiffres publies par "infogreffe" Au 30/06 2005 pertes -194.658 euros
Au 30/06/2006 pertes -574.874 euros.Une question :comment s'exerce le contrôle de L'APS ? Normalement elle aurait dû supprimer sa garantie depuis longtemps !sauf si les contre-parties offertes par l'adhérent sont suffisantes ?
Maintenant les adhérents vont devoir payer la note, certainement trés élevée si les
départs s'échelonnent jusqu'à la fin 2008 !
Les "amateurs", les "rêveurs"sont sans sans doute un peu trop nombreux dans la
profession,la gestion est pourtant l'élément premier de l'entreprise .
Certains confondent C.A. avec bénéfices;je me souviens encore d'articles écrits par des journeaux disant"cette entreprise pése tant de chiffre d'affaire..."Ce vocabulaire semble avoir disparu..Dommage aussi et surtout pour les salariés qui se retrouvent au chômage à cause d'un manager insouciant,sans doute un peu incompétent!

13.Posté par Yacine le 24/10/2007 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hem, les langues se délient, c'est bien humain tout celà.
Faire de l'argent, attendre le vent pour profiter de la petite brise sans pour autant voir si d'autres se sont lancés, pour rester juste derrière, profiter de l'aspiration...
Il existe peu d'hommes et de femmes aujourd'hui dans notre entourage dont on puisse être fier.
Je dis Bravo.
Qu'est ce que le fric finalement sans idéal? Au lieu de critiquer votre "ami", mettez vos idées, vos conseils ou vos relations dans un sac cadeau et offrez lui sans en attendre davantage... vous verrez que vous dormirez nettement bien le soir, même si votre compte en banque n'aura pas enflé ce soir là.
Quant à ceux qui critiquent l'Afrique parce qu'ils n'ont pas touché le Jackpot, ne désespérez pas... Tout finit par changer, n'est ce pas ?

12.Posté par Robert Lespinglet le 24/10/2007 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heuuuuuuu... Non François. Le talent d'un Maurice Freund est de racheter des entreprises qui marchent pour soutenir celle qu'il a créée et qui part en sucette depuis longtemps faute d'incompétence notoire et de recrutement familial (les maux de l'Afrique importé en France en somme)... Ne parlons même pas des dizaines de salariés virés en Afrique sans préavis (pas trop grave pour eux, vu leur salaire...). Le tourisme éthique est pour Freund plus un business qu'une conviction et le Point Afrique n'est plus qu'une vitrine qui suce les bénéfices de ses nombreuses filiales pour survivre.

On ne fait pas d'affaires en Afrique ou alors peut-être sur les plages de Saly au Sénégal. Investir du fric en Afrique, excepté sur du court terme, est suicidaire. Rien n'y va bien et rien n'ira mieux. Les tensions ethniques comme le marasme économique ne s'améliorent pas : au contraire, malgré la croissance le fossé se creuse.

11.Posté par Cyril DARBIER le 24/10/2007 13:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Personnellement, je suis partisan de ce type de concept. Il s'agit ici d'une expérience malheureuse.
Mais que vous le vouliez ou non le tourisme ethique sera une niche qui ne demande qu'à se développer.
Le problème majeur reste l'état de fait que les ONG, les associations et la conscience collective de la clientèle ciblée par ce type de prestations considèrent les voyagistes comme des profiteurs, petits bras et frileux loueurs de parassols.
Pourquoi ? La responsabilité de plein droit héritée de 92 et validée de nouveau dans le récent code du tourisme avec en plus le soutient désormais légal aux associations qui sans licence, sans APS, sans responsabilité de plein droit, ... détournent la clientèle du chemin de nos agences et proposent par exemple de construire des gites et chambres d'hôtes avec études, conseils et suivi de notre ministère des affaires étrangères au Guatémala ou au Costa Rica.
Et comme de tout temps, L'Histoire ne retiendra quasiment rien des perdants...
Bonne Chance aux audacieux et je vous rappel que des indispensables qui ne se plantent jamais il y en a plein les cimetierres...

10.Posté par Virginie Truchet le 24/10/2007 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est un moment difficile à passer car c'est un projet qui a du te demander beaucoup d'investissement tant personnel que financier..mais tu es plein de ressources ! tu rebondiras ! bon courage...

9.Posté par HENRY BERTIEUX le 24/10/2007 12:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'étais un ami et un collaborateur de ton père dans le cadre de l'agence Montmartre Voyages qui fut elle aussi une belle épopée qui a mal fini en autres pour le défunt Pierre Maurière qui en avait été le fondateur.
Bon, c'est pas trop grave tu vas repartir de plus belle en tenant compte de cette expérience, tu réussiras.
Bonne chance.


8.Posté par François Guillard le 24/10/2007 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
dommage thierry (surtout pour ceux que as mis dans la bouzanga !)
tu n'avais malheureusement pas la carrure ni le génie d'un maurice freund
(ex patron du point mulhouse et point air et maintenant de point afrique)
il ne suffit pas d'agiter de bons sentiments enrobés de paillettes !
une entreprise n'est pas une partie de poker !
je ne regrette pas d'avoir démissionné au bout de 2 mois, déjà en mai 2006 je t'avais prévenu que tu allais (ainsi que tes collaborateurs et clients) droit dans le mur ! pour toi, le côté humanitaire n'était au final qu'un gadget marketing ! encore eusse t il fallut que saches bien acheter tes productions et respecter tes clients
je te souhaite quand même bonne chance, tu es un excellent vendeur, tu as su me convaincre de te rejoindre, çà m'a couté très cher!!
mais tout ce qui ne tue pas te rend plus fort !

1 2

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips