TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TravelManagerMaG  



Micro-mobilités : BlaBlaCar accélère sur les trajets domicile - travail

5,2 millions de trajets effectués en 2022, dont 2,6 millions via Klaxit


BlaBlaCar finalise l’acquisition de Klaxit, solution de covoiturage dédiée aux trajets entre le domicile et le travail. Objectif ? Renforcer son offre de covoiturage courte distance auprès des collectivités et des entreprises. Le point avec Julien Honnart, cofondateur et président de Klaxit.


Rédigé par le Vendredi 7 Avril 2023

De gauche à droite, Sarah Wodehouse, directrice de BlaBlaCar Daily, Julien Honnart, cofondateur et président de Klaxit, Cyrille Courtière, cofondateur et CTO de Klaxit et Adrien Tahon, directeur Europe de BlaBlaCar - © Davide Leggio/Blablacar/Klaxit
De gauche à droite, Sarah Wodehouse, directrice de BlaBlaCar Daily, Julien Honnart, cofondateur et président de Klaxit, Cyrille Courtière, cofondateur et CTO de Klaxit et Adrien Tahon, directeur Europe de BlaBlaCar - © Davide Leggio/Blablacar/Klaxit
TourMaG.com - Que représente Klaxit aujourd’hui ?

Julien Honnart :
Klaxit est une solution de covoiturage spécialisée sur les trajets entre le domicile et le travail, créée il y a plus de 10 ans.

Historiquement, nous aidons les grandes entreprises à créer un réseau de covoiturage, à l’échelle de bassin d’activité. Aujourd’hui, 350 entreprises font appel à nous, 80% d’entre-elles font partie du CAC40.

Depuis 2016, nous travaillons également avec des collectivités locales qui subventionnent le trajet de covoiturage sur courte distance. C’est le cœur de notre modèle. Si le trajet n’est pas subventionné, il n’y a pas d’intérêt économique suffisant pour qu’un automobiliste covoiture.

Subventionné, le covoiturage devient gratuit pour le passager ou à un prix symbolique. Le conducteur, lui, est rémunéré entre 2 et 4€ selon la distance. La collectivité prend alors à sa charge la différence et là, on intéresse les conducteurs qui vont se dire : si je prends un passager, je rembourse mes frais de carburant. Si j’en prends deux ou trois, je rembourse les frais du véhicule.

Sans la subvention, le passager devrait payer au conducteur 2 à 4 euros le trajet, ce qui correspond à la somme qu’il aurait dépensé en carburant pour son propre véhicule. A partir du moment où il paye l’essence à quelqu’un, il préfère être seul dans son véhicule.

La subvention permet d’avoir des conducteurs et surtout des passagers. Aujourd’hui, une cinquantaine de collectivités travaillent avec nous.

Nous sommes pertinents, là où il n’y a pas de transport en commun. Notre cible principale est le périurbain ou le rural, suffisamment de monde, au moins 300 personnes, pas forcément de la même entreprise, mais d’une zone d’activité pour avoir une correspondance de trajet.

TourMaG.com – Que représente la subvention ?

Julien Honnart :
En moyenne, un conducteur va gagner 120 euros par mois net d’impôt. Pour le passager c’est gratuit. C’est un gain important dans les deux cas.


"En 2022, 5,2 millions de trajets ont été effectués, dont 2,6 millions via Klaxit"

TourMaG.com - La loi d'orientation des mobilités a encouragé le déploiement du covoiturage entre le lieu de travail et d’habitation.

Julien Honnart :
En effet, la loi Lom permet aux collectivités de subventionner le covoiturage, ce qui n’était pas possible avant son application, fin 2019.

C’est seulement à compter de septembre 2021, après le covid, que nous avons pu le déployer. Depuis, l’activité a connu une belle croissance.

En 2021, le secteur représentait 1,5 million de trajets. En 2022, 5,2 millions de trajets ont été effectués, dont 2,6 millions via Klaxit.

TourMaG.com – Les grèves, la hausse des prix du carburant… encouragent-elles le développement de votre activité ?

Julien Honnart :
Les grèves ont peu d’impact. A l’inverse, celui de la hausse des prix du carburant est fort, car elle touche directement au porte-monnaie. Le volet économique est le premier levier pour mettre en place le covoiturage.

A titre d’exemple, en mars 2022, quand le litre de carburant est monté à plus de 2 euros, les inscriptions ont augmenté dans les grandes métropoles. Cela a permis d’intéresser les gens au covoiturage sur courte distance. Mais, ils passent à l’acte uniquement avec le coup de pouce des collectivités. La hausse des carburants ne suffit pas à les faire aller jusqu’au bout de la démarche.

C’est différent sur du trajet longue-distance. Le partage de frais se fait sur des sommes plus importantes et pour des trajets qui ne sont pas effectués tous les jours. Il y a moins de contraintes.

Sur la longue distance, BlablaCar a démontré qu’il n’y avait pas besoin de subventions publiques.

"En 2024 une seule application, sous le nom BlaBlaCar Daily, pour tirer parti de la notoriété de la marque"

TourMaG.com –BlaBlaCar a déjà une offre sur ce segment, avec BlaBlaCar Daily. Qu’est-ce qui a motivé ce projet de rachat de Klaxit par BlaBlaCar ?

Julien Honnart :
Ils ont essayé de la faire fonctionner avec un autre modèle, sans subvention. Un modèle qui n’impliquait pas les collectivités, ni les entreprises.

En faisant l’acquisition de Klaxit, BlaBlaCar acquiert notre expertise, nos clients et l’équipe capable d’adresser ce marché d’entreprises et de collectivités. Ce qui est très complémentaire à ce qu’ils ont développé : une marque extrêmement connue et une communauté.

Le rachat sera finalisé très prochainement. L’ensemble des équipes de Klaxit intègrera BlaBlaCar Daily et vont continuer à grandir. Une dizaine de postes ouverts. Au total, une centaine de personnes seront dédiées à la courte distance.

Chez Klaxit, plus de la moitié des 70 personnes de son effectif travaille avec les entreprises et collectivités, quand les 20 collaborateurs de BlaBlaCar Daily sont plutôt positionnés sur la partie tech. Nous aurons l’ensemble des équipes nécessaires pour faire tourner le modèle.

Aujourd’hui, Blablacar longue distance compte plus de 20 millions d’utilisateurs en France. Sur la courte distance, BlaBlaCar Daily dénombre 4 millions d’utilisateurs.

Nous proposerons en 2024 une seule application, sous le nom BlaBlaCar Daily, pour tirer parti de la notoriété de la marque.

"La force de Klaxit combinée à la notoriété de BlaBlaCar Daily et au plan covoiturage, nous misons sur une année record !"

TourMaG.com – Comment travaillez-vous avec les entreprises ?

Julien Honnart :
Avec le covoiturage nous apportons une vraie réponse. C’est une activité qui a un impact sur les émissions carbone et la politique RSE de l’entreprise, ainsi que sur la réduction de ses places de parking. Dans le contexte actuel, cela permet également d’améliorer le pouvoir d’achat des salariés.

Nous proposons à l’entreprise un abonnement annuel calculé selon nombre de salariés sur site. Nous lui donnons accès à notre plateforme personnalisée, les salariés pourront se reconnaitre entre collègues, car ils verront le logo sur l’application.

L’entreprise pourra accéder à un reporting en-ligne et en temps réel pour savoir combien elle a de covoitureurs, combien de CO2 et d’euros économisés… Nous assurons également une garantie retour. En cas d’annulation, nous nous engageons à ramener la personne gratuitement en taxi ou Uber.

Nous pilotons le projet de l’entreprise et gérons l’ensemble des actions de communication, pour créer ce réseau de covoiturage. Nous envoyons des équipes sur site pour répondre aux questions des salariés, leur présenter l’application, les accompagner dans ce changement d’habitudes de mobilités. Nous animons des comités de pilotage avec l’entreprise, pour la conseiller sur des actions de communication, d’accompagnement au changement… pour faire du covoiturage un succès.

Lire aussi : RSE : les micro-mobilités pour rendre le déplacement pro plus durable ? 🔑

TourMaG.com - Est-ce que les entreprises font également appel à vous pour des transferts vers les aéroports ou gares ?

Julien Honnart :
Aujourd’hui, nous sommes positionnés sur les trajets pendulaires, mais l’application est déjà utilisée pour ces trajets. C’est un axe de développement.

TourMaG.com – Quelles sont vos ambitions en 2023 ?

Julien Honnart :
Nous voulons multiplier par 3 à 4 le volume de trajets. Le plan covoiturage du Gouvernement vient booster tout ça, avec la prime de 100€ pour les nouveaux conducteurs.

Une autre mesure est dédiée aux collectivités locales. Quand elle vient mettre 1€ sur le covoiturage, l’Etat va apporter 1€ supplémentaire.

Nous attendons pas mal de nouvelles collectivités sur le sujet. La force de Klaxit combinée à la notoriété de BlaBlaCar Daily et au plan covoiturage, nous misons sur une année record !

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1755 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Juillet 2024 - 09:56 Dino-Zoo lance "Jurassique Business Events"





































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias