TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Production : l'été devrait être décevant mais pas catastrophique...

les TO face à des consommateurs de plus en plus vigilants



Les voyagistes peinent à mesurer l’impact sur leurs ventes de la principale préoccupation actuelle des Français, le pouvoir d’achat. Les TO hexagonaux relèvent toutefois que la saison pourrait se terminer sur une note plus positive que prévu. Autre constat, nos compatriotes entendent plus que jamais maîtriser leurs dépenses, et se montrent dans le même temps impulsifs dans leurs achats lorsqu’il s’agit de saisir de bonnes affaires...


Rédigé par Vincent de MONICAULT le Lundi 25 Août 2008

« Le lien entre ventes et pouvoir d’achat est facile à faire... avec toutefois des analyses qui ne sont pas basées sur grand chose !   Cet été, nous avons ainsi vendu plus cher que l’année dernière... »
« Le lien entre ventes et pouvoir d’achat est facile à faire... avec toutefois des analyses qui ne sont pas basées sur grand chose ! Cet été, nous avons ainsi vendu plus cher que l’année dernière... »
Entre pétrole cher et pouvoir d'achat en berne, les Français auront été probablement plus nombreux à rester dans l'hexagone cet été.

Plus d’un vacancier sur deux (56% exactement) envisageaient en outre de partir moins loin cette année, soulignait une étude du Crédoc du mois de juin.

Le CETO table pourtant sur des ventes en cumul entre mai et juillet en hausse de 4,1% par rapport à l'an dernier. Son président René-Marc Chikli annonce même un panier moyen des dépenses en progression de 6%.

Le prix aura surement joué un rôle important cet été dans le choix de la destination, sans avoir été toutefois le seul élément pris en compte. Ainsi, le succès des Etats-Unis et du Canada doit tout autant à la qualité de leur offre qu'à la faiblesse du dollar.

Autre constat, le prix du transport qui pénalise davantage les destinations long-courrier ne peut expliquer à lui seul l’essoufflement de la République Dominicaine et l'effondrement des Antilles françaises.

«On peut expliquer en partie la baisse du Maroc chez certains TO par la multiplication des compagnies low-costs qui pénalisent les ventes de voyages à forfait» constate Joost Bourlon, président du voyagiste Plein Vent, très satisfait de ses résultats cet été sur la Tunisie, sa destination la moins chère.

Des VDM vendues au prix fort cet été (Plein Vent)

«Le lien entre ventes et pouvoir d’achat est facile à faire... avec toutefois des analyses qui ne sont pas basées sur grand chose !

Cet été, nous avons ainsi vendu plus cher que l’année dernière
, poursuit Joost Bourlon. On avait bradé des stocks que l’on avait sur les bras l’an dernier, ce qui n’avait rien à voir avec le pouvoir d’achat. Cette année, on a eu pas mal de demandes de dernière minute qu’on a réussi à vendre au prix fort».

«Le prix reste bien sûr très important. Le client prend probablement plus de temps aujourd’hui pour choisir son voyage, et fait peut-être davantage preuve d’intelligence», constate pour sa part Jacky Pilo, le patron de Voyageurs Associés.

Christian Orofino, DG du Groupe Pauli/Visit France, confirme en effet que «le consommateur est aujourd’hui plus vigilant sur le prix normal» tout en notant qu’il se montre très impulsif lorsqu’il s’agit de saisir de bonnes affaires : «Nos coups de cœur à 200€ remportent un grand succès».

Fram, entre formule tout compris et Club Olé plus abordable

Les préoccupations des Français pour leur pouvoir d’achat ont-elles par ailleurs un impact sur le choix du produit ? «La formule tout compris, qui concerne surtout les familles et le balnéaire, a de plus en plus de succès car elle permet de maîtriser ses dépenses, note Adeline Cannère, responsable communication de Fram.

Les bons résultats de notre jeune chaîne d’hôtel-clubs Olé, plus abordable que les Framissima, témoignent aussi à leur manière de cette préoccupation pour le pouvoir d’achat».

Nul doute que la classe moyenne supérieure, cœur de cible d’un gros TO généraliste comme Fram, est davantage préoccupée que les CSP+ par les questions de pouvoir d’achat. Difficile en revanche d’en savoir davantage aujourd’hui sur leurs priorités lorsqu’il s’agit de réduire leurs dépenses.

Ont-ils plutôt réduit la durée de leur vacances, opté pour des destinations moins onéreuses ou dépensé moins sur place ? Voire arbitré dans leur budget global au profit des voyages, ceci au détriment d’autres postes de dépenses ?

Lu 4000 fois
Notez



1.Posté par patrick le 26/08/2008 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
c'est pas la joie les perspectives sont pas bonne pour l'instant on résiste mais 2009 risque d'etre particulierement tendu

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips