TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Richard Soubielle (ex-Fram) conseille Promovacances

l’ancien numéro 3 du TO toulousain fait valoir son expertise



Richard Soubielle était le numéro 3 des Voyages Fram. Membre du Directoire, directeur de la Production, il vivait depuis vingt ans en communion totale avec l’entreprise. L’été dernier il a donné sa démission, fait ses trois mois de préavis, vidé les tiroirs de son bureau puis il est parti les poches vides. Depuis il a créé une structure de consultant. Pour quelques mois, il apporte son expertise au groupe Promovacances. Seul et libre, il parle. Nous l’avons rencontré.


Rédigé par Propos recueillis par Michèle Sani - redaction@tourmag. le Lundi 3 Avril 2006

Richard Soubielle était le numéro 3 des Voyages Fram
Richard Soubielle était le numéro 3 des Voyages Fram
TourMaG.com - Comment avez-vous débuté chez Fram ?

Richard Soubielle
: « Je suis rentré chez Fram pour gagner mon argent de poche alors que j’étais étudiant. Philippe Polderman m’a fortement encouragé et motivé. Il m’a initié au métier d’agent de voyages. Je suis passé par tous les services, comptoir, billetterie, forfaits.
J’ai commencé à voyager. Mes premiers voyages resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Je pense au Cala di Volpe sur la Costa Esmeralda en Sardaigne et surtout à Patmos, l’île sainte des chrétiens. Il existe sur cette île où Saint Jean rédigea l’Apocalypse une force tellurique unique. Je crois que c’est à ce moment là que j’ai décidé d’exercer ce métier pour faire partager mes émotions et mes passions. »

TM.com - Comment êtes vous passé du poste de billettiste à celui de directeur de la production ?

R.S.
: « Je n’ai pas fait toute ma carrière chez Fram. Il y avait dans l’entreprise un noyau d’anciens militaires de carrière, compagnons de guerre de Philippe Polderman qui les avait appelés pour encadrer la société. Discipline, rigueur, productivité et esprit d’équipe étaient alors les maîtres mots de l’entreprise.
J’avais un chef de service d’origine flamande, ancien officier dans la légion étrangère. Il était polyglotte, il avait fait l’Indochine. Il m’a donné le goût de la découverte et de l’aventure. J’avais la trentaine. J’étais loin du poste de directeur de production. J’ai voulu aller voir ailleurs… »

TM.com - Qu’avez-vous fait pendant cette période ?

R.S.
: « J’ai eu d’autres expériences professionnelles. J’ai été directeur régional de la compagnie Tunisair qui ouvrait une ligne sur Toulouse. Je me suis associé avec des amis dans un petit réseau régional « Phoebus Voyages ». Je me suis rapproché des institutions régionales. J’ai été administrateur de la chambre régionale du SNAV. J’étais au conseil professionnel des producteurs.

Toutes ces instances étaient dominées par Philippe Polderman, qui était la personnalité prépondérante de la région. En 1986 le directeur de la Production de Fram s’est tué dans un accident. Philippe Polderman m’a demandé de le rejoindre pour reprendre le poste. J’ai accepté. J’avais 38 ans. »

TM.com - Quel type de patron est Philippe Polderman ?

R.S.
: « Il était un exemple : visionnaire, pionnier, grand capitaine d’industrie. Il y avait chez lui de la simplicité dans l’analyse et du pragmatisme dans les décisions. Il m’a enseigné des valeurs humaines que j’ai toujours mises en pratique. Il avait une devise gardée des Chantiers de Jeunesse « Ne pas subir » qu’il n’avait de cesse de rappeler dans ses principes de management. J’ai aimé cette devise et je l’ai mise en pratique pour moi. »

TM.com - Vous parlez de M. Polderman au passé. Mais qui est-il aujourd’hui ? Qui décide du management de Fram ?

R.S.
: « Monsieur Polderman a 87 ans. Il est toujours très pertinent dans ses propos mais je crains qu’il soit instrumentalisé par un entourage direct, professionnel et familial. »

TM.com - En 2003 et 2004 Fram a traversé une période difficile avec de mauvais résultats. Avec le recul comment analysez-vous cette « mauvaise passe » ?

R.S.
: » Georges Colson a pris la présidence de l’entreprise au moment de la guerre du golfe. L’industrie du tourisme traversait une période difficile. De nouveaux opérateurs « majors » arrivaient avec une stratégie apte à diviser le marché. Certaines des grandes destinations touristiques s’effondraient.

Mais les mauvais résultats de Fram étaient, en grande partie, la conséquence d’une importante erreur dans la couverture de change. Une entreprise est faite d’actionnaires et de talents. Propriétaire ne se conjugue pas nécessairement avec gestionnaire. Cela a développé des tensions internes. »

TM.com - Votre poste était-il menacé ?

R.S.
: « Pas du tout. Pendant six ans j’ai été appelé à siéger au Directoire de l’entreprise au titre de ma compétence. J’ai servi les intérêts de la société en faisant valoir ma spécialité de producteur et d’expert. Il y avait dans l’entreprise des personnalités attachantes, des talents complémentaires et certaines oppositions dans l’analyse des faits et dans les objectifs. Ce n’était pas négatif. La force vient aussi de l’opposition des idées. »

TM.com. Alors pourquoi avez-vous démissionné ?

R.S.
: « Lors de la dernière Assemblée Générale, tous les membres du Directoire ont été renouvelés à part moi. Je ne suis pas un homme de pouvoir mais un homme d’action. J’ai besoin de me sentir épaulé dans la confiance et la reconnaissance. Je n’ai été renouvelé ni par le conseil de surveillance ni par la nouvelle présidente.

Je n’étais plus dans le schéma futur de l’entreprise, sans doute victime d’une amitié et d’une prise de position personnelle. Ma culture, mes valeurs et ma fierté étaient bafouées. J’ai donné 72 heures pour avoir une clarification, une explication. La présidente n’a pas répondu. Je n’avais jamais été habitué à l’esquive. Mes rapports étaient basés sur la confiance et le dialogue.

Au bout de 72 heures je n’ai eu aucune réponse. Pour être respecté un patron doit incarner de vraies valeurs, sans décalage entre ce qu’il dit et ce qu’il fait. J’ai mis en pratique la devise « ne pas subir » et j’ai écrit ma lettre de démission en acceptant de perdre, à 58 ans, un excellent confort matériel. Je continue à dire que je suis un pur « produit » Polderman et que je lui porte toujours un regard bienveillant. »

TM.com - Quels sont vos projets et quelle est votre mission auprès du Groupe Promovacances ?

R.S.
: « Dans la vie d’un homme il y a un temps pour l’action et un temps pour la transmission. J’ai en effet créé RSC, une structure de Consultant et je continue à œuvrer dans mes domaines de compétence qui sont la production et l’organisation avec toujours, en toile de fond, le respect du client.

Il est particulièrement intéressant d’entrer dans la « bulle » Internet dans le cadre d’une structure majeure avec des managers de moins de 40 ans. Il est enthousiasmant de vivre avec de jeunes talents cette époque charnière et créer le tourisme de demain. Apprendre et transmettre sont également passionnants.

Je reste tout de même convaincu que, malgré la fulgurance de l’outil, l’agent de voyages aura toujours sa place. Cependant il faut bien savoir que devenir un bon conseiller et apporter une valeur ajoutée prend du temps. Il faut des années pour acquérir l’expérience du contact humain et des voyages. »


(*) Avec une licence de droit obtenue à Toulouse, Richard Soubielle était destiné à reprendre le cabinet d’assurances paternel mais la vocation d’assureur ne l’a jamais pris aux tripes. Lui, il voulait répondre à l’appel des autres, des voyages, de la musique, du rugby, de la montagne. Ce monde là, il l’a trouvé en faisant un stage chez Fram. Sa rencontre avec Georges Colson et avec le grand patron, Philippe Polderman, scellera son attachement à l’entreprise.

Lu 7569 fois
Notez



1.Posté par philippe beissier le 05/04/2006 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelle pertinence dans le propos.
Finalement les meilleurs sont toujours la, notre métier est une passion, Richard en est un grand exemple.
Le factuel humain est le moteur de l'homme, cet interwiew devrait servir d'exemple à beaucoup.
Richard est un "Pionnier", j'ai la chance de le connaitre.
Bonne route à RSC.

2.Posté par LERAULT LUCETTE le 05/04/2006 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Ne pas subir et savoir rebondir " pourrait être la nouvelle devise de Richard ,
C'est un grand bonhomme et il nous l'a prouvé
Merci

3.Posté par Ducongé Guillaume le 05/04/2006 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je profite de cette itw de Tourmag pour transmettre un salut amical à R. Soubielle dont j'ai, moi aussi, toujouss beaucoup apprécié les remarques, l'intelligence, le pragmatisme et l'enthousiasme, lors des rencontres professionnelles come les "Pionniers de l'Innovation".

4.Posté par chailloux jean pierre le 05/04/2006 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je saisis cette opportunité pour adresser toutes mes amitiés à un vrai professionnel du tourisme qui reste par ailleurs un homme de grande qualité .

5.Posté par Denis PINGRIS le 05/04/2006 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ravi moi aussi d'avoir des nouvelles de Richard qui nous confirme si besoin était qu'il est un Grand Monsieur du Tourisme et sans langue de bois (c'est si rare, et si précieux)


6.Posté par GERARD CATTEUW le 05/04/2006 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très content d'avoir des nouvelles de Richard, à qui j'adresse toutes mes amitiés.
C'est une grande figure du tourisme et je sais qu'il saura rebondir dans ce qu'il entreprend aujourd'hui.

7.Posté par de villepin le 05/04/2006 14:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis fier de voir que mon discours clair et sans sous entendus a fait des emules!!! toujours droit dans mes bottes nous etions au bord du precipice et nous avons fait un grand pas en avant

8.Posté par DUPRAT Michel le 05/04/2006 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci à Tourmag de nous donner des nouvelles de R. Soubielle. Richard, nous te souhaitons christiane et moi-même une longue route dans ce beau métier qu'est le nôtre, ne te retourne pas trop sur des amitiées bafouées, notre monde est cruel..., reste fier de la devise que tu a fait tienne "ne pas subir".
Amitiées.

9.Posté par Joelle Loyer le 05/04/2006 15:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo RICHARD, c'est bien d'être resté fidèle à la devise de tes jeunes années !
Pendant les pionniers à Tanger, je t'ai trouve non seulement brillant mais aussi
très joyeux luron; bonne chance !

10.Posté par BIROT Evelyne le 05/04/2006 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bravo pour cet interview plein de fraicheur, et de sincerite ; en le lisant j ai
l impression que tu fais partie d une race en voie de disparition..... en tout cas
en bon Toulousain, tu vas de l avant et je pense que tu as tellement de cartouches
que les prochaines années vont êtres superbes!!!!

11.Posté par fivama le 05/04/2006 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage que cet article s'axe principalement sur le passé et non sur l'action de Richard dans le futur.
En plus des règlements de compte sont un peu trop flagrants ce qui dénnote le côté scandale du journal.

12.Posté par G. Galopzo de Polo le 05/04/2006 19:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Richard...Toujours à la hussarde tu enfiles, tu pourfends les mauvais, les imposteurs, les rigolos !
Tu es imbattable...Tu es le Phénix qui renaît chaque soir de ses cendres, tu es beau, tu es spirituel, tu es en un mot BON !
Purée quel discours...Continue, tue es sur la bonne voie !
Ton Pote Galopzo de Polo

13.Posté par Boulet Françoise le 06/04/2006 11:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Richard, je suis ravie pour toi, on a tous du à un moment rebondir!!! et je suis heureuse d'avoir de tes nouvelles,que beaucoup en lisant ton intervieuw "en prenne de la graine " Je me souviens aussi des premiers" pionniers de l'innovation "
à Tunis, que de bons moments! à bientôt

14.Posté par CROS STEPHANE le 06/04/2006 15:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelles que soient les circonstances, rien ni personne ne peut parler de toi sans dire que tu es un très grand monsieur ; c'est tout.
Le reste...

Ton ami

Stéphane CROS


15.Posté par joseph TIGNERES le 23/04/2006 20:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heureux de vos nouvelles,mon cher Richard..et de votre attachament au Patron...c'est digne d'un catalan....vous etiez la rèfèrence dans notre metier,un crèateur-nè,un formateur et de plus meme pour des anciens comme moi un vèritable ami..je vous l'ai dèja dit...je suis certain de votre rèussite A vous revoir
Joseph

16.Posté par Karim Chaouane le 03/05/2006 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Richard est le "maitre à penser de toute une génération .plus qu'un inspirateur il est notre "père spirituel".
Merci Richard de nous avoir fait grandir.

17.Posté par Bernard Personnaz le 12/09/2006 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout a déjà été dit, tous les compliments (que je partage totalement) ont été faits et je ne sais plus quoi dire d'autre... que je suis très content d'avoir des nouvelles de Richard, un vrai professionnel et surtout un homme droit ! Je suis persuadé que Michel Yves a eu du nez, comme d'habitude et que Directours va encore évoluer avec une si belle pointure ! Bernard Personnaz de Destination Québec


Dans la même rubrique :
< >




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips