TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Unique en Europe : Citéco, un musée dédié à l’argent, la finance et à l’économie

une étonnante muséographie interactive et ludique



Construit à Paris en 1880 par un richissime banquier collectionneur, l’Hôtel Gaillard était acquis en 1919 par la Banque de France. Après d’importants travaux, ce joyau architectural néo-renaissance deviendra l’une des plus prestigieuses succursales de la Banque puis, c’est nouveau, un musée. La Cité de l’Economie (Citéco) nous fait découvrir à travers le temps les notions et les enjeux économiques avec une étonnante muséographie interactive et ludique destinée à séduire tous les publics. A partir du 17 octobre 2020, une exposition temporaire dédiée à Largo Winch « l’aventurier de l’économie ».


Rédigé par le Mercredi 19 Août 2020

Guadeloupe Inside
Fermé définitivement le 1er juillet 2006, l’Hôtel Gaillard vit une troisième vie.

Après près de huit années de réflexion et de travaux, la succursale de la Banque de France est devenue Citéco, un musée dédié à l’argent, la finance et l’économie, le premier du genre en Europe (le premier est au Mexique).

Citéco n’a pas la prétention d’enseigner l’économie en quelques heures de visite. Son objectif est d’intéresser et de séduire tous les publics avec entre autres atouts, l’interactivité et le caractère exceptionnel du bâtiment.

Pour rendre avec Citéco l’économie et ses différentes théories plus accessibles et compréhensibles pour tous, la Banque de France a mis les moyens avec une muséographie novatrice, des jeux collectifs et interactifs et de nombreux supports pédagogiques.

La finance sous toutes les coutures et pour tous niveaux

L’hôtel Gaillard au style néo-renaissance, propriété de la Banque de France place du Général Catroux à l’angle des rues Berger et de Than à Paris (17e). Inspiré par le château de Blois il se distingue par ses toits élancés, ses fines tourelles, ses gouttières torsadées et dorées. A lui seul, il vaut le déplacement - DR : Charlotte Donker/Citéco
L’hôtel Gaillard au style néo-renaissance, propriété de la Banque de France place du Général Catroux à l’angle des rues Berger et de Than à Paris (17e). Inspiré par le château de Blois il se distingue par ses toits élancés, ses fines tourelles, ses gouttières torsadées et dorées. A lui seul, il vaut le déplacement - DR : Charlotte Donker/Citéco
Du sous-sol aux toitures, sur 2 400 m², le parcours permanent se décompose en six séquences.

Les trois premières décrivent les fondamentaux de l’économie : l’échange, les acteurs et les marchés.

Les deux séquences suivantes abordent les instabilités et les crises que les institutions cherchent à réguler. La dernière, « Trésors », présente des objets liés à la fonction bancaire.

Des notions économiques liées à la vie quotidienne - l’argent de poche, les marchés, le travail, les trésors, le troc, la croissance… sont expliquées tout au long de ce parcours où les visiteurs sont amenés à jouer et à expérimenter.

La salle des coffres répartie sur deux niveaux est devenue l’espace emblématique de la fonction bancaire où sont présentés les objets de collections : billets, pièces et machines

Tous les espaces dans lesquels se déploie ce parcours sont des zones patrimoniales.

Ces installations de haute technologie présentées dans un cadre étonnant et classé aux boiseries des 16e et 17e siècles, aux cheminées monumentales, aux vitraux précieux ont de quoi séduire.

De 7 à 77 ans, voire davantage, on se prend au jeu. Citéco répond aux questions que l’on pourrait se poser, en suscite de nouvelles.

Citéco qui se veut un lieu de vie propose également des rencontres, débats, spectacles et activités culturelles tout au long de l’année (sous réserves de l’application des mesures sanitaires en vigueur).

Du « château » à la salle de coffre imprenable

Le hall d’entrée et l’escalier d’honneur face à la salle de balle où Emile Gaillard donnait de somptueuses fêtes - DR : Fabrice Benaquista/Citéco
Le hall d’entrée et l’escalier d’honneur face à la salle de balle où Emile Gaillard donnait de somptueuses fêtes - DR : Fabrice Benaquista/Citéco
En 1878, Émile Gaillard achète deux terrains sur la plaine Monceau, zone de cultures maraîchères qui s’urbanise. C’est chic, bourgeois, bien fréquenté et convient à ce banquier passionné d’art du Moyen-Age et de la Renaissance.

Il y édifie son « château », l’Hôtel Gaillard en s’inspirant de Blois et de Gien (XVe et XVIe siècles), et plus précisément de l’architecture de l’aile Louis XII du château de Blois.

Deux hôtels particuliers contigus compléteront le site et formeront un U enserrant une cour destinée aux équipages. Les trois ensembles réunis communiquant témoignent le statut social de haut rang de son propriétaire et répondent à trois impératifs : loger une famille, recevoir avec faste et mettre en valeur une collection exceptionnelle.

En 1919, après la Première Guerre mondiale le « château » et les les deux hôtels particuliers sont achetés par la Banque de France. D'importants et longs travaux (de 1919 à 1923) vont les transformer en succursale bancaire.

Il ne s’agit plus d’abriter une famille et des collections d’art mais du public, du personnel et des coffres-forts. Le bâtiment doit être fonctionnel et inspirer confiance. La Banque table sur l’originalité et le faste du lieu pour séduire sa clientèle.

Après avoir subi plusieurs réaménagements - dans les années 1950 puis 1970 - pour répondre à la réduction du personnel et à l’évolution des opérations bancaires, la succursale fermait définitivement ses portes le 1er juillet 2006.

La Cité de l’Economie accueillait ses premiers visiteurs en juin 2019. Elle espère 100 000 à 130 000 visiteurs par an, dont un tiers d’écoliers.

Largo Winch en exposition temporaire (du 17 oct. 2020 au 12 fev. 2021)

La salle des coffres où sont présentés aujourd’hui les objets de collection : billets, pièces et machines. En 1923, une formidable forteresse imprenable encastrée, blindée, entourée d’une douve remplie d’eau. On y accédait par une sorte de pont-levis, un plancher coulissant mu par un système électrique. Protégée enfin par une lourde porte blindée, elle renfermait 112 armoires fortes contenant 3 874 coffres de dimensions variées et des isoloirs mettant les clients à l’abri des regards - DR : Charlotte Toscan Citéco
La salle des coffres où sont présentés aujourd’hui les objets de collection : billets, pièces et machines. En 1923, une formidable forteresse imprenable encastrée, blindée, entourée d’une douve remplie d’eau. On y accédait par une sorte de pont-levis, un plancher coulissant mu par un système électrique. Protégée enfin par une lourde porte blindée, elle renfermait 112 armoires fortes contenant 3 874 coffres de dimensions variées et des isoloirs mettant les clients à l’abri des regards - DR : Charlotte Toscan Citéco
La Cité de l’Économie propose de décortiquer les mécanismes et enjeux des sciences économiques par le biais du… 9e art !

À l’occasion du 30e anniversaire de la célèbre saga de bande dessinée et créée par Jean Van Hamme et dessinée par Philippe Francq (éditions Dupuis) Citéco va présenter une exposition temporaire exceptionnelle.

Spécialement conçue et produite par le musée, « Largo Winch, aventurier de l’économie » explore les liens entre le multimilliardaire humaniste et les grands thèmes de l’économie.

L’exposition présentera du 17 octobre 2020 au 12 février 2021 le Board du Groupe W. avec les personnages principaux des albums :

- un portrait de Nerio Winch, (spécialement réalisée pour l’occasion par l’artiste Didier Graffet) ornera la salle pour mieux comprendre les valeurs réfractaires qui font de Largo Winch ce baroudeur rebelle.

- les lettres L et W composeront un espace de repos où les lecteurs pourront feuilleter les albums de la collection, en vis-à-vis des différentes séquences de la salle.

Pratique

Quid quand une monnaie ne vaut plus rien ? - DR : Charlotte Toscan/Citéco
Quid quand une monnaie ne vaut plus rien ? - DR : Charlotte Toscan/Citéco
Citéco
1, place du Général-Catroux
75017 Paris

Visites individuelles et groupes guidées et commentées sur réservation.

Un médiateur permet de plonger dans le monde économique de manière ludique et interactive.

Du mardi au dimanche de 11h à 18h.
Le samedi jusqu’à 19h.
Un jeudi par mois jusqu’à 22h. La billetterie ferme à 16h (dernière entrée).
Fermé les 1er mai, 25 décembre, 1er janvier.

Pour accueillir les visiteurs en toute sécurité les visites se font sous certaines conditions :

- billetterie ouverte uniquement en ligne de 11h à 18h.

- les visiteurs doivent obligatoirement porter un masque et du gel hydroalcoolique sera mis à leur disposition. Des stylets sont mis à disposition afin d’éviter de toucher les écrans tactiles et le sens de visite est repensé afin d’éviter les croisements.

Boutique Emile et Cafétéria : sous réserve en raison des mesures sanitaires.

Métro : Ligne 2 : stations : Monceau / Villiers. Ligne 3 : stations : Villiers / Malesherbes
Bus : Ligne 30 : Arrêt Monceau ou Malesherbes-Courcelles. Ligne 20 : Arrêt Malesherbes-Courcelles
Parking Villiers – Paris

Plus d’infos : citeco.fr

Unique en Europe : Citéco, un musée dédié à l’argent, la finance et à l’économie


Lu 1890 fois

Tags : Citéco
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure


FORMEZ-VOUS















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel