TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



V - La brochure TO liée à l’évolution du métier d’agent de voyages

Brochures papier : chronique d'une mort annoncée ?



Pour les TO comme pour les vendeurs, séparer la conception de la brochure de l’acte de vente n’est pas envisageable aujourd’hui. Les deux sont unis pour le meilleur et pour le pire. Mais le mariage a grand besoin d’un lifting. Il faudrait sans doute faire plus vite. Voici le Ve et dernier volet de l'enquête d'Aline Pontailler.


Rédigé par Aline Pontailler le Vendredi 25 Mai 2007

Vers ''Un cahier de tendance comme dans la mode'' ?
Vers ''Un cahier de tendance comme dans la mode'' ?
Un mariage harmonieux entre les technologies

Il semble que tous nos interlocuteurs de la semaine soient d’accord pour estimer que la “ brochure ” doit évoluer rapidement. La réponse au double désir de rêve et d’informations techniques réside dans l’interactivité efficace entre le support papier et l’outil électronique.

La solution au gaspillage de papier et aux exigences de respect écologique des consommateurs impose de réduire les éditions et donc de transférer un maximum de leur contenu actuel sur les sites.

Une utilisation accrue des outils électroniques augmentera la souplesse de la tarification, donc des bénéfices commerciaux et financiers pour le TO et le vendeur. Une réactivité informationnelle au jour le jour valorisera le rôle du conseiller de voyage face au client moins formé.

Condition 1 : la beauté de l’objet papier

Le succès des brochures Secrets de Jet Tours ou Émotions de Kuoni en témoigne : le client aime recevoir une belle brochure, avec des images qui excitent son imaginaire, un papier cossu, une couverture épurée et un merchandising pointu qui joue sur la notion de privilège à laquelle personne n’est insensible.

"Un cahier de tendance comme dans la mode", dit Jean-Paul Chantraine, pour expliquer pourquoi le TO a choisi telle destination, la donner à vivre dans l’imaginaire du client, en sublimer le sens... et laisser le rêve agir.

Condition 2 : l’excellence de l’outil électronique

BtoB ou BtoC, sites pro des TO, sites spécialisés tels www.brochuresenligne.com ou portails fédérés des réseaux, l’écran du vendeur doit répondre au doigt et à la seconde. Il faudra ajouter aux prouesses technologiques, la qualité des formations permanentes, le suivi des offres au jour le jour, la créativité des modes de séduction à travers l’écran...

On n’en est pas encore là et la profession court le risque de voir les clients plus affûtés se servir de plus en plus souvent dans les sites persos des prestataires du monde entier, tandis que des TO comme Voyageurs du Monde renforcent leur maillage d’agences en vente directe.

Un divorce impossible

Cette évolution programmée réussie rendrait toute sa dimension de conseiller à l’agent de voyage, et fidéliserait une clientèle aujourd’hui dans le doute devant le décalage entre la rapidité de l’évolution des possibilité d’internet et la lenteur des changements dans la profession, dont elle ne perçoit souvent que les soubresauts tarifaires, surtaxes en tous genre, commission zéro, frais de dossier, etc., presque toujours à son détriment.

Feuilleter un magazine esthétique avec le client, prendre le temps de rêver avec lui sur les beautés du pays concerné, lui proposer d’un simple clic un dossier personnalisé actualisé aux cours du jour même, voilà qui rendrait le sourire aux vendeurs les plus blasés, perturbés par le temps de plus en plus long passé en solitaire devant le clavier. Un bon sujet de brain storming pour les élus des différentes institutions professionnelles.

Lu 1765 fois

Tags : amadeus
Notez



1.Posté par solve & coagula le 29/05/2007 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une nouvelle version du "Click & Mortar" appliquée au métier du tourisme où le TO s'occupe du Click (internautes -> prospects) et l'Agent de Voyage du Mortar (conseil en face à face -> vente). Qu'en dites-vous ?

2.Posté par jean michel Renouard le 29/05/2007 11:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la solution idoine serait de faire supporter les frais d'impression de la brochure par le client par le biais d'un document en format pdf. Ainsi le client aurait le choix soit d'une consultation, soit d'imprimer ledit document. Le Tour operator se contentant de faire des brochures d'appel simplissimes à l'image de celles éditées par Selectour.



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips