TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Week-end outdoor en Camargue

Marche, vélo, cheval : le « triathlon » camarguais



Impensable de découvrir la Camargue autrement qu’en « modes doux ». L’avantage de la marche, du vélo ou du cheval ? Respecter la nature, mais aussi pénétrer au plus profond des marais, là où aucun véhicule n’accède à ce territoire fragile. Cap sur un week-end 100% liberté dans cette région secrète qui ne se dévoile qu’aux audacieux.


Rédigé par Jean-François RUST le Samedi 23 Avril 2022

Pour découvrir la Camargue, rien de tel que les « modes doux » pour respecter la nature et pénétrer au plus profond des marais, là où aucun véhicule n’accède à ce territoire fragile - DR : J.-F.R.
Pour découvrir la Camargue, rien de tel que les « modes doux » pour respecter la nature et pénétrer au plus profond des marais, là où aucun véhicule n’accède à ce territoire fragile - DR : J.-F.R.
Direction ce delta du Rhône remarquable dont on ne connait souvent que les poncifs : les « centres-équestres-promène-touristes », les boutiques opportunistes et restaurants pseudo locaux…

La mise en bouche peut prendre la forme d'une rando. A Salin-de-Giraud, la où le Grand Rhône se jette dans la Méditerranée, le Domaine de la Palissade est tout indiqué pour découvrir la variété des paysages camarguais.

Cet espace de 700 ha, géré par le Parc naturel régional de Camargue, protège les six milieux naturels du territoire : lagunes, plages, dunes, sansouires, ripisylve et marais.

Plusieurs sentiers d’interprétation sont aménagés, dont le plus intéressant est celui de 8 km (comptez 3h avec les temps d’observation). La sansouire y forme un décor étonnant : la présence de sel dans les sols restreint la végétation, composée pour l’essentiel de salicornes, soudes et saladelles.

Au milieu de ce paysage émergent de rares pelouses. Les zones de marais sont bordées par des observatoires. Ils permettent d’apercevoir oiseaux nicheurs et hivernants (cygnes, poules d’eau, canards… parfois des ibis et même des grues cendrées).

Au bord du Grand Rhône, un mirador domine la végétation et le fleuve, qui coule vers une embouchure totalement sauvage.

Réserve naturelle nationale de Camargue

Second équipement de notre « triathlon » camarguais : le vélo.

Une étape extra va des Saintes-Maries-de-la-Mer au Phare de la Gacholle. Soit 24 km aller-retour sur une digue qui révèle l’immensité camarguaise.

Construite au 19e siècle pour empêcher la mer de pénétrer l’intérieur du delta, cette levée de terre s’éloigne peu à peu de la civilisation pour dévoiler la richesse de la faune et de la flore. Sternes, hérons, aigrettes, mouettes, avocettes… et, bien sûr, flamants roses, accompagnent le parcours jusqu’au phare.

Celui-ci se trouve au cœur de la Réserve naturelle nationale de Camargue, 13 000 ha sanctuarisés.

L’origine du phare, l’un des trois de la côte camarguaise, date de 1882. Le week-end et durant les des vacances scolaires, il est occupé par des bénévoles de la Réserve et offre des panneaux d’information sur l’écosystème camarguais.

Le lieu est tout indiqué pour le pique-nique. Avant le retour par le même chemin (avec arrêt plage et baignade), il est possible de pédaler encore 10 à 15 minutes jusqu’à « l’observatoire des flamants ». Il s’ouvre sur l’étang du Fangassier, généralement fréquenté par les oiseaux roses. Au total, compter 3 à 4h.

Balade équestre du Grand Radeau, un must de Camargue

Reste le cheval. Il est le partenaire indispensable des manadiers, ces fermiers camarguais éleveurs de taureaux dont on aperçoit les robes noires dans les prairies.

Parmi les innombrables balades équestres proposées par les prestataires, celle du Grand Radeau est à conseiller absolument.

Une fois franchi le Petit Rhône par le bac du Sauvage, on pénètre dans un univers secret de pinèdes et de marais, de dunes et de plages, quasi vierge de tout visiteur.

Dans cet univers interlope de lumières et de vaguelettes, les cavalcades éclaboussées du blanc quadrupède ont des accents de premier matin.

LIRE AUSSI :

- Voyages Vert Vous – La Camargue, authentique et sauvage

- Aigues-Mortes, la belle échouée de Camargue

Pratique

Office de tourisme des Saintes-Maries-de-la-Mer
04 90 97 82 55
saintesmaries.com

Parc naturel régional de Camargue
04 90 97 10 82
parc-camargue.fr

Domaine de La Capelière
04 90 97 00 97
snpn.com/reservedecamargue
Ouvert tous les jours de 9h30 à 13h et de 14h à 17h30.

Domaine de la Palissade
Salin-de-Giraud
04 42 86 21 28
palissade.fr

Location de VTC/VTT aux Saintes-Maries-de-la-Mer
Le Vélo Saintois (levelosaintois.com) et Le Vélociste (levelociste.fr)

Sortie à cheval
La Cavale

Rte d'Aigues Mortes (près du bac du Sauvage)
Saintes-Maries-de-la-Mer
04 90 49 80 76 / 06 13 64 26 05
promenade-a-cheval-lacavale.fr
Plusieurs balades à l’heure, demi-journée, journée…

Mas Saint-Germain
Villeneuve
06 16 92 34 98
massaintgermain.com
Deux chambres d’hôtes et gites dans une magnifique manade en activité. Excellent accueil. Egalement des balades à cheval.

Hôtel-restaurant Le Flamant Rose
Albaron
04 90 97 10 18
leflamantrose.com
Chambres rénovées, simples et confortables. Table de qualité.

Lu 1230 fois

Tags : Camargue
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias