TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Partez en France  



2023, un bel été pour l’hôtellerie de plein air !

Le camping boosté par l'inflation


Dans le contexte inflationniste, le camping a su faire valoir son bon rapport qualité/prix. Les acteurs de l’hôtellerie de plein air dressent un bilan positif de l’été 2023 et les perspectives pour les mois à venir sont bonnes.


Rédigé par le Vendredi 22 Septembre 2023

L'hôtellerie de plein air et le camping affichent de belles performances -  St Palais (©Yukadi)
L'hôtellerie de plein air et le camping affichent de belles performances - St Palais (©Yukadi)
Le succès du camping ne se dément pas ! « Le bilan de la saison est très positif, le camping continue de répondre aux attentes des clients en termes de qualité de service, dépaysement et rapport qualité/prix imbattable.

Les réservations sont en hausse de 11% à l’été 2023 »
, observe Stéphane Michel, directeur et co-fondateur de Ze-camping, tour opérateur spécialisé dans les séjours de plein air, qui offre un large choix de mobil-homes dans une collection exclusive de campings français 3* à 5*.

Chez maeva également les résultats sont satisfaisants. « maeva fait une belle saison été, avec 17% de réservations supplémentaires par rapport à un été 2022 déjà très bon. Si août reste cette année encore le premier mois en nombre de séjours chez maeva, juillet a été excellent avec près de 26% de croissance par rapport à 2022 (+10% sur août) », dresse comme bilan Nicolas Beaurain, directeur général de maeva. Pour l’enseigne, le camping concerne près de 6 départs sur 10.

« Cela renforce encore et toujours notre volonté de continuer à proposer une expérience de vacances enrichie à nos vacanciers de plus en plus adeptes de cette formule de vacances. C’est le sens de la chaîne de campings que nous avons créée chez maeva avec aujourd’hui 44 établissements », précise t-il encore.

Pour Etienne Page, directeur de Yelloh ! Village : « La saison a été correcte, avec une augmentation des réservations en nombre et en CA respectivement 6% et 12% vs 2022.

Mais cette augmentation est à relativiser avec l'augmentation importante des charges qu'on subit nos campings franchisés. »


Avec une hausse de fréquentation de 33% sur l’été 2023 par rapport à la saison estivale 2022 et une augmentation des réservations de 21%, la plateforme dédiée à l’hébergement en plein air Pitchup.com présente un bilan positif et renforce sa position sur le secteur.

« Cet été est un véritable succès en France. Ce marché est en constante augmentation et nous souhaitons continuer à le développer. Toute l’équipe commerciale française a travaillé d’arrachepied au recrutement de nouveaux campings/glampings et à la pérennisation des contrats existants.

Couplés à une tendance grandissante pour le tourisme vert et à une demande d’hébergements plus abordables, notamment à cause de l’inflation, ces efforts ont payé cet été ! »
commente Dan Yates, le fondateur de Pitchup.

La mer, destination reine des amateurs de camping

Si le camping rime toujours avec mer, d’autres destinations émergent.

« Les destinations "Mer" restent reines, toutefois les destinations "Nature" sont en forte hausse, notamment sur les courtes durées... le besoin de déconnection, tester de nouvelles expériences, se ressourcer dans le calme, sont plus que jamais dans l'air du temps... », observe le co-fondateur de Ze camping.

« La Bretagne continue d'attirer de manière constante et significative depuis 4 ans. Les Best sellers sont toujours au rendez-vous avec la Vendée, La Nouvelle Aquitaine et le Languedoc-Roussillon », poursuit-il.

Même constat chez maeva, chez qui les destinations mer (Méditerranée/Var en top) représentent 72% des dossiers. « Les destinations fraîcheurs (Montagne, Pays de la Loire, Bretagne), représentaient fin juillet, jusqu’à 20% des réservations effectuées à moins de 7 jours du départ.

Une tendance qui s’est brusquement ralentie avec les intempéries pour ne plus représenter que 9% des dossiers début août »
, note Nicolas Beaurain, directeur général de maeva.

Autre tendance : la réduction de la distance moyenne parcourue par les vacanciers entre leur lieu de résidence et celui de séjour qui passe de 620 km en moyenne versus 670 l’année dernière.

+ 69% de réservations en Bretagne et + 34% en Rhône-Alpes : ces deux régions sont les grandes gagnantes de la saison chez Pitchup qui identifie le retour à la nature et le besoin de déconnexion comme critères de choix de destination.

Le volume d’affaires progresse également de + 10,3 % pour les Rhône-Alpes et + 10,1 % pour la Bretagne.

Paiement en plusieurs fois, recul de la durée de séjour...

Dans le contexte économique, le camping a un argument de choc : le prix. Malgré tout, les fidèles du camping n’ont pas été épargnés par l’ inflation. S’ils n’ont pas abandonné le poste « vacances », certains ont dû faire quelques sacrifices.

« L'inflation a aussi amenée les clients à changer leurs habitudes et à arbitrer : paiement en 3 ou 4 fois, petits plaisirs sur place plus contrôlés, partir quand même mais plus proche de chez soi... , liste Stéphane Michel de Ze-camping. Les early bookers ont été au rendez-vous et de nouveaux clients prennent ce bon réflexe. Le scénario de l'année montre à quel point "Réservez tôt" reste la meilleure approche possible. »

Ainsi les français sont vigilants face à leur budget vacances : « Après une augmentation légère les années précédentes, on note un recul de la durée moyenne de séjour : moins de séjour de 2 semaines et plus, mais aussi et surtout une forte croissance des courts séjours : +33% par rapport à l'année dernière ! La durée moyenne de séjour est ainsi de 8 nuits (vs 8,3 nuits n-1) », précise le DG de maeva.

Le recours aux facilités de paiement s’est également accru. « On avait lancé il y a 2 ans le paiement en 4x sur maeva – le succès est là, c'est 60% de croissance vs l'année dernière, c'est 1 réservation sur 4 désormais », affirme Nicolas Beaurain.

De belles perspectives pour l'hôtellerie de plein air

L’arrière-saison se présente bien pour les acteurs de l’hôtellerie de plein air.

maeva constate une progression de 40% de ses réservations sur les vacances de Toussaint , par rapport à 2019 . Autre source de satisfaction, le marché des CSE : « Nous sommes très bien implanté sur le marché des CSE et la saison de commercialisation auprès de leurs bénéficiaires a notamment bien commencé (+18% en dossiers, + 30% en CA) », informe le DG de maeva.

Les perspectives sont également bonnes chez Yelloh ! Village : « L'été indien de septembre a généré beaucoup de réservations de dernières minutes et les vacances de Toussaint sont en progression versus n-1 », commente le directeur de la marque.

« Septembre s'annonce très bon... le meilleur de l'été (soleil, eau chaude, tranquillité) après le rush de l'été, couplé à des prix doux, la formule gagnante », résume Stéphane Michel, directeur de Ze-camping. De plus en plus de partenaires camping comprennent le potentiel d'accueil et réfléchissent à étendre leur ouverture d'une semaine ou deux l'an prochain. »

« Afin de bien préparer 2024, nous allons organiser des enquêtes clients pour continuer de mieux coller à leurs attentes. La première semaine de mai cumulant deux ponts sera assurément très recherchée. Les Jeux Olympiques auront sans doute également un impact sur l'attractivité générale du pays », conclut Stéphane Michel.


Lu 3840 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >









































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias