TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

62% des voyageurs français sont prêts à dépenser davantage pour un voyage plus responsable

Easyvoyage lance son éco-comparateur



Selon une enquête easyvoyage.com, 62% des voyageurs français sont prêts à dépenser davantage pour un voyage plus responsable. Si la prise de conscience des voyageurs fait son chemin, reste encore des progrès en faire dans l'information aux voyageurs en matière d'émission carbone et de compensation.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 15 Janvier 2020

Incendies au Canada, déclarations coup de poing de Greta Thumberg, "honte de prendre l'avion", croisière baching, sur-tourisme... le tourisme a été au cœur du cyclone en matière d'impact sur l'environnement en 2019.

Quel est l'impact de cette pression médiatique sur les voyageurs ? Easyvoyage.com a mené l'enquête auprès de 1051 Français. Face à la crise climatique qui pourrait impacter leur façon de voyager, sont-ils prêts à modifier leurs habitudes ?

Premier enseignement de ce sondage, les Français sont sensibilisés à l’impact écologique du tourisme, et notamment des compagnies aériennes. En effet, sur le débat autour du « flygskam », 43% des Français se disent intéressés par le sujet, bien que 33% n’y sont pas sensibles, estimant que d’autres secteurs sont bien plus polluants (automobile, agriculture).

Enfin, près d'un quart (24%) n’ont pas d’avis sur la question ou bien n’en ont jamais entendu parler. Ce qui reste quand même une proportion importante.

Eco-taxe : les jeunes davantage favorables

Par ailleurs, la plupart des Français (82%) sont au courant de l’écotaxe imposée par le gouvernement depuis ce 1er janvier (seuls 12% des Français n’en ont jamais entendu parler).

Près d’1/3 se déclarent en faveur de cette mesure dont 40% des 18-34 ans. Au contraire, 1 Français sur 2 estime que cette taxe supplémentaire ne résoudra rien au problème, et notamment les 35-54 ans (52%) et des plus de 55 ans (59%).

Puis, lorsqu’on les interroge sur l’impact des croisières, une thématique qui a été au cœur de l’actualité ces derniers mois, près d’1 Français sur 4 pense qu’elles sont aussi polluantes que les autres moyens de transport et pour 1/3 d’entre eux c’est même un moyen de transport jugé encore plus polluant.

Concernant les actions des professionnels du tourisme les perceptions sont mitigées : 54% des répondants estiment qu’ils prennent les mesures nécessaires pour réduire leur empreinte carbone même s'ils sont tout de même 37% a pensé le contraire.

Air France a par exemple annoncé la compensation des émissions de CO2 de tous ses vols domestiques. Plus de la moitié des consommateurs (54%) attendent de voir les résultats concrets de ces engagements dans la durée.

22% d’entre eux se montrent optimistes tandis que 23% trouvent cela insuffisant ou ne font pas confiance aux professionnels du tourisme.

Comment connaître l'impact environnemental de son voyage ?

80% des Français interrogés seraient d’accord pour connaitre l’impact environnemental de chacune des étapes de leur voyage pour pouvoir compenser leurs émissions et 82% estiment que cela les aideraient à une plus grande prise de conscience. D’autres (36,8%) préfèrent ne pas savoir pour ne pas culpabiliser…

A noter que près d’1 Français sur 3 privilégie des vols directs (28%) et 18% d’entre eux choisissent des compagnies qui proposent de compenser les émissions. Ils sont tout de même 22% à n’avoir que le prix comme unique critère, tandis que près de 14% estiment que la compensation des émissions relève de la responsabilité des compagnies aériennes.

En termes de budget, 62% des Français seraient prêts à dépenser davantage pour un voyage plus responsable (vol + hébergement). Parmi ces voyageurs, 51% d’entre eux seraient prêts à dépenser moins de 100€ et 37% jusqu’à 200 euros de plus. Les jeunes, entre 18 et 34 ans, sont les plus engagés sur cette question puisqu’ils sont près de 76% à envisager de dépenser plus pour préserver la planète (contre 58% pour la part des 35-54 ans).

Le constat est similaire pour les vols courts avec près de 50% des sondés qui voudraient bien rajouter jusqu’à 50 euros de leur poche, 6,61% seraient prêts à mettre 70 euros de plus et près de 5% 100 euros de plus. Pour ce type de vol, ils sont également près de 40% à estimer que le coût des émissions doit être à la charge de la compagnie.

Les labels ont très peu de notoriété

Concernant le logement, certains voyageurs pourraient renoncer à leur propre confort pour protéger la planète (27%) et 23% favoriseraient les hôtels avec une démarche écologique.

Pour d’autres, l’écologie ne doit pas impacter leur porte-monnaie et considèrent que le prix est le principal critère de sélection (32%) pour leur hébergement en vacances.

Lorsqu’on les sonde sur les labels existants dans le secteur du tourisme, 45% des personnes interrogées déclarent n’en connaitre aucun… Seuls l’Ecolabel Européen et le Green Globe connaissent une certaine notoriété. Une grande majorité (62%) serait d’ailleurs favorable à la création d’un label unique.

« Il y a une véritable prise de conscience écologique de la part des consommateurs et le voyage n’échappe pas à cette tendance ! Les voyageurs qui souhaitent réduire leur impact environnemental prennent en considération les différentes mesures mises en place par les professionnels du tourisme.

Par ailleurs, on note un véritable besoin d’information pour les aider à voyager de manière plus responsable. Ce sont ces nouvelles attentes qui nous ont amené à agir à notre échelle en lançant notre nouvel outil : l’éco-comparateur. Celui-ci apportera une information claire aux voyageurs sur les émissions de CO2 émises lors de leur trajet en avion.
» indique Jean-Pierre Nadir, Fondateur d’Easyvoyage.com.

Easyvoyage lance son éco-comparateur

Easyvoyage propose de comparer les vols en fonction de leur émission carbone - DR
Easyvoyage propose de comparer les vols en fonction de leur émission carbone - DR
Easyvoyage propose aux internautes de trouver les prix des vols les moins chers ou les moins longs. Désormais, ils pourront aussi choisir le vol le plus responsable grâce à l’intégration d’un calculateur d’émissions carbone à son comparateur de vols.

L’objectif est de proposer aux voyageurs un tri des vols en fonction de l’empreinte carbone généré lors du trajet. Pour développer ce nouvel outil et calculer le taux de CO2 des vols, Easyvoyage s’est appuyé sur l’expertise du cabinet de conseil Carbone 4.

Il s'agit d'un onglet qui est situé entre le classement par prix et par temps de trajet.

L’éco-comparateur tient compte de différents critères

- La distance parcourue : pour les vols avec escale, l’outil considère alors 2 trajets. Ces derniers sont calculés séparément (2 décollages et 2 atterrissages) puisque le décollage et l’atterrissage sont des phases très émettrices de CO2. Le vol direct sera donc toujours moins émissif qu’un vol avec escale.

- La catégorie de place : pour les trajets en avion, il est également nécessaire d’appliquer un ratio de majoration pour la classe business et la première classe, en raison de la surface au sol occupé par le siège comparé à un siège en classe économique.

- Le facteur d’émission : pour chaque trajet, selon la distance, on utilise un facteur d’émission moyen établi selon les critères de l’ADEME et la DGAC, deux institutions référentes sur le sujet.

Lu 1689 fois

Tags : easyvoyage
Notez





QUARTIER LIBRE
vous offre

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips