TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Air Europa opte pour la baisse des salaires plutôt que des licenciements

Le groupe Globalia doit faire face à la crise



La compagnie espagnole Air Europa n’en est pas encore au point d’envisager des suppressions de postes comme sa concurrente Iberia, mais elle s’est engagée dans des négociations avec le personnel pour obtenir des baisses de salaires temporaires. Les pilotes ont signé. Il reste à convaincre le PNC.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 29 Novembre 2012

Pour la première fois de son histoire, Air Europa a enregistré un résultat négatif de 1 million d’euros en 2011, marqué par un surcoût fuel de 110 millions d’euros - DR : Air Europa
Pour la première fois de son histoire, Air Europa a enregistré un résultat négatif de 1 million d’euros en 2011, marqué par un surcoût fuel de 110 millions d’euros - DR : Air Europa
La crise économique sévère que traverse l’Espagne continue d’affecter le pouvoir d’achat des vacanciers espagnols : la demande touristique nationale a enregistré une baisse de 20% en 2011 et encore 15 à 20% en 2012.

Le groupe privé espagnol Globalia qui a reposé sa stratégie sur un développement vertical voit son TO Travelplan et ses réseaux d’agences enregistrer des baisses d’activité sensible.

Mais le fleuron qu'est la compagnie Air Europa, membre de Skyteam, permet jusqu’à présent de maintenir un chiffre d’affaires consolidé stable.

Pour l’exercice clos au 31 octobre 2012, il devrait se situer au même niveau que celui de l’exercice précédent ( 3,82 milliards d’euros). Pour autant, la compagnie aérienne n’a pas contribué au bénéfice modeste de 1,03 million.

Au contraire, pour la première fois de son histoire, Air Europa a enregistré un résultat négatif de 1 million d’euros en 2011, marqué par un surcoût fuel de 110 millions d’euros. En 2010, le bénéfice avait été de 17 millions.

Négociations en cours avec le PNC

Pour 2012, si la facture pétrole devrait logiquement s’alléger quelque peu, ce sont les taxes aéroportuaires imposées par les autorités espagnoles qui ajouteront un surcoût de 30 millions d’euros.

Parallèlement, le groupe qui cherche à réduire ses coûts a choisi la solution de la baisse des salaires plutôt que des licenciements.

Les pilotes ont accepté de sacrifier 15% de leurs émoluments et les négociations sont en cours avec le PNC pour une baisse allant de 10 à 15%. La distribution et le tour operating sont également en négociation sur ce même sujet.

Pas question, pour autant, de réduire la voilure de la compagnie forte d’une flotte de 35 appareils.

« Nous sommes opportunistes sur les ouvertures de ligne », explique Alcino Ribeiro, le directeur France, Suisse et Belgique de la compagnie.

C’est ainsi que la disparition d’Aerosul en Amérique latine permet d’ouvrir aujourd’hui une ligne sur Santa Cruz de la Sierra en Bolivie au départ du hub de Madrid.

La Havane, destination la plus demandée par la clientèle française

Un peu plus tôt cette année, Air Europa a pris la place laissée vacante sur un Madrid-Banjul en Gambie. Une ligne qui rencontre son succès si l’on en croit Alcino Ribeiro.

Si aucune ligne n’est pour l’instant remise en cause, Air Europa va néanmoins « mettre en sommeil » sa desserte de New York pendant l’hiver tout en maintenant une présence sur cet axe via les accords de code share passés avec Delta Airlines, autre compagnie membre de Skyteam .

Après la mise en place du Genève-Madrid en avril dernier, la compagnie se posera à Bruxelles à partir du 3 décembre avec deux rotations quotidiennes. Pour ces deux nouvelles escales, la compagnie espère drainer 15% du marché.

En terme de volume d’affaires, c’est le Venezuela qui se place au premier rang des marchés internationaux de la compagnie, suivi de l’Italie tandis que la France occupe la troisième place.

La capacité offerte sur l’axe franco-espagnol se monte à 1 380 000 sièges qui se remplissent à parité entre les deux marchés. 70% des passagers embarqués en France font du point à point.

Les 100 000 pax, effectuant une connexion à Madrid se répartissent pour 60% vers une autre destination espagnole.

Quant au long courrier, c’est La Havane qui est la destination la plus demandée par la clientèle française, suivie de Saint Domingue, Lima et Buenos Aires.

Lu 1602 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Septembre 2019 - 12:55 Vers une nouvelle taxe sur le transport aérien ?



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips