TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Air France-KLM : il va falloir un remède de cheval pour retrouver la santé financière...

Le groupe doit réduire son coût unitaire de 10%



Le groupe Air France-KLM a connu en 2011 son annus horribilis. L’augmentation de la facture pétrole d’un milliard d’euros a participé à la débâcle finale mais ce n’est pas la seule cause. Le groupe doit réduire son coût unitaire de 10% pour jouer à armes égales avec ses concurrentes. En ligne de mire, le poste personnel.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 8 Mars 2012

Lors de la précédente grève d'Air France, Alexandre de Juniac (à gche) avait dû jouer les pompiers. Cette fois-ci, il va falloir retrousser les manches et faire le ''bon docteur''. Il reste à savoir si la potion passera ou si les syndicats lui tiendront la dragée haute... /photo dr
Lors de la précédente grève d'Air France, Alexandre de Juniac (à gche) avait dû jouer les pompiers. Cette fois-ci, il va falloir retrousser les manches et faire le ''bon docteur''. Il reste à savoir si la potion passera ou si les syndicats lui tiendront la dragée haute... /photo dr
Il y a les années avec apports Amadeus... et les années sans ! 2010 fut une année avec.

La vente d’une partie de sa participation avait fait rentrer 1,03 milliard d’euros dans les caisses d’Air France, améliorant fortement son résultat net à 289 millions d‘euros.

Mais c’était une astuce permettant d’atténuer une réalité beaucoup plus triste. Elle apparaît d’autant plus fortement en 2011, une année sans apport Amadeus, puisque le groupe annonce une perte nette de 809 millions d’euros.

Bien sûr, la facture kérosène à 6,43 milliard d’euros a bondi d’un milliard supplémentaire en 2011 chez Air France comme chez ses principaux concurrents européens, et le groupe paie toujours des décisions imprudentes prises par le passé sur la couverture pétrole.

Si l’on en croit Philippe Calavia, le directeur financier du groupe, 2011 a été la dernière année où la couverture pétrole a fait perdre de l’argent au groupe…

Une nouvelle plutôt rassurante alors que la variable d’ajustement avancée par les dirigeants du groupe pour retrouver une santé financière porte surtout sur le poste social avec des objectifs à faire frémir le moindre syndicat.

Le groupe compte en effet gagner 20% en productivité qui se traduira par une économie de un milliard d‘euros sur trois ans. Et le calendrier est précis : à fin mars, les négociations préparatoires seront achevées et d’avril à juin, les accords collectifs seront renégociés.

390 millions d'économies en 2013

Côté chiffres, en 2012, les économies réalisées sur le social sont estimées à 280 millions d’euros dont 90 millions de mesures salariales (gel des salaires et des avancements de carrière), 70 millions sur la productivité et l’adaptation au réseau, 60 millions sur la réduction des frais généraux et 60 millions autres…

Mais en 2013, le gain sera de 390 millions dont 210 millions sur les salaires et 75 millions sur la productivité et adaptation au réseau, et en 2014, encore 210 millions sur la masse salariale et 80 millions sur la productivité…

Un remède de cheval qui correspondra dans le même temps avec une augmentation très réduite des capacités : +2,2 % en 2012, +2,2% en 2013 et +1,1% en 2014. Autant dire qu’il sera difficile d’éviter un plan social d’envergure avant les remous que cela peut entraîner….

En respectant ce plan de marche, Air France, qui perd 700 millions d’euros sur son réseau moyen courrier, retrouvera l’équilibre d’exploitation (hors facture carburant) en 2013.

L’impact sera important sur le coût unitaire qui passera de 4,9 centimes en 2011 à 4,4 centimes en 2014, sachant qu’un dizième de centime d’euros fait bouger le curseur de 300 millions d’euros…

Les autres activités du groupe comme le cargo, la maintenance auront également des plans de transformation à respecter.

Et puis Jean-Cyril Spinetta se dit pragmatique dans ces circonstances et il confirme, par exemple, les négociations entreprises avec Etihad pour une coopération sur les lignes Amsterdam et Paris vers Abu Dhabi même si "rien n’est encore fait".

Et, heureusement, 2012 sera une année avec apport Amadeus que la vente de 7% de ses titres vient de faire rentrer dans les caisses 367 millions d’euros.

Les chiffres d’Air France KLM sur l’exercice 2011 ( 12 mois pro forma)

Chiffre d’affaires : 24,36 milliards, en progression de +4,5%. Dont activité passage : 18,83 milliards

Résultat d’exploitation courant : - 353 millions (Il était de +28 millions en 2010). Dont -375 millions pour l’activité passage

Résultat net part du groupe : -809 millions (il était de +289 millions en 2010

Lu 3072 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips