TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Autocaristes : selon l'Unostra "beaucoup d’entreprises ne sont pas en mesure d’honorer" leurs engagements

Pour Unostra les banques doivent agir afin de convenir d'un accord gagnant-gagnant



C'est un signal de détresse que vient d'adresse l'Unostra aux banques. Alors que les autocaristes ont vu leurs recettes fondre de 100%, les professionnels menacent de ne pas honorer leurs engagements si aucun accord n'est trouvé avec les institutions bancaires. Le compte à rebours est lancé...


Rédigé par La Rédaction le Mardi 23 Février 2021

Pour Unostra les banques doivent agir afin de convenir d'un accord gagnant-gagnant - Crédit photo : Depositphotos @belchonock
Pour Unostra les banques doivent agir afin de convenir d'un accord gagnant-gagnant - Crédit photo : Depositphotos @belchonock
Dans le tourisme, malheureusement tout le monde est touché par la crise, mais peu d'acteurs perçoivent la reprise.

A commencer par les autocaristes.

"Avec une baisse du chiffre d’affaires de 80% sur l’année 2020, cette baisse est désormais de 100% depuis le premier trimestre 2021," rapporte l'Unostra, une organisation patronale représentant les autocaristes.

Si aucun plan d'aide n'a été dévoilé pour soutenir ces derniers, depuis le début de la crise, la situation financière devient de plus en plus compliquée pour les transporteurs de touristes.

La situation est telle que le syndicat alerte les banques sur un risque systémique d'impayé, si aucun accord n'est trouvé prochainement.

L'Unostra demande un nouveau report des échéances...

"Les mois qui arrivent sonnent la reprise des échéances bancaires. Par manque d’activité, et donc de recettes, beaucoup d’entreprises ne sont pas en mesure d’honorer leurs engagements concernant le paiement des loyers à taux plein à partir de mars 2021."

Des discussions ont bien lieu entre les deux parties, mais pour le moment aucun accord n'a été trouvé. L'Unostra a adressé un courrier aux banques et organismes financiers pour leur proposer un accord, autour d'un nouveau report des échéances bancaires.

"Deux possibilités de reports sont proposées, sur une période définie de 6 à 12 mois avec un paiement de 25 à 50 % des traites selon la capacité financière des entreprises concernées.

Cet accord est vital afin d’entrevoir une sortie de crise. Il permettrait de proposer une solution adaptée et personnalisée à la hauteur des besoins des autocaristes,
" explique le syndicat.

La survie des entreprises du transport voyageurs est maintenant engagée...

Lu 590 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.





































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance