TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Délocalisation, Air Méditerranée priée d'aller se faire voir chez les Grecs...

La DGAC laissera-t-elle faire la délocalisation ?



Les avions de la filiale grecque Hermès Airlines portant les couleurs d'Air Méditerranée et gérés par des PNT et PNC grecs pourront-ils opérer en permanence en France ? Pour le Pdg de la compagnie, cette solution est une question de survie de l'entreprise mais la justice française a condamné des low cost pour moins que cela.


le Mardi 28 Février 2012

Il faudra beaucoup de subtilité aux responsables de la DGAC pour accepter qu’une compagnie française opère avec du personnel délocalisé, alors que la justice française vient de condamner Vueling en appel à une amende de 100 000 euros pour travail dissimulé. /phjoto dr
Il faudra beaucoup de subtilité aux responsables de la DGAC pour accepter qu’une compagnie française opère avec du personnel délocalisé, alors que la justice française vient de condamner Vueling en appel à une amende de 100 000 euros pour travail dissimulé. /phjoto dr
La semaine dernière, le représentant du syndicat des pilotes SNPL Denis Roumier se plaignait du manque de réactivité du personnel d’Air Méditerranée.

L’annonce du plan de sauvegarde de l’emploi visant 85 employés, principalement des PNC et PNT en décembre dernier sur un total de 360 employés, (Air Méditerranée : le personnel en appelle aux autorités pour stopper la délocalisation en Grèce) n'avait pas créé les remous auxquels on aurait pu s'attendre..

« C’est une entreprise paternaliste avec un personnel peu syndiqué et nos salaires sont nettement moins élevés que la moyenne du marché », constatait-il, amer.

Mais c’était sans compter avec le relais sans discontinuer de ce projet de délocalisation par les médias ces jours derniers. A tel point que l'aviation civile a décidé de s'en méler.

Il y aura donc du monde, demain après-midi, devant les locaux de la DGAC qui jouera les arbitres pour décider, en dernier ressort, dans quelles mesures les avions d’Air Méditerranée portant leurs nouvelles immatriculations grecques et probablement gérés par des équipages grecs puissent opérer en France sans conditions.

Des avions immatriculés en Grèce avec des équipages grecs

Des équipages grecs très probables, car on a du mal à imaginer que les salariés français acceptent la proposition de délocalisation accompagnée d’une baisse de rémunération de 30%.

La proposition a beau être obligatoire dans le cadre d’un PSE, elle n’est pas plus raisonnable dans le transport aérien que dans d’autres secteurs d’activité…

Il faudra d’ailleurs beaucoup de subtilité aux responsables de la DGAC pour accepter qu’une compagnie française opère avec du personnel délocalisé, alors que la justice française vient de condamner Vueling en appel à une amende de 100 000 euros pour travail dissimulé.

Pour la même raison Ryanair été obligée de démanteler sa base marseillaise en 2010.

La low cost irlandaise prétendait pourtant qu’un appareil représentait le sol du pays dans lequel il était immatriculé.

Soit exactement le scénario qu’a préparé Antoine Ferretti, le président d’Air Méditerranée avec la création de l’entité grecque Hermès Airlines.

Ryanair attend toujours le jugement du tribunal d’Aix en Provence sur la plainte du parquet la concernant. Le rejet récent d’un recours en nullité augure mal de la suite - sauf décision européenne en sa faveur.

Lu 5202 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par maleureuzlogik le 29/02/2012 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A exiger sans cesse les prix les plus bas, les fameux consommateurs sont les fossoyeurs de leur propre emploi ainsi que celui de leur proches...... Et ce, quels que soit le corps de métier en question !
Sans parler des disparités législatives entre les différents pays européens..... ah la fameuse concurrence exigée et érigée en dogme par Bruxelles ! On en voit les dégâts aujourd'hui !

Bonne chance à tous......

2.Posté par pascal le 29/02/2012 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien ne l'interdit dans le droit aérien européen!!!
Ils vont faire de sacrées économies en ne les immatriculant plus en France. Quant au personnel Grecque, il parle parfaitement anglais et certainement plus motivé à travailler avec ce qu'ils subissent.
Le problème ce sont les Tours Operators qui ne peuvent plus programmer la Tunisie comme avant et qui demande de la quasi gratuité à Air Med.

3.Posté par Marcel le 04/03/2012 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi Air Med ne pourrait pas delocaliser alors que des compagnies comme Small Planet(Lituanien) peuvent operer pour des TO francais ??

4.Posté par navigant le 31/03/2013 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
réaction du snpl en 2012 ,plainte devant le tribunal de toulouse des syndicats http://www.snpl.com/download.php?id=2225

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance