TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Evénementiel : voici le plan de sauvetage proposé par les organisations pros au gouvernement

La crise a déjà coûté 15 milliards d'euros au secteur de l'événementiel



Depuis la crise du coronavirus en France, le secteur de l'événementiel est à l'arrêt, une situation qui est amenée à durer dans le temps. Face à des pertes colossales, les organisations professionnels du secteur ont établi un plan de sauvetage envoyé à Jean-Baptiste Lemoyne.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 22 Avril 2020

La crise a déjà coûté 15 milliards d'euros au secteur de l'événementiel - DR
La crise a déjà coûté 15 milliards d'euros au secteur de l'événementiel - DR
Toutes les verticales du tourisme sont à l'arrêt et depuis fin février, le secteur de l'événementiel connait non seulement une vague d'annulation mais ne voit pas vraiment le bout du tunnel.

Face à une crise qui a déjà coûté 15 milliards d'euros aux entreprises de cette branche de l'industrie, les organisations professionnelles se sont réunies pour établir un plan de sauvetage.

Pour préserver les emplois et les entreprises, "il est indispensable que les mesures prises soient fortes, adoptées rapidement et se poursuivent sur le long terme," clame le communiqué de presse signé par les différents organes de représenation des professionnels.

Si la mobilisation des pouvoirs publics est salué, "seul un programme d’actions concrètes et ambitieuses s’inscrivant sur la durée peut, à moyen terme, sauvegarder notre filière, et ainsi créer les conditions de reprise indispensables à la santé économique de notre pays."

Pour ce faire, Coésio, Créalians, France Congrès et Evénements, UNIMEV, LÉVÉNEMENT et bien d'autres ont transmis le plan de sauvetage Bruno Le Maire, ministre de l’économie et à Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat.

De la survie de la filière dépend le rayonnement et l'attractivité de la France.

Les propositions pour sauver le secteur :

- L’exonération de la totalité des charges sociales patronales jusqu’en décembre 2021

- L’exonération de la Cotisation foncière des entreprises (CET : CVAE et CFE) pour les années 2020 et 2021 en compensant la part des collectivités territoriales

- Le report complémentaire des échéances d’emprunts.

- La transformation du Prêt Garanti par l’État en crédit longue durée sectoriel, remboursable sur 8 ans, avec différé d’amortissement de 24 mois

- La prolongation de 18 mois du dispositif actuel d’activité partielle

- L’exonération de loyers pour les Etablissements recevant du public pour des événements types foires, salons, congrès… sous contrat avec l’Etat

- Le maintien des indemnités mensuelles pour les travailleurs indépendants.

- Le fonds d’investissement lié à la sécurité sanitaire pour l’accueil du public

Lu 4608 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance