TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Hélion de Villeneuve (Austral Lagons) : "La vaccination est notre seule porte de sortie !"

Quelles perspectives de reprise ? La série de l'été 2021 de TourMaG.com



Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme français naviguent à vue... Comment se passe l'été pour les patrons et surtout, comment appréhendent-ils les prochains mois pour leurs entreprises ? TourMaG.com a décidé de leur consacrer sa série estivale. Chaque jour, retrouvez un témoignage. Aujourd'hui, Hélion de Villeneuve, directeur général d'Austral Lagons.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 28 Juillet 2021

Hélion de Villeneuve : "désormais, les personnes vaccinées peuvent voyager presque partout. C’est une très bonne  nouvelle et ça change tout. La vaccination est notre seule porte de sortie !" - DR
Hélion de Villeneuve : "désormais, les personnes vaccinées peuvent voyager presque partout. C’est une très bonne nouvelle et ça change tout. La vaccination est notre seule porte de sortie !" - DR
TourMaG.com - Comment voyez-vous la reprise et quels en sont les principaux enjeux, selon vous ?

Hélion de Villeneuve :
Depuis le mois de juin nous observons une très forte demande. Celle-ci s’est un peu atténuée depuis la mi-juillet, mais c’est normal.

Nous sentons que les Français en ont mares et veulent voyager. Dès qu’une destination est autorisée nous enregistrons une très forte poussée des réservations.

L’épargne des Français s’est fortement accrue durant la crise et permettra j’en suis sûr une véritable reprise.

Notre difficulté est liée à l’instabilité, les destinations ouvrent et se referment nous réservons, annulons, reréservons…, les clients ont peur d’une quatrième vague. Ces incertitudes empêchent nos clients de se projeter.

Mais désormais, les personnes vaccinées peuvent voyager presque partout. C’est une très bonne nouvelle et ça change tout. La vaccination est notre seule porte de sortie !

Reste que j’ai hâte que les codes couleurs cessent, si les Maldives et les Seychelles restent en rouge cela pénalisera l’automne et l’hiver. La bonne nouvelle est la réouverture de l’île Maurice au 1er octobre.

2022 devrait être meilleure que 2021..Ce n’est pas difficile - Mais nous ne retrouverons pas les niveaux de 2019 avant 2023.

TourMaG.com - Les ressources humaines (RH) vont-elles jouer un rôle axial dans la relance de l'industrie du tourisme ?

Hélion de Villeneuve :
Sans nos équipes nos entreprises n’existeraient pas. Cette période a été extrêmement difficile pour l’ensemble des salariés.

Certains ont vécu quasiment en cellule de crise pendant 18 mois. C’est horriblement long, fatiguant et ce n’est pas le travail pour lequel ils s’étaient engagés. D’autres n’ont pas travaillé pendant une longue période. C’est dur moralement et c’est difficile de retrouver le rythme. L’enjeu est de retrouver notre productivité et le goût du travail.

Nos salariés font beaucoup d’efforts et connaissent tous des baisses de revenus depuis trop longtemps et les salaires de notre industrie sont déjà faibles. Il est impératif que nous puissions faire partir nos clients et que nous retrouvions un niveau d’activité nous permettant de récompenser à nouveau nos équipes.

Si l’Etat nous a beaucoup aidé et je l’en remercie, je regrette sincèrement qu’il ait payé les salariés à ne rien faire, il aurait dû payer les salariés à travailler. J’ai peur des conséquences de cette mesure comparable à l’effet des 35 heures.

L’autre grosse difficulté RH est de refaire revenir les équipes au bureau. Beaucoup ont pris goût au télétravail et ne veulent pas revenir, ils ont perdu l’habitude des transports en commun. Mais cela nuit fortement à notre productivité, notre créativité et à l’esprit d’équipe qui à toujours fait la force de notre entreprise.

Nous avons réactivé la quasi-totalité de nos équipes et mis en place un calendrier de retour progressif au bureau afin d’être prêt pour la reprise que j’espère proche.

TourMaG.com - Au niveau de votre entreprise, qu'allez-vous changer et quels sont les défis à relever dans les prochains mois ?

Hélion de Villeneuve :
Nous avons retravaillé l’ensemble de nos productions, sur chacune de nos destinations et allons sortir 5 catalogues, Tahiti et ses îles, Océan Indien, Afrique Australe et Amérique Latine et une nouvelle entièrement consacrée à la République Dominicaine, qui seront distribuées mi-août aux agences.

Comme vous le voyez nous n’avons pas baissé les bras, bien au contraire et nous croyons à une reprise prochaine. Le défi est de relancer la machine, la communication, les actions commerciales, les ventes, enfin faire à nouveau notre métier !

L’enjeu est que notre élan ne soit pas cassé à la rentrée de septembre et que les personnes vaccinées puissent définitivement voyager sans contrainte et partout.

TourMaG.com - Redoutez-vous cette reprise, entre la baisse des aides, le remboursement des avoirs et l'endettement supplémentaire (PGE) ?

Hélion de Villeneuve :
Non, je ne redoute pas la reprise et la baisse des aides. Je l’attends avec impatience. Je suis un entrepreneur, je ne monte pas des entreprises pour qu’elles vivent des aides de l’état, mais pour qu’elles se développent, créent de la richesse et des emplois.

Nous sommes un opérateur B to B et détenons très peu d’avoir clients, la majorité ayant déjà été remboursés. Le remboursement des avoirs aura une incidence marginale sur notre trésorerie.

TourMaG.com - Face à cette pandémie, à quoi ressemblera, selon vous, le tourisme de demain ?

Hélion de Villeneuve :
Je ne pense pas que la pandémie change le tourisme de demain en tout cas pas dans le loisir, peut être aura-t-elle plus d’impact dans le business travel, mais ce n’est pas mon créneau.

Les tendances d’écotourisme/responsable ne sont pas nouvelles et ne sont pas liées à la crise et continueront à se développer. Cela fait longtemps que nous sommes sur ce créneau, loin du tourisme de masse, proposant des hébergements à taille humaine respectueux de l’environnement. Nous faisons travailler les populations locales pour découvrir ces destinations de rêves au plus proche des habitants.

La question que je me pose est plus liée au mode de réservations des clients. L'e-commerce a connu une très forte accélération durant la crise, plus de trois fois supérieure à son trend naturel, les clients prennent certaines habitudes. D’un autre côté, les agences ont senti à leur réouverture un vrai engouement, elles apportent dans ces périodes confuses une véritable réassurance.

Retrouvez tous les articles de notre série de l'été 2021 en cliquant sur ce lien.

Lu 3161 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par nouchy murielle le 30/07/2021 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonsoir Helion et bonsoir à tous.
Hélion, je suis 100% ok avec toi quand tu dis : "Si l’Etat nous a beaucoup aidé et je l’en remercie, je regrette sincèrement qu’il ait payé les salariés à ne rien faire, il aurait dû payer les salariés à travailler. J’ai peur des conséquences de cette mesure comparable à l’effet des 35 heures."

Je crois qu'aux Pays Bas, c'est ce qui s'est passé... et je crois que pour la santé de tous sur tous les plans (moral, financier, innovant) nous aurions affronté la reprise en meilleure forme. Mais on va y arriver!

Bon courage à toi et à tes équipes.
Bonnes vacances Tourmag
Murielle

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias