TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Hélion de Villeneuve : "Joon va mécaniquement remplacer Air Seychelles sur nos vols directs"

la Cie jette l'éponge, victime de la concurrence



Le ciel seychellois saturé ? C'est l'avis d'Air Seychelles qui, pour échapper à l'explosion de l'offre aérienne entre l'Europe et l'océan Indien, préfère se concentrer désormais sur son réseau domestique. Une décision qui ne surprend guère les tour-opérateurs spécialistes de la destination, et qui devrait faire les affaires de Joon, la jeune compagnie du groupe Air-France qui se lance sur l'axe Paris-Mahé au printemps.


Rédigé par le Mardi 23 Janvier 2018

Air Seychelles ferme sa ligne entre Paris et l'île de Mahé. La faute à une trop forte concurrence des grandes compagnies européennes © DR Air Seychelles FB
Air Seychelles ferme sa ligne entre Paris et l'île de Mahé. La faute à une trop forte concurrence des grandes compagnies européennes © DR Air Seychelles FB
Dans le ciel de l'océan Indien, face à la concurrence, Air Seychelles jette l'éponge.

Mardi 23 janvier 2018, la compagnie nationale de l'archipel a annoncé la fin de ses vols long-courriers directs entre Paris et Mahé, vols qu'elle opérait à raison de 3 fois par semaine.

En cause : la concurrence accrue sur les liaisons aériennes vers l'archipel de l'océan Indien, avec notamment l'arrivée de Joon au printemps.

A lire aussi : Air Seychelles supprime sa ligne au départ de Paris

"L'industrie aéronautique est extrêmement compétitive et va le devenir davantage en 2018 suite au fait que certaines des plus grandes compagnies aériennes vont commencer à desservir les Seychelles", fait savoir Jean Weeling-Lee, le président d'Air Seychelles, par voie de communiqué.

"Pas une surprise"

Une décision qui ne surprend guère les professionnels positionnés sur l'océan Indien.

"On s'attendait à cette fermeture, à vrai dire Air Seychelles était déjà fermé à la vente chez nous depuis plus d'un mois", confie Hélion de Villeneuve, directeur général d'Austral Lagons, qui indique avoir anticipé l'arrêt en s'étant rendu sur place il y a quelque jours pour "travailler à sauver ses clients".

"On travaillait beaucoup avec eux sur l'axe Paris-Seychelles, c'était notre premier partenaire", poursuit-il. "Mais, soyons honnête, on s'y attendait".

Un avis partagé par Didier Sylvestre, directeur général adjoint d'Exotisme, un autre spécialiste des Seychelles pour qui Air Seychelles était un partenaire historique pour relier l'Europe à l'océan Indien.

"Cela fait partie des aléas du transport aérien, mais c'est toujours une nouvelle triste, qui ne va pas dans le bon sens", explique-t-il, se refusant cependant à spéculer sur un nouveau partenaire.

Surcapacité aérienne ?

Depuis 2 ou 3 ans, l'archipel connait, à l'instar de La Réunion voisine, une violente augmentation de son offre aérienne. "Cela entrainera une surcapacité sur les vols à destination des Seychelles depuis l'Europe", croit savoir Remco Althuis, directeur général d'Air Seychelles.

Il poursuit : "le lancement de services de transport aérien concurrents depuis l'Europe vers les Seychelles va avoir un impact significatif sur les vols d'Air Seychelles à destination et en partance de Paris, qui représentent 30% du revenu total de passagers de la compagnie aérienne, ce qui rend cette liaison insoutenable à long terme".

Trop de concurrence pour sa compagnie, donc, qui préfère se concentrer désormais sur son réseau domestique de 200 vols par semaine.

Car après Turkish Airlines, Qatar Airways, Emirates, Etihad, Kenya, Ethipian, Austrian, Sri Lankan ou encore Condor, ce sera au tour, en 2018, de British Airways, de Swiss Edelweiss Air, puis d'Air France avec Joon, de se lancer sur le réseau.

La jeune compagnie française se rendra à Mahé 3 fois par semaine, sur les mêmes jours qu'utilisait Air Seychelles.

Suffisant pour pousser les professionnels du tourisme à utiliser la ligne ? "Oui", répond Hélion de Villeneuve. "Joon va mécaniquement remplacer Air Seychelles sur nos vols directs. Pour le reste, nous avons un partenariat très fort avec Emirates que l'on va continuer à pousser".

Une embellie touristique

Plus largement, "on est sur une période ou les Seychelles reviennent fort dans le jeu", explique Didier Sylvestre, qui reconnait une forte augmentation des ventes de la destination chez Exotismes.

"La destination est de plus en plus concurrentielle, l'offre se développe, avec une destination qui reste élitiste et très préservée".

Et pour cause, en 2016, 43 000 touristes français s'étaient rendus sur l'une des 150 îles seychelloises, constituant un nouveau record, d'après ce que nous avait indiqué Bernadette Willemin, directrice Europe de l'Office du tourisme des Seychelles.

Sur l'année 2017, les prévisions de visiteurs européens tablent déjà sur une croissance à deux chiffres (+27% enregistrés au premier trimestre).

Lu 2871 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips