TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Kuoni Group abandonne ses activités de tour-opérating

Kuoni France reste voyagiste



Kuoni Group annonce qu'il abandonne ses activités de voyagiste en Suisse, au Royaume-Uni, au Benelux, en Scandinavie en Chine et en Inde pour se recentrer sur son coeur de métier dans la distribution de séjours.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 14 Janvier 2015

Les filiales de Kuoni Group ne font plus de tour-opérating - Capture d'écran
Les filiales de Kuoni Group ne font plus de tour-opérating - Capture d'écran
En Suisse, au Royaume-Uni, au Benelux, en Scandinavie en Chine et en Inde, Kuoni Group a décidé de ne plus assurer ses activités de tour-opérating, selon TravelWeekly.

Une information qui ne concerne pas Kuoni France, marque exploitée dans l'Hexagone par Travel Lab SAS.

Le groupe compte ainsi se recentrer sur son cœur de métier de prestataire de services pour l'industrie du voyage et les gouvernements.

Dans un communiqué diffusé ce mercredi 14 janvier 2015, il explique privilégier désormais ses divisions Global Travel Distribution, Global Travel Services et VFS Global pour accélérer sa croissance et sa rentabilité.

Ces trois activités ont généré un chiffre d'affaires de 3,4 milliards de francs suisses (3,1 milliards d'euros) en 2014.


Lu 2530 fois

Tags : kuoni group
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Octobre 2021 - 11:51 Nordiska fait paraitre sa brochure Hiver 2021-2022









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias