TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Pour 2022, le CRT Provence-Alpes-Côte d’Azur ne veut "surtout pas baisser la garde"

Un plan d'actions autour de 6 axes clés



Le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur a présenté, ce jeudi 4 novembre 2021, le bilan de la saison touristique estivale et son plan d'actions 2022, qui s’articule autour de 6 axes.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 4 Novembre 2021

"L’enjeu pour 2022 est de ne surtout pas baisser la garde. Un ambitieux plan d’actions poursuivra la dynamique créée ces dernières années, pour assurer à la fois la promotion auprès du grand public et des médias, comme le retour de la promotion en direction des tour-opérateurs et agents de voyages", a déclaré François de Canson, le Président du CRT - DR : C.Gensollen
"L’enjeu pour 2022 est de ne surtout pas baisser la garde. Un ambitieux plan d’actions poursuivra la dynamique créée ces dernières années, pour assurer à la fois la promotion auprès du grand public et des médias, comme le retour de la promotion en direction des tour-opérateurs et agents de voyages", a déclaré François de Canson, le Président du CRT - DR : C.Gensollen
Le Comité Régional de Tourisme Provence-Alpes-Côte d’Azur a présenté, ce jeudi 4 novembre 2021 à Toulon, devant près de 200 professionnels du tourisme de la région, le bilan de la saison touristique estivale.

Depuis près de deux ans et le début de la crise liée à la pandémie de Covid-19, le CRT s’est investi pour atténuer l’impact de cette crise, via différents leviers.

Parmi eux, l’évolution temporaire de sa stratégie (auparavant axée sur l’international) vers le marché français, puis la réactivation progressive de la promotion internationale dès que les marchés s’y prêtaient.

"Ces choix se sont révélés payants", commente le CRT dans un communiqué. "Notre région (où l’économie touristique pèse pour 10% des emplois et 13% du PIB), a connu l’une des plus fortes augmentations de fréquentation des clientèles françaises et observé un retour net de plusieurs marchés européens (dont certains ont déjà dépassé cet été les niveaux avant covid).

Cet été, elle a obtenu le meilleur revenu par chambre de toute la France dans l’hôtellerie. En parallèle, le CRT a mis en place des actions concrètes pour mieux répartir les flux touristiques dans le temps et dans l’espace et sensibiliser les publics au respect de nos espaces naturels
".

La fréquentation a repris des couleurs en 2021

Ainsi, selon les données provisoires (Flux Vision Tourisme) au 30 septembre 2021, la fréquentation touristique des Français extrarégionaux a fortement augmenté en 2021 en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Sur les 9 premiers mois de l’année, elle a connu une hausse de 17% par rapport à la même période en 2020. Cette hausse s’est poursuivie sur le cœur de l’été en juillet et en août : + 7% comparé à 2020.

En septembre, la clientèle française progresse également, aussi bien par rapport à 2019 (+16%) que par rapport à 2020 (+3%).

Fin octobre, la fréquentation des touristes français continue sa forte progression par rapport à 2020 mais aussi 2019.

Quant aux clientèles internationales, elles font peu à peu leur retour en Provence-Alpes-Côte d’Azur, spécialement depuis juillet. En septembre 2021, on dénombre deux fois plus de nuitées internationales qu’en 2020 à la même période.

Cette augmentation ne suffit toutefois pas à rattraper le niveau de 2019, année de référence avant la crise sanitaire : sur les 9 premiers mois de l’année, la fréquentation internationale est en baisse de 40% par rapport à 2019. La baisse est plus limitée sur le cœur de l’été (-21%).

En 2021, le top 5 des clientèles internationales en termes de volume de nuitées est constitué des Allemands, des Belges, des Néerlandais, des Italiens et des Suisses. Tous ces marchés sont en progression, hormis l’Italie et le Royaume-Uni (qui sort du Top 5), impactés par la gestion de la crise sanitaire dans leurs pays (Tests PCR payants).

"Ces dernières semaines, on note toutefois un retour de la clientèle britannique à des niveaux qui se rapprochent de ceux de 2019. On notre également une forte progression des clientèles en provenance des Etats-Unis (4 fois plus que de nuitées cet été que l’été dernier, mais toujours deux fois moins qu’en 2019)", commente le CRT.

Hôtellerie urbaine : des taux d’occupation en forte augmentation

Du côté de l'hôtellerie urbaine, les taux d’occupation sont en forte augmentation depuis le début du printemps d’après les données MKG au 30 septembre 2021, pour arriver à des niveaux quasi similaires à ceux de 2019 en juillet et en août (respectivement 75 et 85%, contre 82 et 86% en 2019).

Toujours selon les données MKG, la région Sud se classe première des régions de France en termes de taux d’occupation en juillet et en août.

Cette dynamique positive s’est poursuivie pendant les vacances de la Toussaint : lors de la première semaine, le taux d’occupation dans l'hôtellerie régionale s'élève à 64% (+3 points par rapport à la moyenne du mois d’octobre).

Sur l'ensemble du mois d'octobre, le taux d’occupation moyen réalisé a atteint 61%, soit quasiment le double de celui de 2020. Ces chiffres s’expliquent entre autres par la tenue de nombreux événements sportifs (OM- PSG, Marseille-Cassis, Roc d’Azur, Voiles de Saint-Tropez, Transvésubienne Nice, Marathon Nice-Cannes…), de congrès et d’autres manifestations culturelles ont permis de soutenir la fréquentation.

Le taux d’occupation de l’hôtellerie régionale reste toutefois inférieur de 10% à celui de 2019.

Outre de très bons taux d’occupation, Provence-Alpes-Côte d’Azur se distingue également par le meilleur revenu par chambre entre le 1er juillet et le 21 août : + 9% par rapport à 2019, devant les Pays de la Loire (+8%) et la Bretagne (+3%).

Paris-Ile-de-France est de son côté pénalisée par le retour timide des clientèles internationales, notamment asiatiques.

A noter qu’au niveau européen, c’est la France qui a le mieux tiré son épingle du jeu cet été. En effet, c’est en France que la situation est la plus proche de celle de 2019, avec un chiffre d’affaires en baisse de -20% (contre -32% à l’échelle européenne).

Des perspectives positives pour fin 2021 et début 2022

Dans les campings de la région, la clientèle française a aussi été au rendez-vous !

Selon une étude de la Fédération Régionale de l’Hôtellerie de plein air, la fréquentation estivale des campings a été très bonne (supérieure à 2020 pour une majorité de professionnels), aussi bien sur les emplacements nus que le locatif.

Selon une autre étude menée par Sequoiasoft, le Var est la troisième destination française pour le camping cet été (derrière l’Hérault et les Landes). Les clients des campings varois sont principalement originaires du Nord, de départements de proximité et d’Ile-de-France.

La saison 2021 a été en grande partie sauvée par la clientèle française (en hausse de +35% entre le 1er octobre 2020 et le 31 août 2021). Les réservations internationales sont en baisse, et particulièrement celles en provenance de Grande-Bretagne, d’Espagne et d’Italie (respectivement -68, -58 et -57%).

Enfin, même tendance positive du côté des hébergements locatifs : selon les données Airdna, les hébergements locatifs de Provence-Alpes-Côte d’Azur enregistrent une progression de leurs taux d’occupation tout au long de l’année 2021. Le nombre de nuitées réservées a connu une hausse significative en juillet (+18% par rapport à 2020).

Ces bons résultats sont confortés par des perspectives positives à court terme.

Selon In Extenso, parmi les établissements ouverts durant la période estivale, "une majorité (54%) estiment que la fin de l’année 2021 sera meilleure ou nettement meilleure que celle de 2019".

L’étude précise que les répondants n’ont que très peu de visibilité dans le temps sur leurs réservations : en dehors de grands événements prévus, comme les congrès, elles se font principalement en dernière minute.

Les intentions de séjour des Français et des étrangers pour les 6 mois à venir (données Atout France, enquête effectuée début septembre) révèlent quant à elles que Provence-Alpes-Côte d’Azur est très bien positionnée !

Elle se classe en effet 2e région de France pour les intentions de séjours des Français et 2e région de France pour les intentions de séjours des Européens de l’Ouest.

Six axes pour le plan d'actions 2022

Désormais, le CRT a les yeux tournés vers 2022, et vient de dévoiler un ambitieux plan d’actions "pour assurer à la fois la promotion auprès du grand public et des médias, comme le retour de la promotion en direction des tour-opérateurs et agents de voyages".

Ces derniers seront courtisés via de grands événements de mise en réseau réalisés avec Atout France, ou produits par le CRT lui-même.

Dans le détail, ce plan d’actions 2022 est guidé par 6 idées clefs :

- continuer à séduire le grand public en boostant les marques de destination à l’international et en capitalisant sur des filières à forte valeur ajoutée comme le vélo, l’écotourisme ou encore le camping et le golf.

- retourner sur le terrain, au contact des publics cibles. En effet, les Alpes du Sud, la Côte d’Azur et la Provence vont s’inviter dans des grandes villes européennes. L'objectif ? Booster le retour des clientèles européennes de proximité dès le début du printemps.

- relancer l’intermédiation. Au-delà d’une participation aux « gros » salons internationaux professionnels comme Rendez-vous en France ou Destination Montagnes - Grand Ski, le CRT organisera 2 opérations majeures en région à l’automne 2022 : Destination Vignobles et le Provence-Alpes-Côte d’Azur Travel Meet à l’occasion duquel seront proposés une dizaine d’éductours à la centaine de tour-opérateurs présents

- stimuler le retour du grand international. Cela passera notamment par des opérations "séduction" auprès de marchés lointains. Le CRT organisera des missions pro-presse mobilisant des délégations régionales de 20 à 30 professionnels pour rencontrer voyagistes et journalistes. Une attention particulière sera portée pour l’allongement de leur durée de séjour pour diluer l’empreinte carbone de leur acheminement. Une mission de ce type est prévue en Russie dès le mois d’avril (Moscou et Saint-Pétersbourg), si le contexte sanitaire le permet.

- donner envie aux médias internationaux de faire des reportages touristiques en région. En complément, le CRT participe à de nombreux workshops pour rencontrer des blogueurs et reporters souhaitant valoriser la Provence, les Alpes ou la Côte d’Azur auprès de leur audience.

- capitaliser sur la coupe du monde de rugby 2023. Sur les 48 matches prévus, Provence-Alpes-Côte d’Azur en accueillera 10, à Marseille et Nice, dont 2 quarts de final à l’Orange Vélodrome. Des opérations de démarchage et de communication auprès de marchés cibles dont les équipes joueront dans le Sud de la France sont prévues tout au long de l’année, en partenariat avec les 2 villes hôtes, Marseille et Nice.

Lu 1988 fois

Tags : CRT Paca
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Novembre 2021 - 13:34 La Région Sud organise un Forum sur l'Ecotourisme









QUARTIER LIBRE
vous offre







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias