TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Privatisation de l'aéroport Marseille Provence : les petits actionnaires "comptent bien peser"

La CCI Marseille-Provence détient 25% de l'aéroport



L'aéroport Marseille Provence sera privatisé dans les années à venir, comme les autres aéroports régionaux. Les petits actionnaires, à la tête desquels la CCI Marseille-Provence, ne compte pas se faire oublier.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 1 Décembre 2017

photo © AMP  via CCI Marseille-Provence
photo © AMP via CCI Marseille-Provence
A l'occasion de la présentation des projets d’extension de l'aéroport Marseille-Provence (AMP) de près de 20 000 m², les petits actionnaires ont voulu faire entendre leur voix.

On retrouve la CCI Marseille-Provence (CCIMP), qui détient 25 %, mais aussi la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (5 %), le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône (5 %) la Métropole Aix-Marseille Provence (4 %) et la ville de Vitrolles (1 %).

Un article d'actualité de la CCIMP publié le 27 novembre 2017 évoquait ainsi la « coalisation d’intérêts des actionnaires dits minoritaires pour peser, de façon concertée sur les décisions futures », et la volonté de cette coalition de « confier à la CCI Marseille Provence le pilotage technique et la démarche présidant à la stratégie commune ».

Le cœur du sujet est posé par Jean-Luc Chauvin, président de la CCIMP : « Comment imaginer qu’on va vendre nos parts d’un équipement qui pèse plus d’un 1 Md€ de chiffre d’affaires, fait travailler 200 entreprises et représente 5 500 emplois ».

Problème : ces petits actionnaires ne représentent "que" 40%. Il en manque donc pour garder la main. Il cherche donc des solutions d'association à d'autres investisseurs régionaux de manière à « imposer leur place active dans les négociations à venir. De façon à veiller à ce que le ou les nouveaux entrants soient bien dans une logique de gestion connectée aux intérêts locaux, tournée vers des enjeux à moyen et long terme, et de préférence à ambition internationale ».

C'est l'agenda de l’État qui fournira le point de départ mais d'ores et déjà, les acteurs régionaux se prépare à un bras de fer avec Bercy.


Lu 1884 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 1 Décembre 2021 - 15:37 GNV prolonge le black friday avec la Cyber Week









QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias