TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Privatisation des aéroports de Paris : une solution dans les prochains mois ?

7,3 milliards d'euros dans les caisses de l'Etat ?



Le gouvernement, qui réfléchit à céder ses parts d'Aéroports de Paris (50,6 %), devrait rendre sa décision dans les prochains mois. Privé de Notre-Dame-des-Landes, le groupe Vinci pourrait bien rafler la mise.


Rédigé par le Mercredi 31 Janvier 2018

Le trafic du groupe Paris Aéroport a grimpé de 4,5% en 2017 - Crédit photo : EL.
Le trafic du groupe Paris Aéroport a grimpé de 4,5% en 2017 - Crédit photo : EL.
Les aéroports parisiens privatisés plus rapidement que prévu ?

Ce ne serait plus qu'une question de mois, d'après des sources concordantes. "On parle d'une décision qui arriverait dans les prochains mois", explique-t-on. Les dossiers de deux grands groupes du domaine de la construction seraient actuellement sur la table du gouvernement.

Une des solutions envisagées : un "accord de coopération" entre ADP et le groupe Vinci, récemment privé de la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Si Vinci airports est resté discret depuis l'abandon du projet nantais ces dernières semaines, en interne, on se réjouirait presque de la décision du gouvernement de se replier sur Nantes-Atlantique, tant cela jouerait en la faveur du groupe mondial de concessions et de constructions pour rafler la gestion des 3 plateformes parisiennes.

Un pactole de 8 milliards d'euros

L’État possède actuellement 50,6% des parts d'ADP, société dont la valeur estimée frôle les 16 milliards d'euros. Sa participation était en août dernier valorisée à 7,3 milliards d'euros.

En octobre dernier, il avait fait appel à Crédit Suisse pour le conseiller dans le processus de privatisation du groupe aéroportuaire. Le but : abonder un fonds de l’État pour favoriser l'innovation, dont la création a été annoncée par Bruno Le Maire, ministre de l'économie.

En 2017, sur les 9 premiers mois de l'année, la santé de l'entreprise publique était au beau fixe, avec un chiffre d'affaires avoisinant les 2,6 milliards d'euros (+2,6%) dans un contexte de forte augmentation du trafic passagers sur les plateformes parisiennes.

Paris aéroport a battu son record de fréquentation annuelle l'an passé, en franchissant pour la première fois de son histoire la barre des 100 millions de passagers (101,5 millions de passagers, +4,5%). Presque 69,5 millions d'entre eux sont passés par Paris-Charles de Gaulle (+5,4%), et 32 millions par Orly (+2,6%).

Enfin, rappelons qu'ADP gère ou possède des participations dans plus d'une trentaine d'aéroports dans le monde.

Lu 2011 fois
Notez



1.Posté par Bertlondon le 02/02/2018 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh oui, on a tout compris. Du coup, on peut légitimement se demander si Vinci est encore le meilleur interlocuteur pour défendre les intérêts de la plateforme nantaise. Le risque (réel) : que Vinci se plie aux desiderata du gouvernement qui se retrouve avec le problème de la saturation de Nantes-Atlantique à gérer. Et comment fait-on pour gérer un pb de saturation d'un aéroport quand on ne peut pas en construire un nouveau ? Eh bien on le démantèle ! On appelle cela "mieux répartir le trafic entre les aéroports de l'Ouest de la France" mais en gros, ça va consister à casser la dynamique de la plateforme nantaise pour 3 aéroports de taille moyenne (à 2 M de passagers chacun). Avec pour conséquence moins de vols, moins de fréquence, moins de choix entre les compagnies donc hausse des tarifs. Donc grosse perte d'attractivité de l'aéroport de Nantes à terme. Voilà à quoi on s'expose suite à cette décision macronienne. J'espère que la CCI de Nantes va montrer les crocs et reprendre le manche.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle