TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Quelles formations pour accéder aux métiers de l'assurance ?



La banque assurance est le secteur qui recrute le plus en France, et la formation à ces métiers est particulièrement accessible. De quoi donner envie ! Il existe en effet une multitude de formations : formation en alternance ou formation continue en assurance, à distance, courtes ou longues, pour étudiant ou salarié… Le champ des possibles est large. Nous vous avons donc préparé un guide pour vous aider à trouver la formation qui vous convient. Suivez-nous !


Rédigé par ASSUREVER le Dimanche 13 Mars 2022

Quelles sont les formations professionnelles pour travailler dans l’assurance ?

1. Les formations en lycée

En plus d’accueillir des élèves de la seconde à la terminale, le lycée peut également dispenser des BTS, à savoir des Brevets de Technicien Supérieur. Ce diplôme s’obtient en 2 ans après le bac. Le BTS est connu pour être professionnalisant et axé sur un domaine précis, rendant les étudiants diplômés opérationnels dès leur sortie.

Les profils BTS sont très recherchés en assurance pour occuper des postes de commerciaux, notamment. Pour travailler dans l’assurance, le BTS Assurance est le plus convoité et le plus spécialisé. Cependant, il est également possible de se diriger vers un BTS MUC (Management des Unités Commerciales) ou un BTS NRC (Négociation et Relation Client).

2. Les formations de l’université

L’université propose des formations plus généralistes que les BTS, mais tout de même qualifiées pour préparer aux métiers du secteur de la banque assurance. Cependant, son offre de formation est plus large puisqu’elle s’étend du bac+2 au bac+5. Ainsi, vous pouvez intégrer un DUT technique de commercialisation, un DUT Carrières Juridiques ou un DUT GEA (Gestion des Entreprises et des Administrations), tous en 2 ans après le bac.

Des licences sont également dispensées, telles que la licence Professionnelle assurance banque et finance, la licence Professionnelle gestion Juridique des contrats d’assurance, entre autres. La formation professionnelle en assurance, telle que ces licences pro, permet à l’étudiant d’allier l’apprentissage théorique des métiers de l’assurance à de la mise en pratique. L’élève est amené à être sur le terrain très régulièrement, au contact direct du métier pour lequel il continue de recevoir des enseignements généraux. On parle également de formation en alternance.

La licence professionnelle est très appréciée des recruteurs car les étudiants sont diplômés d’un bac+3 et ont en parallèle acquis une expérience professionnelle très valorisante.

À bac+5, l’université propose là encore de nombreuses formations, qui se spécialisent davantage : Master Assurance et analyse financière, Master Gestion de patrimoine, Master Carrières commerciales de la banque et de l’assurance… Toutefois, si vous souhaitez suivre une formation plus généraliste, que vous doutiez de votre voie ou que vous souhaitiez simplement continuer à envisager tous les débouchés potentiels, l’université est également le bon endroit. Les formations en AES (Administration Economique et Sociale), en économie ou en droit sont des choix potentiels.

3. Les formations des écoles

Les école privées proposent elles aussi des formations permettant d’accéder aux métiers de l’assurance du bac+2 au bac+5. Elles proposent des BTS, des bachelor, des licences professionnelles et des Master ou MBA. Vous pouvez intégrer une école spécialisée en banque assurance, comme suivre le cursus des écoles de commerce. Ainsi, le choix est assez vaste : ESA (Ecole Supérieure de l’Assurance), IFPASS (Institut de Formation des Professionnels de l’Assurance, ENASS (Ecole Nationale d’Assurance), et les écoles de commerce telles que l’ISG, l’INSEEC, l’ISCP…

Il faut savoir que l’enseignement dispensée en école privée est, hors exception, plus coûteux que celui de l’université. L’un des moyens pour rendre votre formation moins onéreuse est de la suivre en alternance : votre entreprise d’accueil prend généralement en charge une bonne partie des frais annuels d’inscription de votre école, si ce n’est la totalité. De plus, vous êtes rémunéré.

Les tarifs d’une école dans l’assurance varient entre 1 000 et 9 000 € par an, le prix augmentant avec le niveau de sortie du diplôme : à titre indicatif, le bac+5 coûte environ 8 000 € / 9 000 € pour les écoles moins onéreuses.

4. Les formations à distance

Des formations à distance ont été créées notamment pour les actifs, salariés ou non, qui veulent retourner sur les bancs de l’école, pour pouvoir évoluer ou se réorienter. Ainsi, des formations adaptées sont dispensées à distance par des centres de formations, des écoles privées et parfois même par l’université. L’intérêt de ces formations en assurance à distance est d’obtenir un diplôme ou un certificat via un cursus permettant d’aménager son emploi du temps, de travailler à son rythme, de se former tout en restant dans son entreprise, etc.

L’apprentissage se fait principalement par correspondance (en e-learning), mais il peut y avoir des sessions de regroupement au centre ou à l’école qui vous forme. Le rythme et l’organisation de la formation dépend de l’établissement dans lequel vous la suivez. Vous pouvez par exemple passer par le CNAM, l’ESA, l’IFPASS et le CNED, entre autres.


Quelle est la formation requise pour devenir expert en assurance ?

Un expert en assurance est un spécialiste intervenant après un sinistre dans le but d’évaluer les causes, d’estimer les dommages subis et les indemnités dues en conformité avec le contrat d’assurance. Parfois, on le fait intervenir avant la souscription du contrat pour estimer la valeur des biens à assurer. Expert de son domaine (objets d’art, véhicules, médecine…), il exerce la plupart du temps en indépendant mais peut également être intégré à une compagnie d’assurance.

En théorie, l’expert d’assurance doit justifier à minima d’un bac+2, mais en pratique, la majorité de ces professionnels sont diplômés d’un bac+5. Le parcours de l’expert en assurance varie en fonction de son domaine de compétences : études de médecine, d’architecture, d’ingénierie etc. complétées par une ou plusieurs formations juridiques et techniques sont nécessaires pour accéder au métier. Plusieurs formations de ce type existent : CNPP, Certivéa, Compagnie des Experts (CEA), entre autres.

Il est rare de devenir expert dès la sortie des études : ce métier requiert une certaine expérience, acquise après quelques années dans les assurances et surtout dans son domaine de compétences. L’expert doit parfaitement connaitre son sujet.

Quelle est la formation requise pour devenir courtier en assurance ?

Un courtier en assurance est un professionnel indépendant chargé de trouver et négocier pour son client le meilleur contrat possible. Il va donc analyser les offres des différentes compagnies d’assurance, et les mettre en concurrence. C’est un véritable conseiller, agissant uniquement dans l’intérêt de son client. Sa mission d’intermédiaire est large : elle s’étend de la recherche et la souscription du contrat d’assurance, à son application et à son suivi lors d’un sinistre.

Il n’existe pas de parcours type pour devenir courtier ou mandataire en assurance. Il faut cependant justifier d’un bac+2 au minimum, même s’il est désormais conseillé d’avoir un bac+5. Plusieurs formations sont possibles, dans le public comme dans le privé. Voici une liste non exhaustive des formations selon le niveau d’études :

Bac+2 : BTS Assurance, DUT Carrières Juridiques sont les principaux.
Bac+3 (Licence ou Bachelor) : Licence pro Assurance, Banque, Finance par exemple, dispensée à l’université Panthéon-Assas et à l’ENASS de Strasbourg, entre autres.
Bac+5 (Master ou MBA) : Master pro droit privé spécialité assurance à l’université Panthéon-Assas, Master manager de l’assurance de l’ESA, etc.
Pensez à regarder les points que vous avez accumulés sur votre Compte personnel de formation pour voir les possibilités de financement de votre formation.

Quelle est la formation requise pour devenir conseiller en assurance ?

Un conseiller en assurance prospecte, conseille son client et négocie la vente du contrat, puis assure le suivi des dossiers de ses clients. L’écoute, le goût pour la relation client, la bonne connaissance des contrats et l’organisation sont indispensables à l’exercice de ce métier. Il gère un portefeuille clients d’une zone géographique précise sur laquelle il est amené à prospecter. Le métier de conseiller en assurance est un véritable métier de commercial de terrain.

Comme pour la majorité des professions du domaine, un bac+2 est le minimum requis. Les formations possibles pour accéder au métier de conseiller en assurance sont assez nombreuses. En 2 ans après le bac, vous pouvez notamment faire le BTS Assurance, le BTS NRC (Négociation et Relation Client), le BTS MUC (Management des Unités Commerciales) ou le DUT Carrières Juridiques par exemple.

Si vous souhaitez poursuivre vos études, vous pouvez suivre les formations des écoles de commerce, faire une licence pro assurance, banque, finance spécialité conseiller et gestionnaire, ou un master pro droit privé spécialité assurances par exemple. Les possibilités étant multiples, et partout en France, nous vous conseillons de consulter les sites de l’Onisep ou de la Fédération Française de l’Assurance pour trouver la formation qui vous conviendrait le plus.

Pourquoi faire une formation en assurance en alternance ?

La formation en alternance permet de se former à un métier sur le terrain tout en continuant de suivre des enseignements théoriques généraux. Au cours de l’année, l’étudiant alterne donc des périodes en entreprise avec des périodes dans son école ou son université. L’intérêt de l’alternance est d’avoir une expérience concrète en entreprise très tôt. L’alternant peut se rendre compte de la réalité du métier, et ainsi confirmer son choix, affiner ses aspirations professionnelles ou se réorienter si le quotidien de la profession ne lui convenait pas.

Par ailleurs, c’est une véritable passerelle vers l’emploi dans l’assurance, que les recruteurs valorisent beaucoup. L’étudiant est en effet familier du fonctionnement d’une entreprise, exerce concrètement le métier pour lequel il étudie, adhère à la vie et à la culture d’entreprise. L’embauche à la fin des études est plus facile et plus fréquente : l’entreprise ayant formé l’alternant pendant un ou deux ans a investi pour ce futur collaborateur. Il est très courant de voir plus de recrutements en assurance de candidats ayant eu une formation d’assurance en alternance plutôt que d’étudiants issus de formation initiale classique.

D’un point de vue financier, l’alternance est intéressante également : l’entreprise d’accueil doit prendre en charge les frais de formation de l’alternant, qui peuvent monter à près de 10 000 € pour les écoles privées les plus chères. En parallèle, il est rémunéré mensuellement pour son travail dans l’entreprise.

Deux types de contrats existent : l’apprentissage (de 16 à 30 ans maximum) et la professionnalisation (dès 16 ans, pour toute personne étudiante ou en recherche d’emploi). Voici quelques exemples de formation en alternance :

- Licence pro Assurance, banque, finance (IAE Nantes) ;
- Bachelor Assurance et banque en alternance : chargé de clientèle (à l’ESA) ;
- Master pro Manager de l’assurance (à l’ESA) ;
- Master pro Banque et assurance (IAE Gustave Eiffel) ;
- Master pro Management de l’assurance (ENASS).

Vous cherchez un emploi dans les assurances ? Les courtiers en assurances recrutent toute l'année, retrouvez leurs offres sur leur site ou suivez leur compte sur les réseaux sociaux ! Ensuite : à vous de jouer ! Rappel pour les étudiants : les voeux pour Parcours Sup sont à formuler avant le 29 mars ! A bon entendeur ;)

Lu 2798 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 27 Mars 2022 - 21:00 Comment bien gérer ses devises à l'étranger ?




































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias