TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Riga et Tallin s'offrent une place de choix chez Pouchkine Tours

Pouchkine Tours une des marques du 8e TO français



Pouchkine Tours vient d’organiser un voyage de presse à Riga et Tallin les capitales de Lettonie et d’Estonie, deux des trois Etats baltes. Cette escapade fut une démonstration pour qui en aurait douté du savoir-faire et de la connaissance du terrain que réserve à ses clients la « maison Salaün ». Il est aujourd’hui le 8e tour-opérateur français, le 1er à capital exclusivement familial.


Rédigé par le Dimanche 8 Novembre 2015

L'équipe Salaün Holidays sur la place de l'Hôtel de Ville de Tallin. De gauche à droite, Hugo Salaün, Stéphane Le Pennec directeur général, Jackie Lepage responsable du service Editions, Michel Salaün président, Olga Trineeva responsable de Pouchkine Tours et Jean Lallouet chargé de mission et communication.
L'équipe Salaün Holidays sur la place de l'Hôtel de Ville de Tallin. De gauche à droite, Hugo Salaün, Stéphane Le Pennec directeur général, Jackie Lepage responsable du service Editions, Michel Salaün président, Olga Trineeva responsable de Pouchkine Tours et Jean Lallouet chargé de mission et communication.
Le Groupe du très breton Michel Salaün poursuit avec une tranquille assurance sa progression à travers l’Hexagone.

La diversification de sa production, de ses destinations, son parc de véhicules de tourisme, ses partenariats et référencements l’ont hissé au 8e rang des voyagistes nationaux toutes activités cumulées (production et distribution).

Il est 2e pour le tourisme des groupes.

Dans sa brochure 2016 (sortie prévue fin novembre 2015) Pouchkine-Tours programme les trois états baltes sous toutes les formes, pour les groupes ou les individuels, à la carte ou en forfaits où tout est inclus.

L’offre propose quelques extensions à l’instar de Saint Petersburg située à 350 km de Tallin (sans visa). Les trois pays sont par ailleurs inclus dans plusieurs grands circuits découvertes de l’Europe du Nord, d’Oslo à Varsovie en passant par Mourmansk et /ou le Cap Nord.

Les trois capitales sont également programmées à la carte, « en toute liberté ».

L’escapade du week-end du 1er novembre nous a permis de découvrir Riga et Tallin. Elle a fait valoir la valeur ajoutée d’un voyage de spécialiste connaissant le terrain par rapport au « city break » que l’on fabrique soi-même en tâtonnant beaucoup.

Gain de temps, confort, balade nez en l’air avec cette impression (vérifiée) de ne pas faire le voyage de Monsieur/Madame Toutlemonde.

En les nommant on les confond… et pourtant !

Les quartiers historiques de Riga et Tallin sont interdits aux autocars et aux voitures. Pour le transfert des bagages les hôteliers se débrouillent avec les moyens du bord.
Les quartiers historiques de Riga et Tallin sont interdits aux autocars et aux voitures. Pour le transfert des bagages les hôteliers se débrouillent avec les moyens du bord.
Géographiquement regroupés, proches de l’Allemagne, de la Russie et des pays scandinaves les trois Etats baltes ont de tous temps été convoités souvent occupés et asservis.

En les nommant - Lituanie, Lettonie, Estonie - nous aurions tendance à les confondre et pourtant sous cette appellation unique chacun a son histoire, sa langue, sa culture.

Un passé récent les a rapprochés. Tous trois ont connu l’occupation nazie. Tous trois sont d’anciennes républiques soviétiques. Tous trois ont fait disparaître les statues de Lénine, les inscriptions en russe, intégré l’Union Européenne et adopté l’euro.

Le cœur historique de chacune des trois capitales est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Le parc hôtelier de Riga et de Tallin se rapproche des normes internationales. Les hôtels programmés par Pouchkine Tours, quelle que soit la catégorie choisie, sont situés dans la partie historique, au cœur des villes.

Riga, premier patrimoine « Art nouveau » d’Europe

L'hôtel Neiburgs installé dans un bâtiment Art Nouveau classé au coeur de la vieille villede Riga. Il réunit le patrimoine historique, un design contemporain et le confort d'un 4 étoiles.
L'hôtel Neiburgs installé dans un bâtiment Art Nouveau classé au coeur de la vieille villede Riga. Il réunit le patrimoine historique, un design contemporain et le confort d'un 4 étoiles.
Au bord de la mer Baltique, entre la Lituanie au sud et l’Estonie au Nord la Lettonie partage sa frontière avec la Fédération de Russie et la Biélorussie.

Grande comme deux fois la Belgique, elle ne compte que 1 800 000 habitants soit moins que Paris intra muros !

Dans cette région du monde désindustrialisée, couverte d’immenses forêts et constellée de lacs, la nature est reine. Jamais on n’abattra les vieux chênes et toujours on respectera les tilleuls respectivement emblématiques, dit-on, de l’homme et de la femme.

A une dizaine de minutes de l’aéroport, au creux de son golfe, Riga la capitale s’enorgueillit de son port, le plus vaste, le plus important (après Saint Petersburg) et le plus ancien des ports de la mer Baltique.

Elle est fière de sa vieille ville, peu changée depuis le Moyen Age, et de son étonnant patrimoine « Art nouveau ». Près de 700 bâtiments répertoriés en font la ville d’Europe qui compte le plus grand nombre de bâtiments Art nouveau.

En réalité tous les styles, du baroque au néo-classique foisonnent à Riga.

D’innombrables façades rivalisent de créativité, d’originalité. Incontournable : la rue Alberta où les 2/3 des bâtiments ont été construits par le célèbre architecte letton Mikhaïl Eisenstei (père du cinéast Sergeï Eisenstein universellement connu pour à son film « Le cuirassé Potemkine »).

Toujours théâtrales ses façades mêlent sans compter les références issues de l’Egypte antique, de la mythologie grecque et de voluptueuses beautés féminines artistiquement dénudées.

A ne pas manquer, derrière la vieille ville, le marché central. Étonnamment installé dans les anciens hangars qui abritaient des dirigeables Zeppelin pendant la Première Guerre mondiale, il est le plus grand marché couvert d'Europe, inscrit au patrimoine mondial de l'humanité – tout comme le centre historique de la ville.

Surtout ne pas croire que Riga vit avec son passé. C’est aussi une ville universitaire, animée, moderne qui offre de nombreux restaurants, salons de thé et bars où l’on peut se risquer à boire le fameux « black Balzans ».

Titrée à 45°, sombre et sirupeuse cette boisson spécifiquement lettone mélangerait des ingrédients dits naturels à de la vodka.

Tallin, une vocation historique pour le tourisme

Tallin la nuit vue du musée du KGB au 23e étage de l'hôtel Viru.
Tallin la nuit vue du musée du KGB au 23e étage de l'hôtel Viru.
Cap sur le nord par la « via Baltica » pour rejoindre Tallin capitale de l’Estonie, le plus petit des Etats baltes.

300 kilomètres, moins de 5 heures séparent les deux capitales.


Sur la rive orientale du Golfe de Finlande, frontalière de la Lettonie et de la Russie, l’Estonie est historiquement et géographiquement proche de la Finlande.

Sa langue - un cauchemar à apprendre disent les russes - appartient à la famille « finno-ougrienne » qui comprend aussi le finnois et le hongrois.

Les Estoniens occupés et asservis durant des siècles ont connu un envol précoce par rapport à ses voisins.

Avec un temps d’avance, alors qu’elle était encore une république soviétique, l’Estonie s’est ouvert à l’influence et aux investissements occidentaux ainsi qu’à l’économie de marché. Aujourd’hui le salaire moyen, le niveau de vie et les prix sont les plus élevés des pays baltes.

L’industrie du tourisme s’est considérablement développée durant ces dernières années. En tête les marchés de proximité, Russie et Finlande – Helsinki est à 85 km en ferry - qui apprécient notamment en hiver ses centres de balnéothérapie et leurs bains de boue.

Cette vocation touristique remonte à la seconde moitié du 19e siècle, époque où Tallin reliée par chemin de fer à Saint-Petersbourg devenait une station « à la mode » pour les Petersbourgeois.

Tallin se présente sous deux angles. Entièrement piétonne, la partie basse de la ville médiévale aux ruelles bordées de maisons bourgeoises, de palais et d’églises était jadis dédiée jadis aux marchands et aux artisans. Elle s’est construite autour de place de l’Hôtel de Ville, véritable cœur de la cité. L’Hôtel de Ville est considéré comme le monument gothique flamboyant le plus imposant de toute l’Europe du Nord.

A ne pas manquer , au nord de la place la pharmacie qu’on ait ou pas besoin de médicament. Elle existe depuis le 15e siècle et de 1593 à 1911 elle a appartenu à la même famille. On y pénètre comme dans un musée.

La partie haute fut le fief de la classe dirigeante. Elle est aujourd’hui celui des principales institutions, des ambassades et de certains ministères.
Le nombre et la variété des restaurants, des bars, des caves à vin, des centres d’intérêt et l’originalité des animation imaginée par ses habitants font de Tallin une ville intéressante pour des voyages de petits groupes ( de 15 à 20 personnes) en quête d’originalité.

Une piste : cette dérision et l’humour cinglant que les gens de Tallin portent sur les années soviétiques.

Une petite visite peut éclairer le sujet : le musée du KGB au 23e étage de l’hôtel Viru construit sous l’ère soviétique pour les visiteurs étrangers. Cet étage dont le numéro n’apparaît pas dans l’ascenseur abritait le centre d’espionnage du KGB et l’étonnante organisation d’écoute déployée pour surveiller les clients de l’hôtel.

Le groupe Salaün en chiffres

210 000 clients en 2014.
207 M€ de chiffre d’affaires (CA consolidé au 31/12/2014) soit + 3,3 % par rapport à 2013.
50 000 places d’avions affrétés.
4 société de transport et un parc de 160 autocars et mini-bus.

98 agences de voyages en propre qui réalisent 30 % de l’activité du groupe.
679 collaborateurs répartis dans 3 pôles d’activités. Pôle autocar : 233. Pôle TO individuels et groupes constitués : 223. Pôle agence de voyages : 223.

Les meilleures progressions : USA + 19,72 % - Espagne + 2,93 % - Portugal + 19,83 % - Canada + 11,08 % - Norvège/Cap Nord + 10,34 % - Irlande + 11,39 % - Cuba + 53,94 % - Italie/Sicile + 52,63 % - Grèce + 13,81 % :

Top 10 des destinations 2015 (29 034 clients soit 56,50 % du trafic global ). Par ordre décroissant : Etats-Unis d’Amérique, Espagne continentale, Portugal continental, Russie continentale, Russie transsibérien, Vietnam et Cambodge, Canada, Norvège Cap Nord, France Continentale, Croatie.

3 questions à Stéphane Le Pennec directeur général de Salaün Holidays

Q. Vous vous situez aujourd’hui au 8e rang des voyagistes français toutes activités confondues. Quels sont vos prochaines pistes de développement.
S. LP. Nous développer notre référencement et notre partenariat avec les réseaux de distribution volontaires et intégrés. Nous sommes très présents dans le Grand Ouest, dans l’Est avec la reprise des agences Pauli et dans la région parisienne. Le partenariat avec les réseaux nous permet d’être présents dans toutes les régions de France. Aujourd’hui, tous réseaux confondus, 2 200 agences revendent notre production. Nous avons par ailleurs un nouveau positionnement dans le transport avec la collaboration Ouibus et la sous-traitance.

Q. Quelle est la valeur ajoutée de Pouchkine-Tours et des autres marques Salaün ?
S.LP ; Notre proximité et les transferts. Notre prise en charge à domicile est proposée dans 800 villes dont Paris et sa région. Nous desservons près de 30 aéroports. A cela s’ajoute une communication ciblée pour un retour en agences de voyages quasi instantané. Cela se traduit par des opérations boites aux lettres réalisées avec plus de 6 800 000 exemplaires auxquels s’ajoutent 2 600 000 exemplaires en encartage. Notre ADN c’est d’aller chercher le client.

Q. Quel est le profil type de vos clients ?
S.LP. Il est divers à l’image de nos productions. Toutefois la majorité de notre clientèle à 57 % a plus de 65 ans et 91 % plus de 55 ans. C’est une clientèle de seniors qui a du temps libre et un pouvoir d’achat. Elle aime découvrir et voyager souvent, plus loin, plus longtemps. Elle aime le service, les transferts assurés, le confort, l’accueil en agence.




Lu 2442 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Octobre 2018 - 07:49 FTI Voyages va chercher sa croissance en Egypte



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips