TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



TUI France répond aux mandataires Nouvelles Frontières et Marmara

Pierre-Olivier Grolleau apporte ses précisions



Suite à l'interview de Christian Rochette, président de l'association des Mandataires et locataires gérants de Nouvelles Frontières et Marmara, Pierre-Olivier Grolleau, directeur du réseau des agences de voyages de TUI France a souhaité apporter des précisions.


Rédigé par Céline Eymery le Mercredi 12 Février 2014

"Nous n'avons pas tout à fait la même définition de la féodalité", avance Pierre-Olivier Grolleau, directeur du réseau des agences de voyages de TUI France, faisant allusion aux propos de Christian Rochette, président de l'association des Mandataires et locataires gérants de Nouvelles Frontières et Marmara, sur le nouveau contrat 2013.

"La revalorisation du taux de commission de 10% à 12% plus des surcom pouvant atteindre 2 points de plus, l'ouverture à de nouveaux TO et aux réceptifs via la centrale Tourcom, et la mise en place d'un CRM qui ira de pair avec la rémunération des ventes en ligne, sont des points qui me paraissent tout à fait équilibré", ajoute Pierre-Olivier Grolleau

Ce dernier a réaffirmé que l'accès à de nouveaux TO via Tourcom sera réservé aux signataires du nouveau contrat. C'est pourtant un point sur lequel Christian Rochette souhaite un déblocage pour les contrats en cours.

"Sur Tourcom notre position est ferme" a répondu Pierre-Olivier Groleau.

Concernant les ventes en ligne, les franchisés craignent de ne pas atteindre le palier actuel de la prime de 3150 euros versée annuellement.

"A très court terme c'est possible", concède le directeur du réseau, "mais à long terme avec le développement des ventes sur Internet, nous espérons que ce montant soit dépassé. Nous sommes d'ailleurs le seul réseau d'agences à commissionner les ventes en ligne.

Nous sommes ouverts au dialogue, et il y aura une période de transition."
poursuit-il.

25 agences ont d'ores et déjà signé le contrat 2013

Autre point noir du contrat pour les mandataires, le paiement en date de départ, à la place du règlement en date de réservation.

"Le dialogue est ouvert sur ce sujet. L'objectif est d'accompagner les mandataires et locataires gérants au cas par cas sur 6 mois, avec des avances de trésorerie en fonction des commissions touchées l'année précédente. Nous souhaitons agir avec souplesse", précise Pierre-Olivier Groleau.

A ce jour, le directeur du réseau d'agence TUI France annonce que 25 agences ont d'ores et déjà signé le contrat 2013. Objectif : atteindre 70 signatures sur 140 agences mandataires, d'ici septembre 2014.

Il assure que les anciens contrats se poursuivent et sont respectés.

Plusieurs repreneurs se seraient également manifestés pour 26 points de ventes intégrés susceptibles de passer sous franchise dans le cadre du plan "Perspectives" du Groupe.

A propos du périmètre du réseau de mandataires, Pierre-Olivier Groleau a précisé : "nous ne sommes pas dans une démarche de conquête, mais nous restons ouverts aux opportunités".

Lu 1879 fois
Notez

Commentaires

1.Posté par AgV le 13/02/2014 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il eut été de bon aloi de faire passer un communiqué aux intéressés plutôt que des réponses par presse interposée...
La communication est aussi une valeur à ajouter aux contrats semble-t-il.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias