TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Tendances été 2018 : la Tunisie ne parvient pas à détrôner l'Europe

Où en sont les ventes pour l’été 2018 ?



Que la météo le veuille ou non, l’été arrive. Et avec lui, le retour de la Tunisie dans le top des ventes de voyages. Comment se comportent les voyageurs cette année, où vont-ils et que consomment-ils ? Les tour-opérateurs nous répondent.


Rédigé par le Jeudi 14 Juin 2018

Les Canaries sont en bonne place pour être la première destination de l'été - Photo libre de droit à Fuerteventura
Les Canaries sont en bonne place pour être la première destination de l'été - Photo libre de droit à Fuerteventura
Un été globalement positif. C’est le sentiment général chez les tour-opérateurs (TO) vis-à-vis du comportement des voyageurs français.

Si 2017 annonçait un redoux sur le tourisme français, en 2018, « tout va très bien » annoncent en cœur les professionnels interrogés.

Pour Aurélien Aufort, directeur général adjoint de Voyamar-Aerosun, « 2017 était une très bonne année, la croissance n’est donc pas élevée mais en réalité les chiffres seront plus hauts ».

Chez FTI Voyages, l’année a commencé très fort, avec une croissance à 50% sur les 6 premiers mois, et une prévision à la hausse au global sur la saison.

« Le début d’année à été très bon, ensuite il y a eu les grèves et la météo, le mois de mai a été mauvais pour tout le monde. Les agences étaient vides, mais en juin ça repart très bien », annonce Axel Mazerolles, directeur général France de FTI Voyages.

Un point de vue qui n’est pas partagé par tous : chez Thalasso n°1 au contraire, « il y a eu une grande vague de départs entre le 15 avril et le 15 mai avec des scores jamais atteints et + 30% » explique Samia Benslimane, directrice des opérations.

L'effet "Coupe du Monde" ?

Pour le TO, ce mois de mai pourrait rattraper les possibles retards du mois de juillet qui, pour lui comme pour ses concurrents, risque d’être compliqué par la Coupe du Monde : dans un pays de fan de foot comme la France, hors de question de regarder les matchs en vacances loin de ses amis, de sa famille, et de l’ambiance générale.

Mais le foot n’est pas le seul coupable de la baisse du mois de juillet. Depuis quelques années déjà, les habitudes changent et les clients choisissent de plus en plus de partir en dernière minute.

« Désormais, on y voit plus clair fin juin, et c’est compliqué au quotidien », regrette Aurélien Aufort, pour qui l’arrivée des low cost a beaucoup nuit à la fois aux charters et aux habitudes.

« Depuis 4 ou 5 ans, juillet se commande en dernière minute, ajoute Samia Benslimane.

Chaque année, les médias grand public annoncent qu’il y a des opportunités de prix lors de ce mois, c’est irrationnel mais les clients pensent qu’ils peuvent faire des affaires en dernière minute. C’est une croyance qui n’existe pas en août, mais sur juillet, les gens jouent au poker ».

Des Clubs, des clubs et encore des clubsc

Il y a des destinations sur lesquelles tout le monde a misé cette année : le Maroc et surtout, la Tunisie.

« La Tunisie, c’est clair net et précis, c’est LA grosse reprise indique Aurélien Aufort. Nous avons doublé les réservations. Cela fait 7 ou 8 ans qu’on n’avait pas connu une telle reprise. »

Très présent en Tunisie en général, et notamment à Djerba, Voyamar profite du retour de la destination, et projette d’installer un nouveau Naïa Club à Hammamet en 2019.

Ce sont les clubs qui profitent le plus de la reprise de la Tunisie. La formule club est d’ailleurs la solution favorite des voyageurs français, toutes destinations confondues. Chez TUI, le lancement du Club Lookéa Samoa est une réussite et s’inscrit directement dans le top des meilleures ventes du groupe.

« Sur la Tunisie, nous avons procédé à une augmentation significative de notre offre sur l’été avec six clubs Lookéa et Marmara, dont quatre nouveautés note Pascal de Izaguirre, qui ajoute : « nous notons une très belle progression à deux chiffres sur la Tunisie, qui retrouve sa place de meilleur rapport qualité/prix. »

La Tunisie ne nuit pas à l’Europe

Et en effet, club ou pas, le prix particulièrement attractif de la Tunisie relance la destination, sans pour autant nuire au reste du pourtour méditerranéen.

« Les volumes en Tunisie ne sont pas encore assez forts pour nuire aux autres destinations méditerranéennes », note Aurélien Aufort. Et le public n’est pas le même, ajoutent d’autres TO, parmi lesquels Thalasso n°1, pour qui le top des meilleures ventes reste les Canaries.

Selon Samia Benslimane, « il n’y a pas de vases communicants, les budgets ne sont pas les mêmes et je ne suis pas convaincue que la clientèle de la Tunisie se soit reportée sur l’Espagne ou la Grèce par exemple ». Et pour cause, « toutes les destinations européennes cartonnent », insiste Axel Mazerolles.

Malgré le retour en fanfare de cette destination-clé pour les Français, le gros des ventes se situe entre l’Espagne et la Grèce, en passant par l’Italie, la Croatie… et Malte, qui se fait remarquer cette année.

Ainsi, Malte représente 7 000 passagers pour Travel Europe en 2018, contre 5500 en 2017, et le volume continue de grimper.

Helmut Gschwentner, directeur général de Travel Europe, commente : « le fait que la Valette soit la capitale européenne de la culture booste les ventes, et de notre côté nous avons de beaux hôtels, et une grande diversité d’aéroports de départ : une demande d’au moins 65 passagers suffit pour que nous posions un charter depuis n’importe quelle ville de province »

Même constat pour l’intérieur de la Croatie, qui séduit de plus en plus hors saison, en juin ou septembre, et où Travel Europe fait +10% cette année.

La confiance revient en Afrique

« L’Europe inspire confiance » insistent les TO, mais d’autres destinations tirent leur épingles du jeu.

« Typiquement, l’Egypte, ça se vend comme des petits pains, et nous misons beaucoup sur Bodrum en Turquie » indique Axel Mazerolles, qui s’intéresse aussi de près aux Emirats Arabes Unis, (« une des destinations de demain »,) et affrète dès cet été des charters à partir de Paris et Bâle-Mulhouse.

Dans la région, la Jordanie et Oman sont aussi en progression.

Autre destination qui fonctionne bien cette année, l’Afrique de manière générale, qui est « en hausse dans la plupart des pays », indique TUI, insistant sur « de très belles performances en Tanzanie, Afrique du Sud, Sénégal, Namibie et Ethiopie ».

Aurélien Aufort note aussi « la forte hausse » de l’Afrique du Sud et la progression du Kenya dans son carnet de ventes. « Ça redémarre, ce sont des adresses mythiques et il n’y a pas de secret : dès que ça va au niveau politique, le tourisme redémarre », ajoute-t-il.

Enfin, le Canada reste un classique, et la Colombie une destination confidentielle qui monte. Rendez-vous l’année prochaine, pour voir si elle aura tiré son épingle du jeu.

Lu 1643 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips