TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Vision du Globe : les tribulations d'un Comité d'entreprise bloqué au Rajasthan

Fermeture des portes du parc avec grilles et cadenas...



Vision du Globe qui a laissé un drapeau de plus d'1 million d'euros à l'APST, ne payait plus ses fournisseurs malgré les acomptes versés. Un groupe de 23 personnes, émanation d'un CE, s'est retrouvé en galère au Rajasthan, limite séquestration, en raison de prestations non réglées. Récit.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 4 Mai 2011

Le Rajasthan, une destination qui trompe énormément... lorsque le voyagiste n'a pas réglé les prestataires ?
Le Rajasthan, une destination qui trompe énormément... lorsque le voyagiste n'a pas réglé les prestataires ?
"Je suis trésorière de mon Comité d’entreprise et en charge des voyages.

J’ai organisé avec VISION DU GLOBE en mai/juin 2010 un voyage au Rajasthan qui a eu lieu du 13 au 24 avril 2011 (contrat signé le 10 juin 2010 avec règlement des 30% de réservation) pour 23 personnes.

J’ai effectué le solde 30 jours avant le départ comme demandé. Le voyage s’est très déroulé jusqu’au soir du 21 avril, où notre guide me prévient que l’agence à PARIS désirerait me parler car il y aurait des problèmes.

Après quelques difficultés, je rentre en contact avec eux, aucun élément ne ressort de cette discussion, une confusion complète, il refuse de me faire part de quoique que soit.

Pourquoi voulaient-t-ils me parler ? Je commence à m’inquiéter...

Il faudra débourser 17.000 € pour poursuivre le voyage...

Le lendemain matin, vendredi 22 avril vers 8 h 30, le guide m’informe du dépôt de bilan de VISION du GLOBE et me demande de joindre le correspondant local de l’agence à DELHI, ce que je fais.

Un peu sèchement, cette personne m’informe que nous pourrons continuer le voyage à condition de verser les 17.000 €, que VISION du GLOBE lui doit pour les prestations fournies et non réglées (malgré ses très nombreuses relances auprès du TO).

Notre car est rappelé, et nous nous retrouvons à SARISKA seuls, au milieu d’une réserve animalière. Nos bagages laissés au milieu de l’allée.

Nous contactons l’ambassade de France à DELHi, qui nous fournit les coordonnées d’un autre tour opérateur pour finir notre circuit (à nos frais).

Mais nous sommes toujours dans une impasse car l’hôtel où nous nous trouvons refuse de nous laisser partir si nous ne réglons pas notre chambre (220 €/couple pour la chambre, les repas et prestations fournies).

Fermeture des portes du parc avec grilles et cadenas (je ne sais pas où nous aurions pu aller, n’ayant rien à des kilomètres à la ronde et sans moyens de transport).

Notre guide me demande de prendre contact avec Monsieur BATHIA (directeur de l’agence ACME, qui organise notre voyage sur place) qui se trouve à ce moment présent en France.

Lors de notre conversation, il me demande des garanties, que pouvons-nous lui donner ? Il me conseille de prendre contact avec un responsable de APS pour pouvoir trouver une solution.

Aucune assistance, voire un mépris complet...

Ce que je fais, non sans mal. Il doit en référer à son responsable. Le PDG de APS est en route pour TOULOUSE, il faut attendre sa disponibilité.

Je vous passe les nombreux autres appels que nous avons échangés avec M. BATHIA, APS et VISION du GLOBE.

Enfin à 16h / 16 h30 notre guide nous informe que APS venait de s’engager à rembourser toutes les prestations, ainsi que celles à venir.

La situation est enfin débloquée. Aucune assistance de VISION du GLOBE, voire un mépris complet. Le car est rappelé, il faut encore attendre.

Nous avons désormais le droit de déjeuner si nous le souhaitons, mais le groupe désire partir au plus vite, en sachant que pour nous rendre à AGRA il nous faut environ 5 h. Les esprits sont un peu échauffés.

Les grilles ne sont toujours pas ouvertes, il faut attendre l’accord du responsable de l’hôtel. Cela commence à devenir très pénible.

Au final, nous avons loupé une journée complète, n’avons pas fait notre excursion à FATEHPUR SIKRI, n’avons pas déjeuné (toutes ces prestations avaient été payées).

''Une situation qui nous dépassait complètement...''

Stress très important, car nous nous trouvions dans une situation qui nous dépassait complètement.

Une situation dont nous n’étions absolument pas responsables. Grand merci à SANJAY, notre guide qui nous a apporté tout son soutien et son aide. Très mauvais souvenir.
.
Je réagis aujourd’hui à l’article paru dans un support professionnel du 2 mai 2011 où « IRVIN ROSENTAL » explique : « Nous sommes payés de plus en plus tard. Par ailleurs, j’ai préféré régler les fournisseurs des pays où se trouvaient mes clients pour assurer leurs voyages »

FAUX. Sinon pourquoi nous serions retrouvés dans cette situation de prises d’otages pour débloquer le conflit ?

Nous avons vécu une très mauvaise expérience, je les en tiens pour complètement responsable, car ils étaient parfaitement au courant de leur situation financière, et il est inadmissible de laisser partir des personnes aux quatre coins de la planète sans envisager les conséquences que leur incompétence peut engendrer.

Je suis à ce jour, sans nouvelles de leur part, malgré le courrier que je leur ai adressé à mon retour.
Je reste à votre disposition,

Cordialement"

Mme Dominique GRATIAUX
Trésorière Comité d’Entreprise

Lu 6919 fois

Notez



1.Posté par Gaudin le 05/05/2011 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nouveaux jobs tourisme à venir :

1. Conseiller en "pré-arnarques" pour CE aveugles et sites e-tourisme jeunes et fous
2. Protection privée pour Groupes Seniors dans villes à risques

Quelqu'un souhaite investir dans "you better watch out" France ?

Patrick.

2.Posté par Dubitatif le 05/05/2011 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Patrick Gaudin...
Directeur du développement: probablement que oui...
Directeur production: pas l'ombre d'un doute...
Directeur communication: définitivement non!

3.Posté par lemarinier le 05/05/2011 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En temps qu'agent de voyages nous avons travaillé de temps en temps avec longs courriers sans savoir que ce t. o avait été repris il y a 3 ans par un monsieur irvin rosenthal.
il est certain que si nous avons su cela nous aurions été beaucoup plus prudent car nous avons en mémoire l'affaire transafaris avec un gros dépôt de bilan deux jours après une grande fête où étaient invités des centaines d'agents de voyages et cette affaire a laissé des milliers de passagers sur le carreau au mexique aux usa et au kenya. (de mémoire entre 1995 et 1998)
Et, sur les conseils de longs courriers nous avons prépayé des prestations sur le kenya avec un receptif african secrets que nous pensions société indépendante kenyane or il s'avère que cette société dépend aussi de visions et du même monsieur et que donc elle dépose aussi, toute une cascade de sociétés "écrans" ou autres?
Nous sommes surpris que cette personne puisse avoir une activité dans le tourisme après ce gros problème il y a quelques années.
A qui la faute si certaines personnes avec tout ce qui est demandé pour obtenir une licence arrivent à passer au travers.
salutations
michel lemarinier

4.Posté par pascale le 05/05/2011 14:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo à M.Bhatia qui a eu le courage de stopper l'hémorragie!
il y en a marre que ce soit toujours les réceptifs qui sont en bout de chaîne qui trinquent.
où passe l'argent que les clients versent à un mois du départ ?
la crise à bon dos

5.Posté par GERONIMO le 05/05/2011 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aujourd'hui, certains TO, totalement ignorants de certaines de leurs destinations et non contents d'être nourris à la petite cuillère par les réceptifs qui fournissent programmes détaillées, illustrés et prix serrés, ils laissent le soin à leurs partenaires étrangers d'effacer les ardoises.... Bizarre que la loi et la justice française autorise une telle impunité surtout pour un chef d'entreprise récidiviste. On pourrait comparer M. Rosenthal à une plante monocarpique qui ne fleurit qu'une seule fois avant de mourrir et d'essaimer sous d'autres horizons....

6.Posté par Hétroit le 06/05/2011 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes une petite association nous avons payé en totalité à Vision du Globe un départ prévu pour nos adhérents en mai 2011.

APS nous considère comme revendeur et n'applique pas la garantie; motif depuis quelques mois nous avons obtenu un numéro immatriculation Atout France pour être en conformité avec le code du tourisme (ce qu'ignore beaucoup de CE et assos...qui n'ont pas effectués cette demande).

Quels recours avons nous ? Déposer le bilan ? et laisser pleurer nos adhérents ?


7.Posté par GERONIMO le 06/05/2011 15:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A Hétroit. Vous auriez pu demander à Monsieur Rosenthal mais il a choisi de 'régler les fournisseurs des pays où se trouvaient [ses] clients pour assurer leurs voyages' (enfin certains seulemen). Apparemment avec l'argent de vos adhérents... Difficile de croire qu'un chef d'entreprise responsable attende de se retrouver dans une situation aussi catastrophique sans tirer le signal d'alarme plus tôt... Vraiment triste pour vous. Mais il est vrai que parfois en payant un peu plus cher certes on a plus de chance de mettre ses oeufs dans in panier solide.... Dans le monde des voyages aussi la sécurité a un prix.... En tout cas il est assez choquant que l'APS ne fonctionne pas pour vous car vous n'êtes pas une société et ne dégagez pas de profit. Plein de courage.

8.Posté par Hétroit le 07/05/2011 08:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci GERONIMO

en fait on est considéré comme revendeur.
nous avons demandé une immatriculation Atout France, pour être en conformité avec la Loi.
En effet dés lors que l'on propose des voyages même à nos propres adhérents la Loi oblige à être immatriculés.
Ceci semble être ignoré par les CE, assos etc...
Cette immatriculation nous porte donc préjudice.
Il aurait suffit apparemment que Vision du Globe fasse autant de contrats individuels que de participants au voyage pour que APS fonctionne.
La Loi qui protège le consommateur est bien faîte !!!!dans notre cas c'est plutôt le contraire.
Nous avons un dossier de sinistre déclaré auprès de notre assureur RCP; la suite ?

9.Posté par AUGAGNEUR le 09/05/2011 02:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis gérant depuis 21 ans d'un petit Tour Opérateur groupiste et je n'ai certes pas le chiffre d'affaire que faisait feu Vision du Globe, car je ne vend pas du prix mais mais du service de qualité avec pour objectif que mes clients reviennent satisfaits de leur voyage. Alors oui je vend beaucoup moins, mais je suis encore là, alors que bien d'autres sont nés après moi et ne sont plus... Maintenant en ce qui concerne une garantie fiable à 100% ne comptez pas sur l'APST, Ce n'est pas un puits sans fond et les cotisations risquent encore d'augmenter. Non, si les client souhaitent être réellement protégés il n'y a que la caution bancaire qui offre une vrai garantie financière.

10.Posté par GERONIMO le 09/05/2011 11:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
POUR AUGAGNEUR - Les clients n'étaient pas mécontents des prestations de VDG. Le problème se situe ailleurs. Mais des prix peut-être trop bas et une gestion abracadabrantesque peuvent conduire à ce genre de désastre où clients, prestataires et salariés paient les pots cassés... Apparamment les clients de VDG payaient rubis sur l'ongle... S'il ne s'agissait que d'un retard de règlement un redressement pourrait suffire...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle