TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Voyages scolaires et linguistiques : un collectif interpelle une nouvelle fois le gouvernement

en attente d'une fiche repère publiée par le Ministère de l'Education nationale



Le Collectif des Agences de Voyages Scolaires et Linguistiques formé de 5 agences spécialisées tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme et demande à l'Etat de poursuivre ses efforts notamment en matière d'activité partielle, d'exonération des cotisations et de rembourse des PGE.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 28 Septembre 2020

"Les ventes sont à 0 depuis des mois, la trésorerie, pour ceux qui en ont encore, réduit à vue d’œil et les prêts garantis par l’État ne sont plus qu’une menace maintenant que nous savons avec certitude que l’activité ne reprendra pas avant un bon moment…" - Depositphotos.com Rawpixel
"Les ventes sont à 0 depuis des mois, la trésorerie, pour ceux qui en ont encore, réduit à vue d’œil et les prêts garantis par l’État ne sont plus qu’une menace maintenant que nous savons avec certitude que l’activité ne reprendra pas avant un bon moment…" - Depositphotos.com Rawpixel
Le Collectif des Agences de Voyages Scolaires et Linguistiques (composé des entreprises Ados Voyages, Horizons du Monde, Merveilles du Monde, PG Trips, et Vivalangues) interpelle une nouvelle fois l'Etat sur l'urgence de la situation des entreprises spécialisées dans les voyages de jeunes.

Lire : Voyages scolaires : des patrons se désolidarisent des syndicats pour crier à l'aide !

Pour rappel Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat en charge du tourisme avait annoncé lors de l'Assemblée générale des Entreprises du Voyage le 15 septembre 2020 qu'une fiche repère fixant la doctrine en matière de voyages scolaires allait être publiée aux alentours du 18 septembre par le Ministre de l'Education Nationale.

Mais depuis le contexte sanitaire a bien évolué et au 28 septembre, ces entreprises attendent toujours la publication de cette fameuse fiche sans se faire d'illusion. Dans un communiqué le collectif souligne que la fiche repère est "tout de même très attendue par la profession pour juger de la nouvelle « doctrine »" même si elle sera "probablement sans véritable utilité".

Pour ces entreprises la situation est urgente : "Les ventes sont à 0 depuis des mois, la trésorerie, pour ceux qui en ont encore, réduit à vue d’œil et les prêts garantis par l’État ne sont plus qu’une menace maintenant que nous savons avec certitude que l’activité ne reprendra pas avant un bon moment…" indique le collectif.

Il demande sur une condition de viabilité financière antérieure pour les entreprises bénéficiaires (au moins 2 bilans positifs sur les 3 derniers et une situation globalement positive au cumul) : le maintien de la prise en charge du chômage partiel à 100 %, l'exonération des cotisations patronales, le report des décisions de rétrocessions des PGE (Prêt garanti par l'Etat) jusqu'en décembre 2021 et la prise en charge des frais fixes des entreprises (avance sur prévisionnel à 4 mois, dépenses contrôlées sur justificatifs et comparaison avec l’année n-2).

"Qu’attend le Gouvernement Français pour agir ? Si rien n’est fait, c’est plus d’1 million de chômeurs en plus qui va lui tomber sur les bras. On dirait que le Gouvernement préfère attendre et recruter des conseillers Pôle Emploi…" lance le collectif alors que la prochaine réunion interministérielle sur le tourisme aura lieu le 15 octobre prochain.


Lu 1144 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex