TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Belgique : 7 bonnes raisons de visiter Louvain (Leuven)

la ville est située à quelques encablures de Bruxelles



Cité estudiantine, d’art et de culture, Louvain est aussi un lieu de prédilection pour les épicuriens. La ville est remarquablement située à une demi-heure de la capitale européenne.


Rédigé par Jean-Paul COMBE le Samedi 26 Janvier 2019

Le chiffre 7 est certainement le plus symbolique de tous les nombres : c’est, notamment, celui des merveilles du monde, des péchés capitaux, des jours de la semaine, des notes de musique, des couleurs de l’arc en ciel, des sacrements, des nains de Blanche Neige…

Ajoutons très modestement 7 bonnes raisons de visiter Louvain (Leuven en Flamand). Itinéraire en 7 étapes de l’Hôtel de ville à l’Abbaye du parc.

L’hôtel de ville

L’hôtel de ville, merveille d’art gothique - DR visite Leeuven
L’hôtel de ville, merveille d’art gothique - DR visite Leeuven
C’est pour faire mieux que Bruxelles, sa rivale du Duché, que Louvain a bâti un nouvel hôtel de ville au milieu du XVème siècle.

Coincé entre les immeubles l’édifice ne pouvait pas être plus large que celui de sa rivale, ni plus haut par risque d’enfoncement. C’est donc sur la façade que s’est portée l’attention des concepteurs.

Flanqué de six tours c’est un des hôtels de ville gothique les plus célèbres au monde.

Le bâtiment compte trois étages, entre les fenêtres des saillies avec deux niches de même que sur les tours d’angle, soit en tout 236 niches restées vides pendant plusieurs siècles.

Ce n’est qu’au XIXe que l’on décida de mettre une statue dans chaque niche sur les conseils de Victor Hugo, grand amoureux de la Belgique.

Symbole de la Flandre, un Beffroi aurait dû coiffer l’édifice, on a dû renoncer en raison de la fragilité du sol.

Mais l’Hôtel de ville est bien plus qu’une façade. Une visite guidée est organisée chaque jour : salle des pas perdus, salle du conseil, des mariages, salle de tous les styles de Louis XIX à Louis XVI. A l’étage, les curieux pourront admirer de très belles toiles flamandes et plafonds en chêne.

Le Grand Béguinage

Il ne reste plus de béguines mais les 81 maisons de poupées à colombages réparties sur trois hectares entre deux bras de la Dyle - Photo Depositphotos.com borisb17
Il ne reste plus de béguines mais les 81 maisons de poupées à colombages réparties sur trois hectares entre deux bras de la Dyle - Photo Depositphotos.com borisb17
Fondé au XIIIe siècle, le béguinage de Louvain était l’un des plus grands de Belgique.

A l’âge d’or, au XVIIe, il abritait 360 béguines installées en communauté religieuse sans pour autant prononcer des vœux définitifs. Elles faisaient partie d’aucun ordre, elles avaient fait vœux de chasteté et d’obéissance, mais pas de pauvreté elles pouvaient donc avoir des biens et des revenus.

Broderie, couture, enseignement, soins aux malades constituaient l’essentiel de leurs activités.

Il ne reste plus de béguines mais les 81 maisons de poupées à colombages réparties sur trois hectares entre deux bras de la Dyle.

Racheté et restauré, le grand béguinage est aujourd’hui un quartier plutôt huppé, voire « boboïsé », occupé par des cadres, enseignants et certains étudiants.

Il est classé au patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le plus long comptoir d’Europe

Prise entre l’Hôtel de Ville et la collégiale Saint- Pierre : la Grand ‘Place, contrairement à son nom, n’est pas la plus vaste de la ville.

Privée de dégagements conséquents, elle offre peu de recul pour admirer la façade flamboyante de l’Hôtel de ville alors que les terrasses des cafés manquent un peu d’espace.

Sur le côté, la Table Ronde, bâtiment gothique, reconstruit à l’identique dans les années 20 s’harmonise avec les maisons flamandes à pignons.

A quelques encablures de là, on tombe sur le cœur battant de la ville : la superbe place du marché. Constituée presque uniquement de cafés et de restaurants (plus d’une quarantaine alignés) c’est, dit-on, le plus grand bar d’Europe.

Ces estaminets font partie des 190 restaurants et cafés de Louvain, ville de Flandre où l’on trouve la plus grande concentration d’établissements.

Berceau de la « Stella »

C'est à Louvain qu'est née la célèbre bière Stella - DR
C'est à Louvain qu'est née la célèbre bière Stella - DR
C’est à Louvain que la Stella Artois a vu le jour.

Tout débute en 1926 à la brasserie artisanale de Sébastien Artois. Cette année le brasseur produit une bière de Noël d’une grande pureté.

Baptisée « Stella » (du latin étoile) le breuvage rencontre immédiatement le succès. Devant la forte demande la maison décide de produire cette bière toute l’année.

La Stella devient une des Pills les plus populaires en Belgique et gagne le marché étranger à la fin du XXe siècle. Positionnée dans le haut de gamme, la bière de Louvain est distribuée aujourd’hui dans 80 pays. On visite la brasserie sur rendez-vous.

On peut, aussi, déjeuner au grand café De Hoom, berceau de le Stella.

Bibliothèque universitaire : reconstruite deux fois

Bibliothèque de l'Université de Louvain - Photo Depositphotos.com santirf
Bibliothèque de l'Université de Louvain - Photo Depositphotos.com santirf
En 1914 la Halle de l’université part en fumée et avec elle sa bibliothèque séculaire et ses 300 000 ouvrages.

Grâce à des fonds américains un complexe de style renaissance flamand est construit après le premier conflit mondial. La tour qui domine les toits de la ville contient le plus grand carillon de Flandre avec 63 cloches.

Maudit, le bâtiment aura vécu un quart de siècle, seulement. Les allemands l’ont totalement détruit pendant le second confit mondial.

Pierre par pierre il est reconstruit à la libération suivant les plans originaux. Aujourd’hui la bibliothèque peut se targuer d’avoir 1,5 million de volumes à la disposition des 51 000 étudiants que compte la ville.

A l’intérieur de la tour que l’on visite une exposition retrace l’histoire de la guerre et de la reconstruction. C’est au sommet, sur le balcon que l’on a la meilleure vue sur Levain.

Collégiale de Saint-Pierre

L’église Saint-Pierre - DR visite Leeuven
L’église Saint-Pierre - DR visite Leeuven
Bâtie entre le XVe et le XIIe siècle sur les ruines d’une église romane, la collégiale Saint Pierre est un modèle de style gothique tardif brabançon.

Si l’extérieur manque un peu d’élévation, l’édifice est remarquable par les sept chapelles rayonnantes qui entourent le chœur.

L’intérieur impressionne par ses proportions et par la hauteur de sa voûte. Et c’est dans le chœur et le grand chœur que l’on trouve les trésors : des statues, des tableaux, des reliques, ostensoirs et calices en orfèvrerie.

Les œuvres maîtresses sont trois tableaux de primitifs flamands : « La Cène » « Le martyr de Saint-Erasme » tous deux de Dirk Bouts et le triptyque Edelheer, reproduction contemporaine de « La descente de la croix » de Rogier van der Weyden.

Abbaye du parc

Photo visitleuven.be
Photo visitleuven.be
A l’origine chasse privée, ce parc à gibier a été offert aux pères Norbertins, en 1129, pour qu’ils y établissent une abbaye. Ils habitent le domaine depuis.

Avec 3500 ha de terrains et de propriétés dans 130 villages du Brabant, l’abbaye est une des plus importantes et des plus protégées de Belgique et des Pays-Bas.

Au cours des siècles, elle a gardé son authenticité et les bâtiments : le moulin à eau, l’église le cloître n’ont pas changé depuis le XVIIe siècle, l’intérieur et les façades sont restés intacts.

Dans la bibliothèque on remarquera les plafonds en stuc et les précieuses collections de livres d’estampes et d’œuvres d’art.

Protégé, le site avec ses espaces ouverts, ses allées, ses étangs, ses prés est un lieu privilégié pour les promeneurs et joggeurs. C’est en quelque sorte le poumon vert de Louvain.

Infos pratiques :

Renseignements
Office de tourisme
Tel : 01 56 89 14 42
www.visitflanders.com
www.visitleuven.be
info.fr@visitflanders.com

Y aller

Trains
Thalys pour Bruxelles au départ de Paris Gare du Nord (1h 20 de trajet)
Correspondance de Bruxelles-Midi toutes les 10 minutes environ (30mn de trajet).

Où manger

Restaurant De Klimop :
Très accueillant, face à la gare, cuisine soignée (carpaccio de bœuf, saumon grillé) copieuse, un peu trop même ; on peut se contenter d’ un seul plat.

Restaurant Julia & Elias ( Busleidengang 6) :
Caché dans une petite ruelle sur le marché aux poissons, ce petit restaurant tenu par les patrons offre une cuisine créative et raffinée faites devant vous.

Restaurant Kokoon (Meiersstraat 1) :
Cadre plutôt cosy pour un restaurant bien situé au cœur de la ville. Très fréquenté, la brasserie est d’un bon rapport qualité/ prix. Grand choix de bières, il est prudent de réserver.

Où dormir

Park inn Hôtel
A trois minutes à pied de la gare, au bout du pont piéton qui traverse la station. Idéalement placé pour les voyageurs cet hôtel de la chaine Radisson offre des chambres au design moderne.

L’hôtel possède aussi une salle de sport et un restaurant « branché » ù sont servis de copieux petits déjeuners.

Lu 1246 fois

Tags : belgique, louvain
Notez


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Février 2019 - 19:00 Aveiro, une Venise portugaise au centre du pays



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips