TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Bilan ANAé : Des voyages d'affaires moins ostentatoires

Congrès, conventions, séminaires, incentives…



En période de crise, les entreprises mettent la pédale douce sur leur communication événementielle. Moins de shows, de paillettes et de prestations VIP, et des destinations moins exotiques. L’heure est à la sobriété et, par conséquent, au tassement de la marge brute des agences spécialisées.


Rédigé par Yves BARRAUD le Mercredi 23 Septembre 2009

Chaque année, à l’occasion de Top Résa, l’Association des agences de communication événementielle (ANAé) tire le bilan de l’année écoulée et évoque les perspectives. Elle s’appuie pour cela sur l’étude détaillée des rapports d’activité de ses adhérents (67 agences) qui, en 2008, ont réalisé 716 millions d’€ de chiffres d’affaires avec 1.420 collaborateurs.

Premier constat (qui n’est pas une surprise) : Le business de l’événementiel a été impacté par le ralentissement économique observé à partir de septembre 2008. Si le chiffre d’affaires global des adhérents de l’ANAé est en hausse de 8% en 2008 (contre 11% en 2007), la marge brute (l’indicateur référence de la profession) est de 1% (contre 5% en 2007).

L’activité « organisation d’événements » (congrès, conventions, séminaires, lancements de produits…) a plutôt très bien résisté (CA à +12% et MB à +8%). Mais la marge brute générée par le tourisme d’affaires, et notamment les incentives, est en baisse de 11%.

59% de patrons d’agences pessimistes

Philippe Fournier, Président de l'ANAé, organisation, d’événements,congrès, conventions, séminaires, lancements de produits,
Philippe Fournier, Président de l'ANAé, organisation, d’événements,congrès, conventions, séminaires, lancements de produits,
« En période de crise et de restructurations, nos clients ont évité de verser dans l’ostentatoire », constate Philippe Fournier, Président de l’ANAé. Entendez par-là qu’ils ont opté pour des « événementiels » moins tape-à-l’œil et des destinations moins exotiques, réduisant d’autant la marge des agences.

À 59%, les patrons d'agences interrogés en août dernier estiment que le business global de la communication événementielle accusera une baisse dans les prochains mois (ils étaient 17% à le penser l’année dernière à la même époque). Pour autant, ils ne sont plus que 49% à penser que l’activité de leur propre agence va baisser.


Lu 2038 fois

Tags : anaé
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus







QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias