TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



CETO : "Les TO ont touché le fond, pas de grande braderie sur l’été"

La Tunisie en chute libre, le Maroc refait surface



Les tour-opérateurs ont-ils « atteint le creux de la vague » ? C’est ce que veut croire René-Marc Chikli, le président du Ceto au regard des réservations moyen courrier de l’été 2013, quasiment au niveau de 2012 chez 12 producteurs représentatifs. Après un hiver « pire que celui de 2008/09 », les TO espèrent donc à une amélioration de l’activité… même sur la Tunisie. Petite précision sur l’organisation des tour-opérateurs : tous les dossiers « politiques » seront désormais gérés par le syndicat Seto, tandis que l’intelligence économique restera l’affaire de l’association Ceto.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Jeudi 20 Juin 2013

Si la fréquentation Tunisie de l’hiver a été mauvaise, les producteurs sentent néanmoins un certain réveil du marché.   Le recul de 23% il y a quatre mois n’est plus aujourd’hui que de 18% - DR : JDL
Si la fréquentation Tunisie de l’hiver a été mauvaise, les producteurs sentent néanmoins un certain réveil du marché. Le recul de 23% il y a quatre mois n’est plus aujourd’hui que de 18% - DR : JDL
C’est donc le Ceto qui a révélé le baromètre semestriel hiver 2012/13 portant sur la période 1er novembre-30 avril.

Et René-Marc Chikli l’affirme : "l’hiver 2013 fut pire que celui de 2008/09 pour les tour-opérateurs".

Baisse du chiffre d’affaires de -6,9% à 2,124 milliards d’euros, dont 1,676 milliard soit -7,2% pour le voyage à forfait et 448 millions d‘euros pour les vols secs, soit -9,7%.

La baisse générale du trafic se situe à -11% avec 2,621764 clients, 1 515892 pax sur les forfaits et 1 105 872 clients pour les vols secs.

La seule bonne nouvelle de la saison c’est que les producteurs avaient prévu une activité à la baisse, réduisant ainsi leur stock pour maintenir une recette unitaire correcte.

Cette dernière est d’ailleurs à la hausse, de +4,6%, à 810 euros, se décomposant en 1 105 euros pour le prix moyen du forfait (+5,3%) et 405 euros le vol sec (+4,4%).

Les baisses à deux chiffres enregistrées sur la vente de forfaits des dix premières destinations se constatent sur la Tunisie -33%, la République dominicaine -27%, la Turquie -17,2%, les Antilles françaises -17%, Maurice -15,1%.

La Tunisie accuse également une baisse sur les vols secs de 30,4% avec 87 094 billets vendus.

Le Maroc qui prend la tête des destinations les plus demandées

Paradoxalement, certaines destinations que d’aucuns annonçaient comme perdues pour les forfaits reviennent en force chez les TO.

Exemple, le Maroc qui prend la tête des destinations les plus demandées de l’hiver avec 144 540 forfaits vendus, représentant une hausse de 6,9% tandis que le volume de vols secs sur cette destination affiche une baisse de 19% à 115817 billets, même si, sur ce produit aussi, le Maroc arrive en tête des ventes de l’hiver.

La Thaïlande connait le chemin inverse avec une baisse de 22% du volume de forfaits et une hausse de la demande de vols secs de 9,3% avec 36818 billets vendus. « Un effet direct des compagnies de Golfe ».

Idem pour les Antilles en baisse de 17% sur les forfaits mais en hausse de 26,8% pour les vols secs avec 41 299 billets vendus.

Parmi les destinations en progression, le Mexique confirme la reprise avec une progression de 9% à 36818 forfaits vendus.

La Jamaïque, la Birmanie, destinations relativement nouvelles sont également en pointe tandis que l’Egypte à -46% semble définitivement perdue pour le marché français « alors que les autres marchés sont en progression », souligne René-Marc Chickli.

Pas de reprise exceptionnelle pour la saison été

Cette particularité du marché français se vérifie également sur la Tunisie où les Britanniques ont retrouvé le trafic de 2010 avec une hausse de 14%, même tendance au retour chez les Allemands tandis que les Français tardent encore.

Si la fréquentation Tunisie de l’hiver a été mauvaise, les producteurs sentent néanmoins un certain réveil du marché.

Le recul de 23% il y a quatre mois n’est plus aujourd’hui que de 18%. « La Tunisie se vendra à la dernière minute comme en 2011 et en 2012 », prévoit le président du Ceto.

La mise en place d’une zone touristique verte sur le balnéaire tunisien par le Quai d’Orsay il y a deux jours pourrait aussi rassurer les candidats au départ.

La saison été ne devrait pas connaitre une reprise exceptionnelle. Les réservations cumulées de novembre à mai sont en retrait de 7,1% dont -4% pour le moyen courrier.

Cependant, le moyen courrier dans le carnet de commandes des 12 TO représentatifs limite la baisse à -1,4% pour un volume d’affaires à -4,1%. La lumière au bout du tunnel ?

A noter que par canal de distribution, les ventes directes réalisées par les TO sur les forfaits occupent un volume légèrement plus important cet été ( 11% sur TO, 29% agences en propre, 4% groupes directs, 14% call centers, soit 58% au total que l‘hiver dernier (12% site TO, 25% agences en propre, 3% groupes directs, 16% call center soit 56% au total.

Lu 2048 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips