TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Commission Air : AF devra prendre en charge le manque à gagner des pros

la réponse d'Air France au SNAV attendue pour lundi



L’heure est au bilan pour la profession après les cinq interminables jours de grève des PNC d’Air France. La compagnie estime le coût de la grève à 60 millions d’euros mais il faudra aussi qu’elle prenne en charge le manque à gagner des distributeurs et ceux des tour-opérateurs. Une première séance de travail, dans ce sens, a eu lieu hier au SNAV.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 30 Octobre 2007

Commission Air : AF devra prendre en charge le manque à gagner des pros
« Cela s’est déroulé dans un très bon état d’esprit », estime Jean-Pierre Mas, le président de la Commission Air du SNAV.

Le dialogue, il est vrai, n’a été interrompu que par une pause en début d’après-midi, au cours de laquelle Agnès Gascoin, directrice commerciale du marché France pour la compagnie, est retournée au bureau pour une séance de travail en interne.

La séance de travail qui été prévue de 9h à 13h au SNAV s’est donc prolongée largement dans la soirée sans qu’une réponse définitive soit adressée aux membres du SNAV, Georges Colson en tête.

Pourtant, le président du SNAV avait souligné en préambule qu’il souhaitait une réponse rapide de la compagnie. Il est vrai qu’adhérents ou non, l’ensemble de la profession veut monter au créneau.

La compagnie doit prendre en charge les prestations terrestres

D’ores et déjà, avant-hier, le réseau Afat Voyages avait mis les points sur les « i » en évoquant une possible plainte contre la compagnie si cette dernière ne prenait pas en charge les préjudices subits par ses adhérents.

Hier après-midi, c’était au tour du réseau Tourcom de réagir : « Il ne faudrait pas qu’Air France s’en tire comme à son habitude avec un montant forfaitaire en forme de compensation générale comme le financement d’une campagne de publicité.

Nous voulons que chaque agence qui a enregistré un manque à gagner à cause de la grève soit remboursée. La compagnie doit prendre en charge les prestations terrestres perdues »,
estime Richard Vainopoulos, le président du réseau. Faute de quoi, Tourcom défendra ses adhérents, « devant les tribunaux s’il le faut ! »

Du côté des associations aussi, la pression pourrait se faire plus forte si une solution satisfaisante n’était pas rapidement trouvée avec Air France. Le Cered se réserve le droit de réagir « dans un second temps, en fonction des résultats obtenus par le syndicat », précise Isabelle Cordier-Archer.
Quant au Ceto, une séance de travail sur le sujet de la grève doit avoir lieu ce mercredi.

Pour l’heure, Air France réserve sa réponse. Il est vrai que l’estimation globale de la perte pour la profession n’a pas encore été réalisée. A l’issue de cette première journée de « dialogue constructif », le SNAV était optimiste.

Attendons la suite...

Lu 4487 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par dubarry le 31/10/2007 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et en plus impossible de rembourser d'office les billets non utilisés " cause grève " et par dessus TOUT . 8 à 12 semaines de délai pour les remboursements !!!.
est ce normal ?????

2.Posté par Carlos le 31/10/2007 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faudrait être un peu sérieux : quand on voit Tourcom qui "envisage" de porter plainte, le Cered qui envisage de réagir"dans un deuxieme temps" et la commission air du SNAV, cela pousse à la rigolade : AF est entièrement maître du jeu, décide de tout unilatéralement, sur ce sujet comme sur les autres. Tant que les agents de voyage n'auront pas compris que leur meilleur ennemi, c'est Air France, nous n'aboutirons à rien !

3.Posté par blero le 31/10/2007 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quand le boss d'AF quadruple son salaire avant d'accorder le moindre centime d'euros aux salariés de l'entreprise on comprend ou se situe la bonne gestion d'AF
faire du blé en essorant les salariés et les clients ...ces pigeons qui ont renfloué l'entreprise avec leurs impots et qui crachent au bassinet pour payer leur billets d'avion et les surcharges carburant gonflées et non intégrées au prix global
cet incompétent n'a pas vu arriver la grève... normal il gere son portefeuille de stock options

4.Posté par L.s-D le 31/10/2007 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Aaaahhh! les inter - minables seances de travail !
De toute facon il ne faut pas rever, si AF estime le cout de la greve a 60 millions il y a fort a parier que le cout effectif depasse le double !
De toute facon personne ne souhaite qu'AF paye l'addition ni le SNAV (qui n'a aucun moyen de pression et dont les "tetes pensentes" -si si il y en a- perdraient de precieux avantages :)) ni ceux qui nous dirigent (qui veulent une compagnie forte etc...)
Seuls quelques agents de voyages non organisees pour se defendre, qui n'ont jamais oser elever la voix quand elle se sont fait faucher leur commission par cette meme compagnie (dont les responsable commerciaux jurraient qu'ils ne toucheraient pas la leur commission pendant les congres du SNAV - je vous laisse mediter quelques instants...) vont aboyer pendant quelques jours et puis un petit million d'euro sera lache (partage entre les reseaux) pour pour faire taire les derniers.
Et en fin tout rentrera dans l'ordre.

Pour faire bref j'ai du mal a croire au reveil du SNAV et des acteurs de cette profession dont la majorite a toujours baisse la tete pour regarder ses pieds plutot que d'etre fiers et de regarder vers l'avant n'hesitant pas a se battre pour defendre ses droits....

5.Posté par daniel le 02/11/2007 08:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour......
Sans émettre aucun avis, pour ou contre cette grève, je dirai tout simplement
Pourquoi AIR FRANCE irait indemniser un manque à gagner des "PRO" !!!
Est ce que la SNCF, indemnise les Entreprises, grandes , moyennes ou petites, ou tout simplement (et le plus important ) les salariés bloqués, qui perdent des heures, voir la journée de travail , et très souvent plus.
Quand la poste fait grève, que le courrier non distribué, bloque l'économie, avec toutes ses conséquences !!!!!

On semble oublier à quoi sert une grève (d'accord ou pas avec cette grève, je répète)

En conclusion, que les 'PRO" qui ont vraiment un très gros manque à gagner, s'adressent à Courbet, où à notre ami (ancien de la profession) Bernard Sabah, ils vont leur arranger le coup !! (humour)

6.Posté par JF Rial le 02/11/2007 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C bien la liberté d'expression que permet Tourmag.Mais cela devrait nous imposer un peu de mesure et d'honneteté intellectuelle.Accuser AF de tous les maux alors que nous avons à peine commencé à discuter avec eux,sans connaitre sa position, bof.Tous les puissants sont tous pourris, bof.Tous ceux qui ont des responsabilités sont des puissants bof..Et tous ces commentaires trop souvent poujadistes-j'assume l'adjectif-sont peu reluisants pour notre profession, sans parler du fait que ils sont souvent ananymes, bravo pour le courage!
Lamentable.Et tous ces gens qui hurlent ils font quoi de concret?

7.Posté par DAMIEN le 02/11/2007 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne voudrais pas dire de bétises mais c'est pas air france qui il y a quelques mois a plébisité Le président du Snav au détriment de sa soeur?
Et maintenant ce meme président va demander des comptes a air france?

Décidément comme en politique la mode est a la trahison!
Il va finir au gouvernement celui la !!!

bonne journée






8.Posté par JFD le 02/11/2007 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est l'histoire d'un éléphant et d'une souris qui traverse un pont.
Arrivées de l'autre côté du pont, la souris dit à l'éléphant : "t'as vu on a fait trembler le pont "....

9.Posté par john le 02/11/2007 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
N'est-ce pas déplacé de demander le remboursement du manque à gagner lorsque les clients eux ont tout perdu?

Air France ne remboursera ni les prestations terrestres perdues ni le manque à gagner (ridicule) car cela ne s'est jamais fait et une telle décision ouvrirai la porte à d'interminables remboursements.... La RATP devrait alors rembourser le manque à gagner des entreprises, le taxi des particuliers, etc...

Non, une fois de plus AF remboursera ceux qui crient fort d'où le positionnement de certains patrons de réseaux. Seule les demandent bien ficelées par des avocats pointus seront remboursées... Du cas par cas, comme ils disent, euh comme ils vont dire...

Un anonyme









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias