TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Cyclone Emily : mis en examen, Marsans apporte des précisions



Le QDT annonçait ce lundi la mise en examen de Marsans, suite à une plainte de clients pour mise en danger de la vie d'autrui. Cette procédure a eu lieu dans le cadre d’un séjour Marsans au Mexique pour le mois de juillet 2005. Voici les précisions du TO.


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Lundi 10 Septembre 2007

« Un quotidien professionnel a fait mention ce jour dans son édition internet de la mise en examen de notre société suite à une plainte de clients pour mise en danger de la vie d'autrui. Cette information pouvant amener des interrogations, il nous revient d'apporter quelques précisions:

Une famille a réservé en février 2005 un séjour Marsans au Mexique pour le mois de juillet 2005 auprès d'une agence de Nice, séjour au cours duquel est passé le cyclone Emily. Rappelons que ce cyclone est passé sur le Yucacatan en juillet 2005, alors que nous avions plus de 500 clients sur place.

Il n'a fait aucune victime au Mexique, même légère, grâce aux mesures prises par les autorités locales. De notre côté, nous avons assisté au mieux nos passagers au travers de notre cellule de crise à Paris et de nos représentants locaux.

Le 28 novembre 2006, soit très longtemps après leur retour en France, les clients ont porté plainte 'pour mise en danger de la vie d'autrui', considérant que nous les avions acheminés au Mexique délibérément, en sachant qu'ils allaient être pris dans le cyclone.

Cyclone Emily : mis en examen, Marsans apporte des précisions
Ce qui n'est bien évidemment pas le cas. A la date de leur départ, plusieurs jours avant l'arrivée du cyclone, celui-ci était au large du Vénézuela et sa trajectoire définitive n'était pas arrêtée.

A titre d'exemple, le dernier cyclone passé sur les Caraïbes, Félix, était annoncé le 2 septembre sur le Yucatan, alors qu'il était au large du Vénézuela, et est finalement passé trois jours plus tard sur le Honduras.

Il importe aussi de rappeler que les plaignants sont partis sur un vol affrêté avec plus de cinq cent autres clients, et que toutes les compagnies régulières amenaient à la même date normalement leurs passagers au Mexique. Toutes ces personnes auraient pu porter plainte pour le même motif si elles l'avaient jugé fondé.

Quoi qu'il en soit, à partir du moment où une plainte avec constitution de partie civile est déposée, dans le cas présent 'pour mise en danger de la vie d'autrui', il y a obligatoirement ouverture d'une instruction, sans préjuger de la réalité des faits reprochés. Le juge d'instruction est amené à entendre les personnes ou entités mises en cause, ce qui est le cas pour Marsans.

C'est donc une procédure judiciaire normale, avec pour seule conséquence immédiate pour Marsans d'être amené à répondre aux questions posées, ce que nous avons fait. »



Bruno Gallois
Directeur général
Marsans

Lu 3439 fois

Notez



1.Posté par le zé le 10/09/2007 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On assiste à une "américanisation" de certains consommateurs francais qui portent plainte à tout bout de champ. c'est bien dommage, et dans ce cas précis dénué de sens... J'ose espérer que ces opportunistes seront déboutés. Car si jurisprudence il devait y avoir...

2.Posté par al le 11/09/2007 05:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve désolant que les consommateurs d'aujourd'hui se prètent à de telles bassesses. De plus dans ce cas précis ils accusent Marsans de ne pas être devin... Une plainte sans fondement qui, espérons-le, n' ira pas plus loin.

3.Posté par ponset le 11/09/2007 07:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Proteger le consommateur oui mais espérons que le nouveau SNAV sera plus efficace que l'ancien et saura aussi faire en sorte de protéger notre profession contre ce type de délire.
Il n'est pas loin le jour où un client (ou cliente) attaquera une agence parce qu'elle ne l'a pas prévenu que sa femme (ou mari) pouvait le tromper avec un client (ou cliente) rencontré sur son lieu de vacances

4.Posté par JP Siméon le 11/09/2007 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est avec toi Bruno !!
Je connais bien le sujet : quand switch a arrété Isla Margarita car nous supposions un risque pour les clients, certains ont porté plainte pour publicité mensongère, et quand une personne a eu le mal de mer sur un catamaran, elle a porté également plainte au pénal pour mise en danger de la vie d'autrui !!!

5.Posté par P.Gaunard le 11/09/2007 09:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'espère que le SNAV sera à vos cotes. Depuis plusieurs années les agences sont les victimes des liquidations des compagnies aériennes PAM AM, TWA etc.. , des problèmes de météo, certains d'entre nous ont déjà payés très cher, il faut que cela cesse... Les clients qui achètent directement aux compagnies aériennes et aux autres prestataires dans le monde ne se posent pas de question et ne font pas ensuite des procès d'intention !...

6.Posté par Bruno Gallois le 11/09/2007 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le titre de l'article ainsi que le texte liminaire sont inexacts:
1.C'est l'entité Marsans qui est mise en examen, et non pas moi-même
2.Il n'y a pas de procés qui ait eu lieu, puisque l'on en est au stade de l'instruction, suite à laquelle le juge décidera de l'opportunité ou non de poursuivre ou de classer.

Dans ce domaine, il importe d'être précis.

7.Posté par BABS le 13/09/2007 23:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'espère que cette mise en examen mettra en évidence l'inexistance d'info éclairée sur les risques de certaines destinations. J'ajoute que les cellules de crises sont totalement inopérantes puisque les lignes tél sont coupées. En cas de blessure liée ou non à l'évènement, il n'y a pas de route praticable jusqu'à un éventuel hôpital ! Mais ça, les pros du tourisme ne pouvaient pas l'imaginer ? Quel cynisme. Qui partirait avec sa famille en connaissance de cause ? Sans doute pas vous qui critiquez les victimes ? Et pour finir, sachez qu'après le cyclone, la mer est poluée, l'environnement dévasté, l'eau courante et l'électricité aléatoires ET PAS D'AVION POUR VOUS RAPATRIER - Et oui, c'est pas prévu, alors bonne roulette russe, mais pour les volontaires uniquement

8.Posté par J.P.Simeon le 15/09/2007 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
comme d'habitude, ce commentaire agressif, médiocre et improductif est anonyme.
En avant les cafards !!!

9.Posté par Henrion Jacques le 18/09/2007 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'attention personnelle de Monsieur SIMEON :

Plutôt que de qualifier de "médiocres" tous ceux qui se plaignent de vous (rendez-vous par exemple le 28 Septembre au Tribunal ??), prenez la peine de répondre ou de faire répondre sur le fond aux nombreux courriers quei vous sont adressés.
Et indemniser correctement selon des conditions acceptables, pas vos "conditions générales", sur lesquelles il y aurait éventuellement beaucoup à dire !

Signé :

Jacques HENRION
Email : henrion.jacques@neuf.fr

... qui a le courage de dire tout haut ce que quantité d'autres pensent sincèrement !

10.Posté par yeye le 23/07/2008 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J' espere sincerement que cette plainte va aboutir.
J'ai été victime de ce cyclone et surtout de l incompétence et la mauvaise foi de ce TO
Apres 3 ans de procedure.
Marsans a été condamné en appel et refuse tjs de payer.



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips