TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Dispositifs Parafe à Roissy Orly : c'est quand qu'on signe ?

78 sas installés



Vieux serpent de mer du secteur touristique, les dispositifs Parafe, censés diminuer les temps d’attente lors des contrôles d’identité, continuent d’être déployés dans les aéroports parisiens. Si une centaine de portiques est aujourd’hui installée sur Roissy et sur Orly, tous ne sont pas opérationnels, et peu proposent la reconnaissance faciale.


Rédigé par le Mardi 4 Septembre 2018

Le chiffre des 100 sas Parafe devrait être atteint d'ici la fin de l'année 2018, d'après le groupe ADP... © ADP
Le chiffre des 100 sas Parafe devrait être atteint d'ici la fin de l'année 2018, d'après le groupe ADP... © ADP
Commandés par le ministère de l’intérieur à la société Gemalto, les dispositifs de contrôle d’identité Parafe (pour Passage automatisé rapide aux frontières extérieures) n’ont pas fini de faire couler de l'encre.

Actuellement, d’après les chiffres transmis par le groupe Aéroport de Paris (ADP), 78 sas Parafe sont installés sur les deux aéroports parisiens.

Un chiffre pas encore conforme aux prévisions d’ADP, qui s’était fixé comme objectif d’atteindre les 94 au premier semestre 2018.

Mais le service communication des aéroports parisiens le promet, ce chiffre sera atteint d’ici la fin de l’année grâce à 17 nouveaux portiques prévus.

Encore du retard à l’allumage

Mais sur les 78 sas installés (63 à Roissy et 15 à Orly), tous n’ont pas été opérationnels cet été.

Et seulement 36 d’entre-eux sont équipés du nouveau système de reconnaissance faciale (21 à Roissy et 15 à Orly).

Encore une fois, le groupe ADP reste confiant et promet que, dès l’automne 2018, l’intégralité du parc sera compatible avec la technologie de reconnaissance faciale.

Pour rappel, les dispositifs Parafe de première génération, à reconnaissance digitale, permettent, lorsqu’ils sont opérationnels, un contrôle en 30 secondes, mais pour seulement 10% des passagers des aéroports parisiens, car accessibles uniquement aux personnes majeures munies de passeports biométriques, et ressortissants de quatre nationalités seulement : France, Belgique, Luxembourg et Allemagne.

Les systèmes Parafe de seconde génération, proposant la technologie de reconnaissance faciale, promettent eux un temps de passage en 10 à 15 secondes pour 45% des passagers éligibles, car ouverts aux majeurs munis de passeport biométrique de 32 pays (28 pays de l’Union européenne, la Suisse, l’Islande, le Lichtenstein et la Norvège).

Grâce au déploiement de ces derniers, Augustin de Romanet, à la tête d'ADP, se fixe comme objectif que les temps d’attente aux postes-frontières ne dépassent plus les 45 minutes, et 30 minutes pour les passagers de l’espace Schengen.

Province : Parafe débarque à Nice

En dehors de Paris, et après Lyon et Marseille, Nice-Côte d’Azur, premier aéroport de province, a à son tour inauguré ses premiers sas Parafe cet été.

Depuis le 6 août et après un mois de test, seize sas à reconnaissance faciale ont été déployés et d’autres sont attendus dans les prochains mois pour pallier aux problèmes de saturation.

Une stratégie qui devrait faire des émules sur les autres plateformes aéroportuaires françaises.

D’après Gunnebo, le fabricant des portiques à Nice cité par Le Parisien, les aéroports de Lyon et Marseille réfléchiraient aussi à installer de tels dispositifs de reconnaissance faciale pour mettre à jour leurs Parafe de première génération.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email


Lu 1295 fois

Tags : ADP, Orly, Parafe, Roissy
Notez



1.Posté par serge13 le 05/09/2018 05:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Marseille possède les mêmes parafe que ADP.... C'est incroyable ce que vous écrivez.
Les passagers ne passent pas au Parafe, car ils pensent, à tort maintenant, qu'une inscription préalable est nécessaire. Car oui, il a fallu dans le passé une inscription préalable. Il faudrait communiquer plus, et les inciter à y passer.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips