TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Exclusif : Alain de Mendonça reprend la main chez Fram

Michel Quenot jette l'éponge, Georges Colson est chargé de mission



Chez Fram, après l’entrée au capital d’Equistone, on réorganise à compter du 24 juillet prochain. Le patron de Karavel Promovacances reprend la main, entouré de sa garde rapprochée.


Rédigé par le Jeudi 19 Juillet 2018

Alain de Mendonça sera « entouré » par un triumvirat chargé de la gestion opérationnelle, composé de Fabien Cadio, Renaud Marrache et Frédéric Granel, notamment sur le trade marketing et le développement commercial (avec France-Line Michon) - DR
Alain de Mendonça sera « entouré » par un triumvirat chargé de la gestion opérationnelle, composé de Fabien Cadio, Renaud Marrache et Frédéric Granel, notamment sur le trade marketing et le développement commercial (avec France-Line Michon) - DR
Michel Quenot n’aura pas failli, mais dès le 24 juillet 2018, il quittera ses fonctions de directeur général de Fram afin de se consacrer à des projets personnels.

Selon la formule consacrée, publiée dans un communiqué, « Alain de Mendonça et toute l’équipe remercient Michel pour toute son implication et son travail pour la relance de la marque Fram et lui souhaitent le meilleur pour ses projets futurs ».

Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même c’est Alain de Mendonça, actuel président de Fram et du groupe Karavel Promovacances qui va assurer la direction générale.

Il sera « entouré » par un triumvirat chargé de la gestion opérationnelle, composé de Fabien Cadio (directeur de l’activité Groupe), Renaud Marrache (directeur de l’exploitation) et Frédéric Granel (directeur général adjoint), notamment sur le trade marketing et le développement commercial (avec France-Line Michon).

Georges Colson chargé de mission

Par ailleurs, toujours selon le communiqué, Georges Colson, l’ancien patron et proprio de Fram va collaborer avec son ancienne boite au titre de consultant indépendant.



Il sera notamment sollicité sur le développement de la présence de Fram au Maroc.



« Ces changements interviennent quelques mois après le retour d’Equistone (ex-Barclays Private Equity) au capital des sociétés Karavel et Fram.



En effet, dans le cadre du cycle de vie des fonds d’investissement, LBO France a cédé en avril 2018 à Equistone ses actions après avoir été l’actionnaire de référence du groupe Karavel pendant plus de 6 années.



L’arrivée d’Equistone (un des premiers fonds d’investissement du secteur avec une dernière levée de fonds record de près de 3 milliards d’euros) vise à accompagner pleinement les projets industriels de Fram (dont Plein Vent) et de Karavel (dont Promovacances, AB Croisière, Partirpascher...) afin de renforcer la présence de ses sociétés sur le marché français.



Les ventes de Fram continuent à se redresser et pourront s’appuyer pour la saison hiver 2018/19 sur un portefeuille de 18 Framissima, dont la moitié sont des nouveautés en particulier en long-courrier : consolidation de la trilogie Caraïbes au Mexique / République Dominicaine / Cuba, développement en Asie (Phuket) et sur l’Océan Indien à Zanzibar et à l’île Maurice.



Le concept Framissima est le fer de lance de Fram, avec un taux de satisfaction clients qui oscille entre 92 et 95% depuis les 10 dernières années
».


Lu 4672 fois

Tags : Colson, Fram, Quenot
Notez



1.Posté par Martino180 le 20/07/2018 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'imagine déjà par avance avec gourmandise A. de Mendoca dans les soirées Tapas et Cassoulet avec le personnel Fram.

2.Posté par hibou lugubre le 20/07/2018 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr de Mendonça, replié dans sa tour d'ivoire parisienne, n'est plus redescendu sur ses terres provinciales depuis fin novembre 2016, vexé, dit-on, par la mini-grève de ses salariés.
Et là, on nous annonce qu'il "reprend la main". L'avait-il donc perdue ?
Plusieurs questions se posent :
- Que devient Mr Folco Aloisi, co-fondateur du groupe et alter ego de Mr de Mendonça ?
- Pourquoi Mr de Mendonça s'allie t-il avec Mr Georges Colson, ex actionnaire de Fram qui ne voulait pas de lui pour le rachat de Fram (rappelons que Mendonça était soutenu par la demi-soeur ennemie) afin d'assurer "le développement de la présence de Fram au Maroc" ? Quelle est la finalité de cette manoeuvre ?
Comment se fait-il qu'un ex actionnaire d'une honorable boîte, honteusement menée à la faillite, acteur majeur qu'on pensait définitivement écarté des affaires, se retrouve avec la double casquette de président des filiales marocaines (dont les coffres sont supposés renfermer plus de 7 millions d'euros) et consultant chez celui qui a repris Fram à la barre du tribunal ? Quel est le rapport financier entre l'ancien Fram et le nouveau Fram ?

Investiguez, messieurs les journalistes, investiguez !

3.Posté par L''''abbé Descauchon le 23/07/2018 21:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si on comprend bien, FRAM fait son "grand bond en arrière".
Le nouveau n° 1 (re)met les mains dans le cambouis toulousain, malgré son aversion pour la ville rose que rappelle fort à propos le rapace nocturne qui me précède. Mais fini de bouder, faut retourner au turbin !
L'ex-n° 1 revient (un petit peu) aux affaires, après avoir largement contribué à la chute de la maison familiale. Il semble toutefois que ce soit, merci Seigneur, dans des fonctions dont le potentiel de nuisance est limité.
En ces temps de commissions d'enquête, on aimerait savoir sur ordre de qui nous assistons à de tels revirements.
Allez, je vais quand même faire une petite prière pour eux...

4.Posté par JURISCLASSEUR le 25/07/2018 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis créancier de la liquidation judiciaire du Groupe FRAM, et dans la plus grande incertitude sur le sort financier de ma créance, comme bon nombre de petits créanciers qui forment aujourd'hui la très grande majorité "silencieuse" des ayants droit.
Les révélations médiatiques qui s'enchainent depuis plus d'un mois à l'initiative de votre Site, nous éclairent d'une manière édifiante, sur les pratiques des organes de la Procédure, manifestement avec l'aval du Tribunal de Commerce de Toulouse.
Résumons les faits:
Nous assistons à la mise en place d'une alliance "objective" entre les mandataires judiciaires et le Repreneur, avec comme "trait d'union" un ancien premier actionnaire, dirigeant historique d'un Groupe liquidé, qui manifestement a été très convaincant auprès du Tribunal et du Repreneur, pour apparaître comme l'homme de la situation moins de trois ans après un jugement d'ouverture de liquidation!!
Parmi les révélations complémentaires, qui sont loin d'être définitives, c'est une quasi-certitude, il est de notoriété publique que le Repreneur revendiquait depuis l'ouverture de la liquidation, le paiement en sa faveur de quelques millions d'€ par la Procédure, au prétexte d'une interprétation divergente du jugement de liquidation du 25 Novembre 2015.
Cette divergence portait sur les conditions financières de la poursuite d'activité.
Quant à la situation juridique des filiales marocaines, elle est très confuse, puisqu'une partie d'entre elles est en dépôt de bilan!!
Informations anxiogènes pour les créanciers, ces derniers constatant l'affaiblissement de la protection juridique des actifs détenus au Maroc, et donc de leurs propres intérêts.

Sont ainsi réunis les éléments d'un conflit d'intérêts majeur, entraînant une position "très délicate" pour la Gouvernance "baroque" récemment mise en place.
Créancier "silencieux" jusqu'à ce jour, mon rapport "d'étonnement" est adressé aux mandataires judiciaires, en espérant que le Tribunal soucieux des bonnes pratiques juridiques et de sa réputation, remettra rapidement "l'église au centre du village" pour l'exercice d'une justice sereine.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips