TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


I - Aiguilleurs du ciel : l'indispensable maillon de la sécurité et de la fluidité du transport

la chronique de Jean Belotti



Les aiguilleurs du ciel - contrôleurs aériens - exercent un métier méconnu du grand public. Leur permanente obligation de résultat exige rigueur et esprit de décision, tout en conservant leur self-contrôle dans les moments de forte tension. Jean Belotti, fait le point sur ce métier, souvent décrié, mais maillon indispensable à la sécurité et à la fluidité du transport aérien.


Rédigé par Jean Belotti - jean.belotti@wanadoo.fr le Mardi 6 Juin 2006

Le contrôleur aérien doit être en parfaite condition physique et psychique. Il travaille en horaires décalés, le contrôle aérien fonctionnant de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24
Le contrôleur aérien doit être en parfaite condition physique et psychique. Il travaille en horaires décalés, le contrôle aérien fonctionnant de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24
Les aiguilleurs du ciel - contrôleurs aériens - exercent un métier méconnu du grand public. Conscient qu’il est impossible de faire comprendre, en quelques lignes, ce qu’est un métier, seuls quelques aspects sont présentés succinctement, ici.

* Pour accéder au métier

Il convient tout d’abord d’insister sur le fait que les contrôleurs aériens - ces "travailleurs de l’ombre" - sont des maillons indispensables à la sécurité et à la fluidité du transport aérien. L’exercice du métier nécessite de nombreuses qualités et une longue expérience. Il exige une concentration de tous les instants, chaque décision prise - en temps réel - étant lourde de responsabilité.

Le contrôleur aérien doit être en parfaite condition physique et psychique. Il travaille en horaires décalés, le service du contrôle aérien fonctionnant de jour comme de nuit, 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.
Sa permanente obligation de résultat exige rigueur et esprit de décision, tout en conservant son self-contrôle dans les moments de forte tension, résultant d’un important trafic à gérer ou de la survenance d’une situation potentiellement accidentogène.

Tout au long de ma carrière, chaque fois que la situation s’est aggravée du fait de la dégradation des conditions météorologiques ou de tout autre problème concernant le déroulement du vol, la voix des contrôleurs - communiquant leurs informations et instructions - a toujours été rassurante et calme, contribuant ainsi à diminuer un éventuel stress et permettant donc de conserver la lucidité nécessaire à une meilleure analyse de la situation.

Avant d’être autorisé à exercer, le candidat reçoit une formation théorique et pratique de haut niveau (b). Dans le secteur civil, cette formation est dispensée par l’ENAC (c), sous le contrôle de la DGAC (d), pendant une durée de trois ans (un an et demi à l’ENAC et un an et demi dans un Centre de Contrôle (CRNA) (e)), aux candidats qui ont été retenus (f).
Il existe également une formation dans l’armée de l’air (g).

* Les ICNA : ’"Ingénieur du Contrôle de la Circulation aérienne"

La formation débouche sur la qualification d’"Ingénieur du Contrôle de la Circulation aérienne" (h). De nos jours, ils sont plus de 4.200 (i). Les ICNA sont des fonctionnaires de la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC), au sein de laquelle la Direction de la Navigation Aérienne (DNA) - chargée des orientations et de la réglementation - dispose du Service du Contrôle du Trafic Aérien (SCTA), lequel est le responsable opérationnel.

Leur statut est précisé par décret (j). Ils ne peuvent exercer leurs fonctions au-delà de l'âge de 57 ans. Il existe une autre catégorie de contrôleurs qui est celle des "techniciens". Recrutés par concours niveau bac (k) ils peuvent faire du contrôle sur des terrains de petite taille, mais au trafic intense.

Leur évolution de carrière dépend de l’expérience acquise au fil des ans. Avec l’expérience, les ICNA peuvent accéder à des postes à responsabilités hiérarchique ou administrative (l).

* Leur mission : analyser instantanément des situations complexes

L'exercice du métier de contrôleur aérien nécessite une intense concentration, la capacité de faire rapidement - pour ne pas dire instantanément - la synthèse d'une situation complexe. Ceci, afin d'être en mesure de prendre - en temps réel - les décisions qui s'imposent, non seulement pour accélérer le trafic et limiter les éventuels retards, mais en respectant strictement les règles de sécurité pour éviter tout risque de conflit entre deux avions aux trajectoires convergentes et volant à la même altitude.

Pour ce faire, ils travaillent toujours en binôme : l’un reçoit les "strips" (m), alors que l’autre est en contact radio avec les pilotes et consulte ses écrans radars (n).
Ils donnent des instructions aux pilotes qui doivent impérativement les exécuter. En effet, à chaque réception de strip, le contrôleur - ayant sous les yeux l’ensemble des avions évoluant dans son secteur - prend une ou plusieurs décisions concernant les caps, altitudes, vitesses des avions.

Anticipant en permanence et en temps réel, la situation qui résultera de ses instructions, il est évident qu’il s’attend à ce qu’elles soient exécutées à la lettre. Cela étant, si pour certaines raisons le pilote ne peut pas exécuter les instructions, il le signale au contrôleur qui, alors, après analyse de la situation, propose une ou plusieurs autres solutions.

L'ARTICLE CONTINUE EN PAGE SUIVANTE

Lu 45773 fois

Tags : belotti
Notez


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

29.Posté par Wael Missaoui le 19/04/2009 13:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
salam 3alaykom........pour moi je suis au début de mon carrierre comme contrôleur de le circulation aérienne ou vi1 disant aiguilleur du...bien sûr je n'est pas encore de l'expérience...juste je veux plus d'informations à propos ce domaine ....et merci

28.Posté par Tomcat le 09/01/2009 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, Tout d'abord félicitations Jean pour ton article de base. C'est bien fait. Bien sur il y a quelques oublis, quelques manques mais tout le monde est il parfait? Et puis en si peu d'espace, on ne peux tout dire et écrire!
J'ai exercé ce fabuleux métier pendant 20 ans puis j'ai opté pour une carrière dite 'd'encadrement" où je me suis investit dans la formation des ICNA: passionnant!
Juste pour la petite histoire, en France, le droit de grève a été supprimé aux contrôleurs en 1964 (Loi portant statuts TNA puis OCCA) par les députés à 4h du matin en présence de 6 députés .... Le droit de grève à été rétabli en 1981 en "échange" de la mise en place du service minimum (ce que je ne critiques pas!)

27.Posté par bouagal abderahim le 26/11/2008 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour a tous, moi c'est le bghal, controleur aèrien a reghaia, je voudrais savoir si la licence oaci "controleur aèrien" a été mise en vigueur dans tous les pays contractants puisque il ya certains pays qui travaillent sans licences... je suis dans l'attente de votre reponse merci

26.Posté par leslie le 13/11/2008 23:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
jsui en ses peut on être controleur aérien ? et peut ton entré en math spé ? pr ce formé

25.Posté par Kerboriou le 10/11/2008 14:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Existe-t-il un moyen de consulter en ligne les RCA ?
Je recherche la phrase définissant précisément le lien entre pilote et contrôleurs / Droits et devoirs .
Elle définissait les tâches de chacun .
Mon souvenir en est : " les services du contrôle aérien ont pour charge d' assister les aéronefs en CAG dans la gestion de leur vol de façon à faciliter :
- la sécurité
-l' écoulement
- la ponctualité
-le confort ......
Bref , celà définissait une hiérarchie de ces services , avant d'en énumérer les moyens etc....
Mille mercis , si vous pouvez me dire où je puis consulter la version active 2008 de ces définitions de base sur les fonctions du contrôle aérien .

24.Posté par malik le 10/10/2008 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour tout le monde ,j'aimerai bien ajouter qlq détail concernant le métier d'auguilleur du ciel qui est vraiment un métier noble ,facsinant,intéressant ou y a jamais de routine ni d'habitude mais croyé moi c'est un métier tériblement stressant...

23.Posté par Aymen Boutaleb le 10/06/2008 00:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je m'appele Aymen je suyis un controleur d'approche , je travailles à l'aéroport international Tozeur , Nefta , j'aimes bien faire la connaissance des collégues du monde entier , veiuller m'envoyer vos coordonnées
aymen23142@gmail.com
merci

22.Posté par Seb le 17/04/2008 17:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour répondre à une question qui revient souvent : il n'y a pas de formation ICNA par l'armée. Il y a bien une formation de contrôleur aérien mais il n'y a quasiment aucune passerelle possible vers le civil. Voilà le lien vers le site du ministère de la défense concernant ce métier : http://www.recrutement.terre.defense.gouv.fr/ficheMetier.do?id=612#4

Pour ce qui est de la formation ICNA proposée par l'ENAC (actuellement seule école à former des contrôleurs aériens civils en france) les réponses précédentes sont exactes : BAC S puis classe prépa scientifique pour être sûr d'avoir suivi le programme du concours ICNA. Voilà le lien de l'ENAC : http://www.enac.fr/pages/formation/fi/formation_icna_01.htm

A bientôt peut être !




21.Posté par ould brahim m. le 13/04/2008 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
à mon eleve bentouati :les contrôleurs du monde entier forment une chaine ( revoir la coordination et les objets des services de la ca ) donc oû que l'on soit il faut "arracher" sa qualif pour exercer et meme dans les pays que tu as cité
à bientot pour le test final

20.Posté par bentouati le 27/03/2008 19:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

slt a tous

moi c'est mehdi, élève controleur, 23ans, j'habite a oran...

je voudrai repondre a mr rebai qu'il doit d'abord arracher

son diplome avant de postuler pour un poste au moyen orient

sinon tu peux aller chercher au environ du tchad ou du gabon... lol




19.Posté par Marouane le 02/03/2008 16:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis laureat du CCFA de Marrakech actuellement je suis chef de cabine avec jet4you, je trouve le metier de controleur aérien un metier facsinant.

18.Posté par anto le 25/02/2008 21:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, je suis élève de terminale S
je voudrais devenir controleur aerien et je cherche des infos quand à la formation qui me conviendrait, c'est pourquoi j'ai 2 questions:

-comment acceder a la formation d'icna par l'armée ?
-et pourquoi la déconseille-t-on ?
merci d'avance pour vos réponses

17.Posté par Ichem le 07/02/2008 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
En réponse à MAXIME, le concours d'ICNA est ouvert aux étudiants de bac+2, la plupart de ceux qui intègre l'école ENAC ont fait mat sup mat spé ( J'en fait partie). Il n'est pas nécessaire de passer par la prépa mais vivement conseillé pour avoir plus de chance d'avoir le concours. Il est effectivement possible de passer par l'armée pour exercer ce métier mais je le lui déconseille. Le concours d'entrée n'est pas des plus difficiles en revanche il faut bien comprendre que c'est un métier à lourdes responsabilités qui a tout de même de gros avantages. Je suis moi même contrôleur aérien depuis peu et je ne regrette absolument pas mon engagement.
à bientôt

16.Posté par MAXIME le 02/02/2008 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Mon fils qui est en 1 ère S souhaiterait exercer le métier d'aiguilleur du ciel, doit-il faire math sup ?
Peut-il rejoindre ce métier en passant par l'armée (école à Nice).
Merci pour toutes les informations.

15.Posté par benaissa djamel le 06/12/2007 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour collegues je cherche des adresses email du moyen orient consernant les aiguilleurs merci

14.Posté par benaissa djamel le 05/12/2007 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis un premier controleur aerien au centre de control regional d alger

13.Posté par michel le 21/11/2007 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour monsieur
je suis élève en 2nd général et j suis interresé par ce métier depuis 2ans. Possédent pa d'un niveau scolaire assé élevé j'aimerais savoir les différents "BAC " qui me permettrons de faire ce métier.
Merci de votre bonne compréhension.

12.Posté par michel le 21/11/2007 08:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour monsieur
je me présente, je suis un élève de 2nd dans un lycee général ; et je suis interresé par ce métier depuis 2ans car j'ai toujours voulu travailler dans l'aviation civile.
Mon but est de savoir le bac qu'il me faudra pour f

11.Posté par quiaditquoi le 19/11/2007 20:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre métier est bien beau mais qui met au point, entretiens et règle vos systèmes?Vous n'en parlez jamais, ce métier doit être passionnant... N'est -ce pas des IESSA, (ingénieur des systèmes de la sécurité aérienne)?que pourriez-vous faire sans eux!

10.Posté par rebai fayçal le 15/10/2007 20:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour. voila je suis controleur tour dans le sud algérien et je cherch un job autant que controleur airien à Dubai. es ce possible. mérci

1 2


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips