Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



L’aéroport Nice Côte d’Azur va renforcer son offre commerciale

l'interview de D. Monges, directeur de l'exploitation de Nice Côte d’Azur



A l’instar des grandes plates-formes aéroportuaires européennes de trafic équivalent, comme Genève, l’aéroport azuréen se lance sur une refonte de son offre boutiques en zone publique et embarquement. La société aéroportuaire est désormais engagée dans une stratégie d’optimisation de son chiffre d’affaires.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 25 Février 2010

L’aéroport Nice Côte d’Azur va renforcer son offre commerciale
Malgré ses 10 millions de passagers (30.000 par jour), dont plus de la moitié d’étrangers à haut pouvoir d’achat (Côte d’Azur oblige), l’aéroport niçois n’offre pas un choix de boutiques commerciales telles qu’on peut la trouver dans d’autres aéroports comme Genève ou Zurich à trafic équivalent.

L’absence de hub ou de vols en correspondance en nombre suffisant entre courts et longs courriers pénalise Nice qui ne peut jouer sur les passagers captifs qui tournent en zone de correspondance comme à Amsterdam ou Francfort.

La toute nouvelle société aéroportuaire a bien l’intention d’augmenter son offre boutique et services sur ses terminaux.

Telle est la mission dévolue au département commerces et services créé en janvier et dont la responsable est Valérie Chuong recrutée pour l’occasion.

TourMaG.com - Quelle est la mission du nouveau département ?

Didier Monges -
« En tant que société aéroportuaire nous devons développer notre chiffre d’affaires et à côté des redevances aériennes l’activité boutiques et services (loueurs de voiture, centre d’affaires…) constitue une source non négligeable de recettes.

On l’évalue à 15 % de nos recettes soit 24 M€, dont 10 M€ pour la location et les redevances sur les boutiques.

Sur les deux terminaux on propose une trentaine d’enseignes représentant 3.500 m2 de surfaces de vente, hors restauration et bars qui font l’objet d’un contrat différent avec le groupe Eliance.

Une enquête auprès des passagers en 2009 nous amène à revoir notre politique en la matière. En 2010 nous renouvelons l’ensemble des contrats avec les enseignes qui devront proposer une plus grande diversité dans la gamme des produits.

Il s’agit de répondre à l’attente d’une clientèle étrangère à haut pouvoir d’achat accoutumée à bénéficier d’un large choix en la matière sur d’autres plates-formes européennes. Au total, les enseignes investissent 7 ME cette année dans la rénovation et l’extension de leurs boutiques.
»

TourMaG.com - Quelles sont les modifications en cours ?

Didier Monges -
« Le Groupe Aelia a été choisie après appel d’offre comme unique opérateur des espaces Alcools-Tabac/Parfums-Cosmétiques (Duty free) sur les deux terminaux pour les 6 prochaines années.

La surface de la boutique du T1 a été augmentée de 40 % à 350 m2 et une nouvelle boutique de 250 m2 a été créée dans l’espace Schengen du T2 en complément d’une autre de 240 m2 sur ce même terminal.

Aelia va étendre et rénover sa boutique Hermès (65m²) qui proposera une gamme élargie d'articles de luxe. Sa boutique Hédiard, portée à 200 m2 offrira une vaste gamme de produits (gastronomie, confiserie, produits alimentaires vins et champagnes).

Le groupe Tech Airport (Groupe Swatch) a décroché la gestion des 5 bijouteries-horlogeries des 2 terminaux qui afficheront l’année, l’enseigne Hour Passion. Un nouveau point s’ouvrira cette année dans le terminal « aviation d'affaires » inauguré avant l’été.

En zone publique du terminal 2 est en cours d’aménagement une boutique Celio de 160 m2 qui sera la première de l’enseigne dans un aéroport français. D’autres arrivent comme une boutique Kookaï, Calvin Klein (58 m2), Emporio Armani (80 m2) ou une boutique multi-marques (Hugo Boss, Guess…). Elles complètent les espaces inaugurées en 2009 sur le T1
. »

L’aéroport Nice Côte d’Azur va renforcer son offre commerciale
TourMaG.com - Quels sont les développements à venir ?

Valerie Chuong -
« On se donne 2 ans pour revoir notre politique en matière d’offre commerciale et services. La réflexion portera notamment sur la réorganisation à l’intérieur des terminaux et des extensions à venir.

Les boutiques seront rassemblées sur les passages empruntés par les passagers. Actuellement, les boutiques ont été installées un peu au hasard et en fonction des emplacements libérés. Nous devons aussi tenir compte des contraintes d’espace dans les terminaux dont la vocation première est de faciliter le flux des passagers.

Nous allons réfléchir sur une nouvelle offre de services, la restauration ou centre d’affaires. Nous allons enfin mieux faire connaître l’offre boutique aux azuréens par l’intermédiaire d’une campagne de communication.

Car notre atout c’est d’offrir des boutiques en zones publiques ouvertes 7 jours sur 7 de 8 h à 20 h comme une pharmacie et une librairie Payot toujours accessibles même le dimanche.
»

Lu 4221 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias