TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

La marque XL Airways vendue pour 700 000 euros

Ventes aux enchères des restes de XL



Quelques mois après le retentissant crash financier de XL Airways, la vente aux enchères des actifs de la désormais ex-compagnie long-courrier française s’est terminée ce mardi 28 janvier 2020 et a rapporté 3,2 millions d’euros au total.


Rédigé par le Mercredi 29 Janvier 2020

© CE TM
© CE TM
3,2 millions d’euros : voilà ce qu’ont rapporté, bout à bout, les restes de XL Airways, compagnie placée en liquidation judiciaire en octobre 2019.

C’est le résultat de la vente aux enchères des actifs de l’ex-compagnie dirigée par Laurent Magnin qui s’est terminée mardi 28 janvier 2020.

Élément le plus attendu de cette vente, qui a réuni pendant une semaine collectionneurs et investisseurs, la marque XL Airways en elle-même, accompagnée des déclinaisons et noms de domaines liés, vendus pour 686 400 euros.

Parmi ces derniers, on retrouve les marques XL Airways, XL Air, XLAirways.com, XL Club ou encore XL Vacances.

Contacté, le cabinet Magnin-Wedrychowski, en charge de la vente, n’a pas révélé le nom de l’acheteur étranger qui a mis la main sur la marque.

Pièces de 737 et jus de tomate

Le reste de la vente concernait tous les biens restants de XL Airways : pièces et outillages aéronautiques, mobilier de bureau, ordinateurs, uniformes de navigants, trolleys… pour au total environ 1 200 lots.

Même le catering et la restauration étaient concernés, jusqu’à des lots de jus de tomate non distribués aux passagers ou encore des petits sablés, d’après nos confrères de RTL.

« Le cœur de la vente, ce sont les pièces et l’outillage aéronautique particulier.

Nous attendons principalement des professionnels comme clients, brokers et compagnies aériennes, parce qu’il y a des composants d’Airbus A330 mais aussi d’A320 et de Boeing 737 »
, détaillait avant la vente François Wedrychowski.

Comme prévu, l’argent récupéré reviendra au mandataire judiciaire et servira à combler une partie de la dette laissée par la compagnie aérienne : près de 60 millions d’euros.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email

Lu 3097 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par PIERRE FREYSSON le 04/03/2020 14:52
En 2019 la faillite des compagnies aériennes XL AIRWAYS et AIGLE AZUR a provoqué de nombreuses injustices parmi plus de 100000 passagers, contraints d’annuler leurs projets de voyage sans espoir de remboursement des sommes pourtant payées.
Ceux-ci ont pourtant dénoncé sans écho cette situation scandaleuse dans les Médias, auprès des Banques (qui ignorent ou feignent d’ignorer la procédure du CHARGEBACK) et des agences de voyage (notamment ODIGEO présidé par Mr Crespin), des diverses autorités politiques, locales ou nationales. Des associations telles que « EDREAMS STOP ARNAQUES, LES VICTIMES D’XL AIRWAYS, LES VOLES D’XL AIRWAYS ou LES OUBLIES DES FAILLITES AERIENNES » se sont créées et s’expriment dans les réseaux sociaux tels que Facebook.
Des plaintes en justice ont été déposées et sont en cours d’examen, aboutiront-elles ? On peut en douter !
A ce jour, seules quelques banques très minoritaires ont un fait un geste afin de fidéliser leurs clients, mais la réalité est que nous sommes bel et bien aujourd’hui au dernier rang des préoccupations actuelles, il est vrai nombreuses !
Que pouvons-nous espérer dans l’avenir ? Nous battre en ordre dispersé contre des murs ou nous résigner à être les victimes méprisées par ce système privilégiant avant tout les actionnaires.


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance