TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Les Seychelles : des tarifs de plus en plus raisonnables et une destination exclusive

huit agents de voyages, spécialistes de la destination, ont été certifiés



Plages de sable blanc, eaux turquoise et limpides, 115 îles verdoyantes… les Seychelles sont en quelque sorte le reflet du paradis sur terre. C’est dans ce décor que huit agents de voyages, spécialistes de la destination, ont été certifiés au cours d’un éductour organisé en juin dernier par l’Office de Tourisme des Seychelles de Paris. Zoom sur les raisons qui font de cet éden terrestre une destination plus abordable.


Rédigé par Caroline Dherbey le Mardi 24 Juillet 2012

Huit agents de voyages, spécialistes de la destination, ont été certifiés au cours d’un éductour organisé en juin dernier par l’Office de Tourisme des Seychelles de Paris Photo CD
Huit agents de voyages, spécialistes de la destination, ont été certifiés au cours d’un éductour organisé en juin dernier par l’Office de Tourisme des Seychelles de Paris Photo CD
Destination privilégiée pour les mariages ou les voyage de noces, la plongée, le balnéaire ou encore l’écotourisme, les Seychelles attirent une clientèle internationale haut de gamme.

L’archipel est un bon compromis pour les voyageurs qui connaîtraient déjà d’autres îles de l’Océan Indien comme les Maldives ou l’île Maurice.

D’ailleurs, malgré l’absence de publicité grand public, le choix de partir en vacances aux Seychelles provient d’une demande du client.

Son origine : le coup de cœur ou le bouche-à-oreille.

Exclusivité et séjours de luxe… mais pas seulement !

"Sur l’île de Mahé, il y a 60 plages. On ne choisit pas son carré de plage délimité mais réellement sa plage, son kilomètre de plage. Il y a un petit prix pour l’exclusivité et pour conserver ce paradis" explique Guillaume Albert, directeur général du réceptif Créole Travel Services Photo CD
"Sur l’île de Mahé, il y a 60 plages. On ne choisit pas son carré de plage délimité mais réellement sa plage, son kilomètre de plage. Il y a un petit prix pour l’exclusivité et pour conserver ce paradis" explique Guillaume Albert, directeur général du réceptif Créole Travel Services Photo CD
Si aux Seychelles l’offre hôtelière est diversifiée, c’est le tourisme de luxe qui continue d’être mis en avant afin d’attirer l’élite internationale.

Constance Ephelia à Mahé, Lemuria à Praslin, Four Seasons Resort à Mahé, Meridien Fisherman’s Cove… sont autant d’hôtels de luxe qui se fondent dans le paysage.

Le respect de l’environnement est d’ailleurs un souci partagé sur l’île privée de Denis Island, par les hôtels de catégories diverses comme le Paradise Sun (Groupe Tsogo Sun), le Coral Strand à Beau Vallon ou le boutique-hôtel du Domaine de l’Orangeraie à la Digue.

Pour Guillaume Albert, directeur général du réceptif Créole Travel Services, l’archipel souffre pourtant d’ « une image de destination chère. Les tarifs des hôtels sont supérieurs à ceux pratiqués sur d’autres îles qui se focalisent sur un tourisme de masse et bradent les prix ».

Il souligne l’exclusivité qu’offrent les Seychelles : « Sur l’île de Mahé, il y a 60 plages. On ne choisit pas son carré de plage délimité mais réellement sa plage, son kilomètre de plage. Il y a un petit prix pour l’exclusivité et pour conserver ce paradis.

Aujourd’hui, les tarifs sont de plus en plus raisonnables. La destination n’est pas saturée et c’est ce qui fait qu’elle est spéciale.
»

Les conseillers voyages le savent bien et s’adaptent à la demande ainsi qu’au budget de la clientèle sans pour autant brader la destination, comme en témoigne Julien Bernard de l’agence Un Monde à Deux : « Contrairement à l’image qu’on pourrait avoir, il y a énormément de guest-houses très abordables, avec des transferts abordables.

On conseille de combiner plusieurs îles quand le client a le temps. Ce qui fait qu’on peut avoir un budget médian sur un premier palier, pour une semaine, à moins de 3 000 euros, en faisant une ou deux îles. Total dossier pour 2 personnes ! 
»

Exit donc l’idée reçue selon laquelle l’archipel de l’Océan Indien ne serait pas accessible.

Rassurer la clientèle française sur la fin des vols directs Paris-Mahé

Lors d’une visite des agents de voyages au Meridien Fisherman’s Cove à Mahé, Mathieu de Tonnac, directeur général de l’établissement, a en profité pour galvaniser les conseillers voyages en leur recommandant de rassurer la clientèle française sur l’arrêt des vols directs d'Air Seychelles au départ de la France, le 8 janvier dernier.

Depuis la fin des liaisons sans escale, une baisse de 20 % a été constatée sur le marché français sur le premier semestre 2012. Le discours de vente des agents de voyages a dû s’adapter pour continuer de vendre la destination qui avait connu un record de fréquentation en 2011 avec 12 % de croissance soit 39 000 visiteurs supplémentaires.

Pour les clients ayant eu l’habitude de voyager sans transit jusqu’à Mahé, la découverte de l’aéroport et des boutiques d’Abu Dhabi, de Doha ou encore de Dubaï sera un petit lot de consolation.

Ethiopian Airlines propose également un vol au départ de Paris pour Mahé. (A noter : le vaccin contre la jaune jaune n'est plus obligatoire si le transit est inférieur à 12H.)

Ce sont donc les compagnies aériennes du Golfe qui se partagent la grande majorité des vols et misent sur leur hub respectif pour donner un aperçu de la destination-étape.

Le message semble bien passé auprès de la clientèle d’autant que les escales proposées sont courtes. Chez Etihad Airways, il faut compter deux heures en moyenne - juste le temps de découvrir les boutiques de l’aéroport d’Abu Dhabi ou le salon Etihad Airways dédié aux passagers de la Première classe et de la classe Affaires.

Steeve Alejandro, directeur associé de My Luxury Travel à Monaco, pour qui « les Seychelles représentent environ 30% de leur chiffre d’affaires, l’arrêt des vols directs n’a pas eu d’impact sur notre activité dans la mesure où on se trouve en province et qu’il n’y a aucun changement de ce côté-là pour nous.

Au départ de Nice, on a la chance d’avoir des vols avec Emirates avec un stop par Dubaï. Notre clientèle est déjà habituée à avoir obligatoirement un stop
 ».

Preuve que les Seychelles séduisent et continueront de séduire la clientèle française au départ de Paris et de la province.

Une certification pour une meilleure visibilité

Laetitia Duchet, chargée de promotion de l’Office de Tourisme des Seychelles à Paris, a remis aux huit agents de voyages spécialistes de l’archipel et/ou de l’Océan Indien un diplôme de certification.

Pour le client, c’est le gage que les conseillers sont de véritables spécialistes de la destination.

Pour l’agent de voyages et le tour-opérateur, c’est la garantie d’une meilleure visibilité. L’OT des Seychelles publie en effet sur son site internet une liste des agents et voyagistes certifiés.




Lu 3901 fois

Tags : seychelles
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 18:20 Coup d'envoi de la campagne Pérou à la carte



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips