TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Mal bouffe avions : des sandwichs de moins en moins ''planants'' !

Une image de marque pas très appétissante



Certes, le vol dure moins de deux heures. Mais ce n’est pas une raison ! Quand on sert un sandwich qui a cette tronche (et le goût qui va avec), ça n’apporte rien aux clients et moins que rien à l’image d’une compagnie aérienne.


Rédigé par Yves BARRAUD le Jeudi 4 Mars 2010

Mieux vaut ne rien servir à bord d'un avion plutôt que... ça !
Mieux vaut ne rien servir à bord d'un avion plutôt que... ça !
Ces derniers temps, celles et ceux qui ont pris l’avion en court ou moyen-courrier n’ont pas été à la fête.

Avant de monter à bord : grève des aiguilleurs + tempête. Et une fois installé : l’épreuve du sandwich (1).

Imaginez la scène. Jeudi 25 février, vous arrivez à 5h30 à Orly pour prendre un avion à 7h10… qui ne décollera qu’à 10h30 pour cause de grève des aiguilleurs du ciel.

Une fois à bord, l’estomac vide, on vous propose un sandwich requinquant (miam miam !) et une boisson.

Mais le sandwich, il a à peu près la tronche de celui-ci (récupéré sur le vol retour), en plus moche (si, c'est possible !) et plus indigeste (deux tranches de fromage dans un pain blanc aux raisins) !

Et là, on se dit : « Euh, vous n’auriez pas quelque chose de plus appétissant, même si je dois payer 3, 4 ou 5 euros ? ». Non !

Laissez-moi me payer un sandwich. Mais un bon !

Et au retour, le 26 février, après 5 heures de retard pour cause de tempête sur l’Atlantique ?

Rebelote ! On vous sert la pièce à conviction qui illustre cet article.

Ça donne envie, non ?

Franchement, à la place de cette horreur, mieux vaut distribuer quelques gâteaux secs.

Ça aurait meilleure allure. Et même qu’on serait prêt à le payer notre sandwich s’il était mangeable, comme on le fait sur les low cost (2) ou sur des compagnies comme Air Europa (sur les courtes distances).

Bon, il y a des choses plus importantes dans la vie. C’est certain !

Mais, disons que ces « avortons de sandwichs » (3) ne valorisent pas l’image des compagnies régulières qui les servent.

Même que ça pourrait inciter certains passagers à voler en low cost où les sandwichs sont payants mais, au moins... présentables !

(1) La compagnie « coupable » de ce crime gastronomique se reconnaîtra !

(2) TourMaG.com a testé Transavia.com

(3) Une formule tirée du commentaire d’un passager français.

Lu 3721 fois

Notez



1.Posté par beaumont le 04/03/2010 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Des noms! On s'en fout que la compagnie se reconnaisse. pourquoi ne pas indiquer son nom pour que tout le monde sache?

2.Posté par mickey972 le 04/03/2010 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai, pourquoi taire le nom de la compagnie incriminée ? Pourquoi tant de complaisance alors que dans d'autres cas on tire à boulets rouges en nommant personnes et noms d'entreprises sans le moindre scrupule ? Si la compagnie s'est peut-être reconnue, moi je n'ai pas pu le faire et ça me gêne fortement ! Si l'on veut faire bouger les choses, il faut aller au bout de la démarche, sinon ce n'était pas la peine de faire cette article (qui cependant relève un aspect tout à fait réel des mauvaises conditions de confort sur certains vols et sur certaines compagnies aériennes). Allez, ayez le courage de vos opinions et lachez le nom de cette compagnie. C'est une histoire de transparence et d'honnêteté.

3.Posté par Jean DA LUZ le 04/03/2010 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jeandaluz
Bonjour

Si nous devions donner le nom de toutes les compagnies aériennes qui servent de la mal bouffe, la page ne suffirait pas =;O))
Deuxièmement, un vol est un produit complexe composé de bien d'autres choses qu'un simple plateau repas ou sandwich : embarquement, accueil, service, qualité siège, etc
Aussi ramener une compagnie au rang du sandwich servi serait un peu réducteur.
Mais cela n'empêche pas de pousser un coup de gueule pour essayer de faire avancer le schmiblick. C'est notre avis bien sûr mais nous le partageons =;O))

Cordialement

4.Posté par Michek le 04/03/2010 17:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme le souligne Jean Da Luz, il serait fastidieux de donner des noms, mais puisque la restauration gratuite pose probleme, pourquoi ne pas faire payer un sandwich convenable comme sur les low cost.
A 5 euros le morceau on y survit surtout avec en prime la douceur du prix du billet.
D'ailleurs es majors Europeennes commencent a lorgner le modele economique des low cost apres les avoir snobees.
Je crois que le bon compromis a ete trouve aux States que l'on traverse pour moins de $250 avec des compagnies regulieres qui ofrent une restauration certes frugale mais convenable.







5.Posté par Yves Barraud le 04/03/2010 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et les plus perspicaces peuvent trouver le nom de la compagnie ;-)
Par l'horaire du vol, sa durée, sa zone géographique.
Peut-être l'occasion d'organiser un jeu-concours Jean ?

Doté d'un panier garni… de sandwichs de la compagnie "mystère".

6.Posté par Michek le 04/03/2010 19:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ajouterai que meme les classes dites a 'haute contribution' sont touchees par le phenomene 'mal bouffe', pas sur toutes les companies heureusement, j'en ai fait la triste experience entre la capitale europeenne de la gastronomie et LAX.
Il est vrai que ce jour la je voyageait en billet prime, peut etre m'avait-on cible !
Les companies Asiatiques et celles du Golfe ont de beaux jours devant elles avec une concurrence qui se tire une balle dans le pied tous les jours ...

7.Posté par mickey972 le 05/03/2010 19:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chers Messieurs Barraud et Da Luz. Ce n'est pas une question de perspicacité, ni encore moins de concours pour gagner un panier garni (je mange à ma faim chez moi, mais merci tout de même pour votre offre). Je pense que je ne suis pas plus idiot qu'un autre mais tous ceux qui lisent les articles de Tourmag.com ne sont pas forcément des spécialistes de la billetterie avec à disposition tous les outils permettant de trouver rapidement le nom d'une compagnie aérienne à partir d'un horaire, d'une durée de vol ou d'une zone géographique !!! Vos articles sont aussi lus par de nombreux professionnels du tourisme dont l'activité est toute autre que de vendre des billets d'avion (métier cependant tout à fait honorable et que je ne critique point, soyez en rassurés). Je travaille pour un réceptif qui n'utilise pas les GDS et qui ne fait aucune billetterie aérienne. En revanche, savoir que telle ou telle compagnie aérienne ne délivre qu'un service médiocre à bord m'intéresse car tout simplement je m'intéresse à la globalité du monde du tourisme. Je ne pense pas être le seul. C'est en ce sens que je regrette que l'article sur ce fameux sandwich n'ait pas été suffisamment complet. Il ne s'agissait pas de donner le nom de toutes les compagnies servant de la mal-bouffe mais de tout simplement de nommer celle qui était directement visée par cet article. C'est bien de pousser des coups de gueules et votre article va en ce sens, cependant il ne fait pas avancer le schmilblick faute d'être assez précis. Une seule chose fera avancer le schmilblick : que les compagnies en cause soient clairement nommées. Quand on dresse la liste noires des compagnies aériennes, on donne bien des noms et on ne se contente pas de dire "la compagnie qui part habituellement d'Orly à 7h10 et qui a eu le 25 février 2010 plus de 3 heures de retard, vous voyez de qui je veux parler ?". On donne le nom de la compagnie en question. Même si les problèmes de sécurité aérienne et ceux de mal-bouffe ne sont, je vous l'accorde, point comparables. Voilà ce que je pense. Cela ne m'empêchera pas de lire vos articles reçus quotidiennement sur mon email professionnel, car la plupart du temps je les trouve judicieux et pertinents, mais quand ce n'est pas le cas je pense qu'il faut le dire. Car là cela fait avancer le schmilblick !!! Bien à vous. M. Buclon / Carib Recept Antilles

8.Posté par HERVE le 08/03/2010 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
S'il s'agit de vols vacances, il convient de rappeler que c'est l'affrèteur qui décide d'inclure ou pas une prestation et si oui de son budget, et donc du contenu de la prestation.
Par ailleurs, il me parait difficile de demander encore et toujours des prix le plus bas possible tout en demandant des repas de chez Bocuse...
Enfin, même votre sandwich à 5 €, cela restera toujours de la daube.....

AHHH, les bons petits plats chauds d'ACI avec de vrais couverts......
Toute une époque....... révolue !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips