TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Marietton Developpement vise 2 milliards d'euros de volume d'affaires d'ici 3 ans

la famille Abitbol ne lâchera pas l'affaire en 2018...



Réunis dans leur fief lyonnais pour célébrer le 50e anniversaire du groupe Marietton, fondé en 1968 dans la rue du même nom, les frères Abitbol, Laurent en tête, ne cachent pas leurs ambitions pour l'année à venir. Au menu : augmentation des parts de la famille, rachat d'un tour-opérateur français, consolidation du réseau de distribution et poursuite du programme de rénovation des agences de voyages.


Rédigé par le Jeudi 23 Novembre 2017

Lors du prochain LBO interne, nos actionnaires pourraient nous laisser plus de parts. Notre participation pourrait augmenter de 7 à 8%", laisse entendre le P-DG de Marietton Developpement. © PG Tourmag
Lors du prochain LBO interne, nos actionnaires pourraient nous laisser plus de parts. Notre participation pourrait augmenter de 7 à 8%", laisse entendre le P-DG de Marietton Developpement. © PG Tourmag
Il y a 50 ans naissait une petite agence de voyage dans le 9e arrondissement de Lyon, rue Marietton. Si le chemin parcouru a de quoi impressionner, le groupe, devenu depuis un acteur majeur de l'industrie touristique française, reste détenu à environ 40% par la famille Abitbol.

"Une part qui peut augmenter", glisse Laurent Abitbol, lors d'un point presse donné à l'Institut Paul Bocuse (Lyon 2e) précédant les festivités du 50e anniversaire du groupe familial.

"Lors du prochain LBO (acquisition par emprunt, ndlr) interne, nos actionnaires pourraient nous laisser plus de parts. Notre participation pourrait augmenter de 7 à 8%", laisse entendre le P-DG de Marietton Developpement.

Un nouveau tour de table qui pourrait avoir lieu dès la fin de l'année 2018.

Poursuivre la croissance externe

En effet, la famille Abitbol ne compte pas baisser la garde. Après le rachat, en 2017, du réseau Celtéa Voyages, le groupe lyonnais achètera, en 2018, un tour-opérateur. Kuoni, Asia... ?

"Nous avons 5 ou 6 noms de TO d'envergure nationale en ligne de mire", répond Laurent Abitbol. Avant d'ajouter : "vous savez, tout le monde est à vendre, et nous n'avons pas de problème d'argent. Pour l'enveloppe, pas de limite, nos actionnaires nous suivent".

"Ils savent qu'il n'y n'y aura pas de soucis, sur les 18 rachats faits en 10 ans, tous ont été rentables", martèle-t-il.

Le tout dans une stratégie de rachat excluant les fusions. "Je ne fusionne jamais, le TO restera indépendant", promet Laurent Abitbol.

Côté distribution, ce serait près de 60 agences que le groupe achètera en 2018, à en croire Laurent Abitbol. Le but : améliorer le maillage territorial du réseau en s'implantant dans certaines régions où Marietton n'est pas assez présent.

Comme en Auvergne, ou dans les zones frontalières francophones (Suisse, Luxembourg, Bruxelles). Ainsi, le groupe songerait déjà, pour le 1er trimestre 2018, au rachat d'une agence indépendante à Genève (Suisse), qu'il transformera en agence Havas Voyages.

Rénovation et spot de publicité

Dans le même temps, Marietton poursuivra la rénovation de son réseau de 458 agences. Entre 4 et 5 millions d'euros sont dédiés chaque année à ces rénovations, qui concernent déjà 35% du réseau.

D'après les dirigeants, 1/3 d'agences supplémentaires le seront en 2018, et l'intégralité du réseau sera rénové d'ici 2019. Pour des résultats "immédiats". Les frères Abitbol citent par exemple l'agence lyonnaise de la place Bellecour, qui, un an après une rénovation chiffrée à 200 000 euros, aurait vu son chiffre d'affaires croître de 50%.

Enfin, Marietton prépare une nouvelle campagne de pub pour la télévision, voulant "faire venir les jeunes en agences de voyages". Le tournage, qui commence la semaine prochaine à Bucarest, aboutira à un spot de 22 secondes qui sera diffusé en février, puis en mai prochain. Pour un coût que Laurent Abitbol qualifie de "très cher".

Probablement le prix à payer pour arriver à l'objectif que la famille lyonnaise se fixe : atteindre les 2 milliards d'euros de volume d'affaires d'ici 3 ans. En attendant d'y parvenir, le groupe soufflera, ce week-end, ses 50 bougies à la salle 3000 de Lyon.

Des festivités qui précèdent de quelques semaines le congrès Selectour, lui aussi prévu à Lyon, en présence de Nicolas Sarkozy. Et compte-t-il sur celle des 600 agents de voyages de la société ? "Selectour n'est pas un sujet aujourd'hui", esquive Laurent Abitbol.

Marietton Developpement en chiffres

1400 collaborateurs

458 agences

1,3 milliard d'euros de volume d'affaires en 2017 (50% voyage d'affaires, 35% agences de voyages, 15% tour-operating)

250 millions d'euros de chiffre d'affaires prévisionnels en 2017 (vs 240 en 2016)

Lu 2857 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips