Nos bureaux sont fermés du 01/08 au 21/08. Retour de la newsletter quotidienne le 22/08/2022. Bel été !
TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Présidentielles : la "chasse" mobilise plus les candidats que le "tourisme"...

Les "Primaires du Tourisme" se sont tenues à Paris en présence de cinq représentants des candidats



A l'occasion des "Primaires du Tourisme", qui se sont tenues à Paris, cinq représentants des candidats à l'élection présidentielles (EELV, En Marche, Reconquête, Rassemblement National, Les Républicains), ont répondu aux questions du journaliste Ulysse Gosset. Faut-il étaler les remboursements des PGE, les éoliennes sont-elles les verrues de nos paysages, doit-on nommer un ministre du tourisme... Autant de questions diverses et variées auxquelles les représentants des candidats ont répondu à tour de rôle.


Rédigé par le Mercredi 23 Mars 2022

Si les représentants des cinq candidats à l'élection présidentielle présents lors de ces "Primaires du tourisme", mercredi 23 mars 20222, ont, d'évidence, au regard de leur parcours, toute légitimité pour répondre au nom de leur champion, il reste toujours dommage que les principaux intéressés ne se déplacent pas, compte tenu du poids économique du secteur.

Un poids rappelé par Roland Héguy, président de la Confédération des acteurs du tourisme (CAT) : "300 000 entreprises et deux millions de salariés".

Quand la fédération nationale des chasseurs auditionne les candidats à l'élection présidentielle, ils ne se font pas prier.

Mieux, les "chasseurs" se permettent même de ne pas inviter des compétiteurs comme Yannick Jadot (EELV) et Jean-Luc Mélenchon (France Insoumise).

Les "Primaires du tourisme" avaient fait le choix d'inviter les cinq candidats les mieux placés dans les sondages. La France Insoumise ayant été incapable de trouver un référent "tourisme", l'organisation s'est tournée au dernier moment vers les écologistes qui ont dépêché un véritable professionnel, Christian Soubra, patron d'un tour-opérateur (L'arbre à voyages).

Etaler les remboursements des PGE

Benjamin Cauchy (Reconquête) veut lutter contre l'insécurité pour faire revenir les visiteurs - DR : LG
Benjamin Cauchy (Reconquête) veut lutter contre l'insécurité pour faire revenir les visiteurs - DR : LG
Il aura été question des prêts garantis par l'Etat dont on sait que la Confédération des acteurs du tourisme (CAT) souhaite un étalement sur dix ans dans le temps.

Ils n'auront probablement pas été rassurés par les propos de Roland Lescure, député En Marche des Français de l'étranger.

"Ces prêts ont été autorisés dans le cadre de "circonstances exceptionnelles".

Les remboursements ne posent pas de difficultés exceptionnelles, il y a bien eu quelques entreprises qui ont eu recours au Médiateur du Crédit. Certaines ont pu survivre grâce à ce dispositif, elles paient aujourd'hui leur mauvaise gestion
".

Dans la salle, les acteurs du tourisme ont tenu à rappeler qu'il fallait être en grosse difficulté pour se tourner vers le Médiateur et être ainsi "marqués au fer rouge", et que les remboursements d'entreprises saines se feraient au détriment de l'indispensable investissement

Tous les autres représentants des candidats se sont dit favorables à un prolongement ou à un moratoire sur les délais de remboursement . Seule voix dissonante : celle de l'écologiste qui milite pour que les aides soient éco-conditionnées.

Professionnel du tourisme, il a toutefois reconnu "qu'il n'existerait plus, sans le fonds de solidarité".

Les éoliennes, une verrue pour le paysage ?

Christian Soubra (EELV) est aussi patron d'un tour-opérateur - DR : LG
Christian Soubra (EELV) est aussi patron d'un tour-opérateur - DR : LG
Il milite aussi pour l'interdiction de l'avion dès qu'une solution en train est possible en moins de six heures et veut interdire les séjours à New York de moins de cinq jours. Par ailleurs, il ne s'oppose pas aux éoliennes, qui ne sont "ni moches ni belles".

Ces éoliennes qui se sont d'ailleurs largement invitées au débat. Pour Benjamin Cauchy, représentant d'Eric Zemmour, elles sont une "folie écologique" doublée d'une "folie financière" et qui, de plus, abîment la beauté des paysages.

Françoise Dumont, représentante de Valérie Pécresse, sénatrice du Var et ancienne présidente de Var Tourisme, bien moins radicale, se dit favorable à un moratoire sur les futures constructions, "plus de nouveaux projets sans concertation".

Quant à Roland Lescure (En Marche), il ne voit pas comment faire autrement : "Si l'on veut être neutre en carbone, c'est comme ça".

Un ministre du tourisme à plein temps, bonne ou mauvaise idée ?

Philippe Olivier (FN) se dit favorable à la création d'un ministère du Tourisme - DR : LG
Philippe Olivier (FN) se dit favorable à la création d'un ministère du Tourisme - DR : LG
Benjamin Cauchy se disant aussi déçu de ne voir sur les Champs-Elysées que des enseignes Zara ou MacDo. Et que, le soir, à Saint-Gilles Croix-de-Vie, on ne peut compter que sur des kebabs pour se restaurer.

Pour le représentant d'Eric Zemmour, le retour en force des visiteurs passe par l'embellissement de notre pays avec déjà, "un bilan complet de l'état du patrimoine" auquel serait attribué "deux milliards pour le restaurer".

Faut-il nommer un ministre du Tourisme ? Roland Lescure (En Marche) semble se satisfaire de la situation actuelle, avec un membre du gouvernement qui a un pied à Bercy et au Quai d'Orsay.

Françoise Dumont (Les Républicains) n'y est pas favorable car "tout est tourisme", un secrétaire d'Etat rattaché à Bercy semble avoir sa préférence.

Si Philippe Olivier (RN) est favorable à la nomination d'un ministre à plein temps, dont la mission devrait être celle de favoriser le tourisme local, Benjamin Cauchy (Reconquête) n'y est pas favorable, préférant insister sur les moyens à mettre pour lutter contre l'insécurité, qui éloigne les visiteurs de notre pays.

Enfin, tous sont favorables à ce que la suppression de la redevance TV soit étendue aux particuliers.


Lu 2106 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Christian SOUBRA le 24/03/2022 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour et merci de ce compte-rendu !
Une petite remarque : je n'ai pas demandé dans mon intervention l'interdiction des séjours de moins de 5 jours à New York.... Je précisais, en illustration d'une question sur la taxation du kérozène, que la question de la transition écologique du tourisme ne se limite pas à la taxation ou pas, mais relève aussi de la responsabilité des professionnels. Et je donnais en exemple le fait que, A TITRE PERSONNEL et dans ma pratique de voyagiste, je refuse de vendre des séjours de moins de 5 nuits à NYC, car il est impératif de mieux amortir le coût carbone des vols. En aucun cas, les écologistes ne veulent interdire quoi que ce soit en la matière !!!
Cordialement
Christian SOUBRA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias